Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

FSBK : Checa et Foray en pole à Carole

Tangre et Polesso mènent le Supersport, Rougé domine l'OGP

Victoire de Moreau / Gadet en Side-car

FSBK : Checa et Foray en pole à CaroleQuel spectacle offert par les pilotes du Championnat de France Superbike ce samedi 3 septembre sur le Circuit Carole ! À l’occasion de l’étape organisée par le MC Motors Events et la FFM, l’élite française des pilotes moto a fait parler la poudre. Une belle perspective en vue des courses du lendemain, les spectateurs s’impatientent déjà, le suspense bat son plein…

Superbike

Essais chronométrés #1 : Checa à domicile !

Début en trombe pour le recordman du tour du Circuit Carole, David Checa s’illustre à l’occasion de la première séance qualificative. Le pensionnaire du Team Yamaha – GMT 94 est proche de descendre sous la minute avec un temps canon de 1’00’’580 ! Baptiste Guittet crée la surprise et se positionne au second rang du scratch…

À la mi-séance, la hiérarchie se retrouve à nouveau dominée par les pilotes Evo avec Checa toujours aux avant-postes. L’ancien recordman du tour à Carole, David Muscat, retrouve, lui aussi ses marques en 1’00’’530. Le pilote Ducati devance Kenny Foray qui roule dans la même seconde en 1’00’’544.

Dans les dernières minutes, Checa améliore son temps et s’empare définitivement de la pole position en 1’00’’372. Il faut dire qu'il connait bien le circuit pour en avoir battu le record. Le second rang est réquisitionné par David Perret, le pilote angevin monte en puissance et signe un temps de 1'00’’424 ! David Muscat et Kenny Foray n’améliorent pas et se classent respectivement 3e et 4e du scratch.

En catégorie Stock, Baptiste Guittet, déjà auteur de très bons essais libres la veille, domine rageusement avec un temps de 1’00’’659. Un temps difficile à battre pour les pilotes Evo en début de séance… Véritable leader du Suzuki LMS sur le Circuit Carole, sera-t-il en mesure de créer la surprise en course demain ? Il est suivi par son coéquipier Romain Maitre en 1’00’’919 et Alex Plancassagne en 1’01’’181.

Essais chronométrés #2 : Foray fait des siennes

Après un premier quart d’heure où la hiérarchie est instable, Kenny Foray établit un chrono de référence en 1’01’’119. Difficile de faire mieux par cette température ! David Checa relève cependant le défi en 1’00’’828. À la mi-séance, le pilote espagnol est suivi de David Perret qui pointe alors au second rang en 1’00’’948.

Mais consciencieux et appliqué, le pilote BMW Tecmas « ouvre en grand » et signe un 1’00’’441 à 10 minutes du drapeau à damiers. Kenny Foray s’empare ainsi de la pole position au nez et à la barbe du pilote GMT 94, qui reste second malgré une amélioration en 1’00’’546.

Au 3e rang, c’est le pilote Stock, Baptiste Guittet qui met en avant les couleurs du Team Suzuki LMS en 1’00’’698 et complète la première ligne sur la grille de départ de la course 2.

En Stock, pourtant resté au coude à coude avec les pilotes Evo en première partie de séance, Alex Plancassagne se classe finalement second de sa catégorie et 6e au scratch en 1’01’’198 derrière Guittet. Il est suivi de Romain Maitre en 1’01’’293, remonté de justesse devant Morgan Berchet crédité d’un temps de 1’01’’309 en fin de séance.

Supersport

Essais chronométrés #1 : Tangre de retour

Les cadors de la catégorie Supersport s’élancent sur le Circuit Carole à la conquête de la pole position avec l’air frais du début de matinée : les machines marchent déjà fort ! Très vite, Hugo Clere, Louis Bulle et Peter Polesso se montrent les plus rapides et se rapprochent des 1’02…

Après 20 minutes d’acrobaties techniques, le Champion de France Supersport 2015, Cédric Tangre s’illustre aux avant-postes avec un temps de 1’01’’856 ! Le pilote de la Suzuki n°1 n’améliore pas, mais ce chrono sera synonyme de pole position pour le pilote Yohann Moto Sport.

Les derniers instants de cette séance se jouent entre Polesso et Bulle. Finalement, c’est le pilote de la Yamaha n°5 qui signe le second temps en 1’01’’906. Polesso complète la première ligne en 1’02’’161.

« Peut mieux faire » pour Hugo Clere qui termine 5e en 1’02’’592 ! Le paddock attend au tournant le pilote Yamaha Moto Ain en passe de décrocher le titre…

En Trophée Pirelli 600, Clément Stoll, en début de séance, signe un temps de 1’02’’794 qui le rapproche des pilotes leaders Supersport… Malheureusement pour lui, ce ne sera pas suffisant, car Félix Peron s’illustre en 1’02’’473 et se classe 4e au scratch. Stoll améliore et termine au second rang en 1’02’’633 devant Steven Neumann en 1’02’’947.

