Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Un Bol Avec Des Tasses - The voyage !

Du Larzac au Castellet

Le Bol d'Or raconté par Emma avec Esprit Larzac

UN BOL AVEC DES TASSES - THE VOYAGE EN MOB !Nous sommes mercredi 13 septembre, il est 13 heures et il fait bon sur le plateau perdu du Larzac. Tout le monde est au rendez-vous Chez Raoul pour faire le point avant le départ. Mais comment partir sans nos précieuses mobylettes… ? Laurent et ses bonnes idées se sont vus dans l’obligation de trouver une solution, ET VITE !!!

C’est donc comme ça que nos trois jeunes pilotes se sont retrouvés sur des scooters loués pour un trajet de 350 kilomètres vers le Bol d'Or.

A présent il est déjà 15 heures, Dieu que le temps passe vite… Chargement du matériel donné par Carole et Patrick de SMA dans le camion.

Nous avons là Bruno, notre rallyman expérimenté qui ouvre la marche sur sa Benelli, derrière lui les trois scooters suivis de près par le camion dans lequel je me trouve accompagnée de Laurent et Olivia, ma chère mère et pour fermer la marche Francis et Sophie (la maman de Romain) en voiture. Déjà trente minutes que nous roulons à la folle vitesse de 40 kms/h et Amélie qui n’a pas l’habitude de rouler commence à se détendre tout en restant prudente. Quelques arrêts casse-croutes avant notre stop-camping pour la nuit. Après avoir parcouru 150 kilomètres, nous montons les tentes sans encore savoir que la nuit sera longue. Il est 21h30, tout le monde au lit, demain debout à 8 heures et départ à 9 heures.

UN BOL AVEC DES TASSES - THE VOYAGE EN MOB !De quoi nous couper l'envie d'avoir des enfants

Il est 2h46 du matin, mais bordel quel est ce bruit strident qui vient nous arracher à nos rêves ? C’est comme ça que nous apprenons que notre voisin de tente n’a que 9 mois et visiblement, il ne fait pas encore ses nuits.

6h30. Après m’être réveillée trois fois dans la nuit pour entendre de doux pleurs et hurlements c’est un nouveau bruit qui m’interpelle cette fois-ci … Un avion qui décolle ? Une moto qui démarre ou un tracteur en marche ? Rien de tout ça, juste les ronflements de notre cher Romain qui manifestement dort profondément.

8h30 et quelqu’un a du mal à sortir du duvet… Romain et Gabriel n’ont alors aucun regret à démonter la tente sur suggestion d’Olivia. Mais Laurent reste sur son portable jusqu’à ce que la toile de la tente s’écroule sur lui. Départ retardé à 9h30, un arrêt café s’impose au bout d’une heure trente de route. Jeudi 14, il reste 200 kms à faire pour arriver au Castellet et le temps devient long pour tout le monde. Nos pilotes nous expriment leur fatigue et leurs douleurs dans tout le corps.

Cauchemar en cuisine

Arrivée au camping « les Grands Pins » à 19 heures avec un accueil très chaleureux : Dominique et Patrick sont là, mais aussi l’épicier du camping qui nous a offert glaces et boissons en récompense de notre long trajet.

Il est 20 heures, après avoir fini de monter de nouveau les tentes, il est temps pour nous, les quatre jeunes de faire la cuisine pour neuf … Les plus doués cuisinent, ceux qui ne savent pas faire cuire un œuf sont de corvée de vaisselle … J’en fais partie !

To be Continued…

Plus d'infos sur le Bol D'Or d'Emma