Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Gants : une surenchère règlementaire pour la FFMC

L'association regrette cette mise en place sous la contrainte et la sanction

"Un énième règlement qui va transformer un peu plus les usagers en gibiers de police"

Ce mardi 20 octobre paraissait au Journal Officiel le décret 2016-1232 introduisant l'obligation de porter des gants certifiés CE à moto, en scooter, en 3-roues, en quad et en cyclo. Dès le 20 novembre prochain, tous les utilisateurs de deux-roues devront donc être équipés de gants homologués sous peine de recevoir une amende forfaitaire de 68 € (minorée à 45 €) et surtout un retrait d'un point sur le permis.

Gants obligatoires : une surenchère règlementaire pour la FFMC

Face à la publication de cette nouvelle mesure présentée lors du CISR d'octobre, la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) n'a pas tardé à réagir en dénonçant une surenchère réglementaire :

Droits dans leurs bottes qu’ils ne portent pas même quand ils circulent sur leur scooter, les « Père fouettard » de la sécurité routière gouvernementale viennent de publier le décret qui rendra le port des gants obligatoire d’ici deux mois pour tous les usagers de véhicules à deux et trois-roues motorisés. La FFMC regrette à nouveau qu’une mesure de bon sens soit gâchée par un énième règlement qui va transformer un peu plus les usagers en gibiers de police.

Toutefois, l'association précise que son désaccord avec les instances gouvernantes porte bien sûr sur la forme de cette mesure, la FFMC ayant toujours préconisé le port d'équipements de sécurité adaptés :

La FFMC s’est toujours opposée à l’obligation du port des gants… tout en préconisant depuis toujours le port complet d’équipements de protection. En d’autres termes, ce n’est pas contre le port des gants que la FFMC proteste, mais contre le fait qu’ils deviennent « obligatoires » sous la menace d’une verbalisation et d’un retrait de points sur le permis de conduire (alors qu’aucune vie n’est en jeu et que le non-port des gants ne menace pas l’intégrité d’autrui).

Nous pensons en effet qu’en matière de sécurité routière, il vaut mieux inciter qu’obliger, suivant l’idée qu’une personne convaincue sait ce qu’elle à faire pour se protéger et qu’elle peut également tenter d’en convaincre d’autres (ce qu’a toujours fait la FFMC), alors qu’une personne contrainte a tendance à refuser la contrainte, surtout quand elle est énoncée par des gens qui décident à notre place sans même écouter nos propositions.

En fait, cette obligation du port des gants est surtout une mesure « cosmétique » pour le gouvernement qui veut faire croire qu’il agit pour la Sécurité routière…

En revanche, les motards de la FFMC portent des bottes, ce qui peut s’avérer utile aussi pour décocher quelques coups de pied électoraux le moment venu.

A priori, il n'y aura donc pas de manifestation au programme. Mais il faut bien reconnaitre qu'entre la généralisation du permis A2 et le port obligatoire de gants, la fin des 100 chevaux fut chère payée...

Plus d'infos sur les équipements obligatoires