Essais chronométrés #2 : Polesso élève le niveau

Seconde session pour les 600 Supersort qui offrent 45 minutes de spectacle sous une chaleur estivale ! Revanchard, Hugo Clere détient la première position pendant les premiers tours de roues. C’était sans compter sur le retour de Peter Polesso, qui prend le meilleur sur le pilote de la Yamaha n°11 avec un très beau 1’02’’613.

Passé la mi-séance, tout se joue au sein d’un quatuor composé de Tangre – Polesso – Clere – Bulle. C’est finalement avec une amélioration en 1’02’’023 que Peter Polesso s’empare de la pole position. Le pilote de la Yamaha n°83 est secondé par Cédric Tangre en 1’02’’084, moins rapide que le matin. Le pilote de la Suzuki n°1 confirme qu’il faut malgré tout compter sur lui ce week-end !

Quant à Louis Bulle, il sort 5 minutes avant le drapeau à damiers après avoir signé un temps de 1’02’’580 qui lui donnait le droit à la 3e position du scratch… Mais Stéphane Frossard créé la surprise en 1’02’’480 dans les derniers instants et termine en 3e position du scratch.

En Pirelli 600, Clément Stoll domine sa catégorie durant la première partie de séance en 1’03’’254. Déjà très efficace, il améliore son temps pour terminer premier en 1’02’’800. Félix Peron ne réitère pas sa performance du matin, mais termine tout de même au second rang en 1’03’’018. Le 3e temps est une nouvelle fois à mettre au crédit de Steven Neumann qui s’en sort avec un 1’03’’121.

Objectif Grand Prix – Pré Moto3 / Pré GP

Essais chronométrés #1 : deux secondes d’avance pour Rougé

Peu importe le circuit pour Clément Rougé, le jeune prodige s’illustre très vite avec un temps de 1’07’’032. Insatisfait, il améliore sur la fin de séance et signe le meilleur temps de 1’06’’987 ! Son éternel rival, Matthieu Gregorio, adopte, lui aussi, un bon rythme en 1’08’’635. Le pilote n°24 améliore également en fin de séance en 1’08’’196, insuffisant pour la pole position, mais parfait pour le second rang !

La bataille pour le 3e temps est rude entre Joris Ingiulla et le pilote invité de luxe, Stéphane Coutelle. C’est finalement Ingiulla en 1’09’’926 qui se classe 3e après avoir pris le meilleur sur Coutelle, 4e en 1’10’’042.

Essais chronométrés #2 : Rougé préposé à la gagne

Après une session dominée de bout en bout par Clément Rougé, le jeune pilote de la Moriwaki n°45 signe une nouvelle fois la pole position en 1’07’’160. Son adversaire, pourtant très efficace tente de se rapprocher en vain, Matthieu Grégorio termine second après avoir amélioré en 1’08’’422.

Derrière, Joris Ingiulla, régulier, complète la première ligne avec le 3e temps en 1’09’’915. En 4e position du scratch Stéphane Coutelle fait moins bien que le matin et signe un temps de 1’10’’400, il jure pourtant qu’il fera mieux en course…advienne que pourra !

Side Car

Course #1 : victoire pour Moreau / Gadet

Après un premier départ mouvementé suite à un accrochage au virage « Alpha », la Direction de Course est contrainte de sortir un drapeau rouge.

La course repart quelques instants plus tard pour 17 tours. Beau départ pour Moreau / Gadet, mais mauvaise opération pour Lebail / Arifon qui écope d’une pénalité pour départ anticipé puis d’un drapeau noir : les jeux s’arrêtent pour le side n°99.

La course continue de battre son plein avec Moreau / Gadet en tête et Huet / Lavorel qui lui emboite le pas. Les deux équipages, offrant une bataille sans équivoquent, évoluent sous la menace de Delannoy / Rousseau qui reste en embuscade à plus d’une seconde dans cette première partie de course…Attention, car le Side n°1 risque de porter son estocade, véritable « signature » du Champion de France.

La bataille s’intensifie en tête, les sides n° 56 et 51 s’échangent les places et offrent le spectacle ! À 4 tours du drapeau à damiers, Huet / Lavorel, alors en tête, est victime d’une erreur de pilotage et descend dans le classement…Moreau / Gadet se retrouve seul à l’avant, à plus de 8 secondes du side n°1.

Dans le dernier tour, la Direction de Course sort un nouveau drapeau rouge ce qui fige le classement et stoppe la course. Le side n°51 qui a conservé son avance s’illustre sur la plus haute marche du podium devant Delannoy / Rousseau. La 3e place est réquisitionnée par Wyssen / Chabloz qui l’emporte après une bataille « carénage contre carénage » avec le duo Vinet.

En F2, Leblond / Farnier démarre très bien en début de course et pointe au 7e rang. L’équipe féminine est suivie de Barbier / Crochemore qui part à la faute et est relégué dans le bas du classement laissant le side n°103 s’imposer dans sa catégorie. La bataille pour la seconde place se joue entre Causse / Lelubez et Deroo / Burton. Malgré de nombreuses attaques sur le side n°161, Deroo / Burton ne parvient pas à ses fins et laisse Causse / Lelubez monter sur la seconde marche du podium.

Vidéo - Résumé de la 1re journée du FSBK à Carole

Plus d'infos sur le FSBK à Carole