Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

La FFMC annonce un mois de manifestations

Contre le "mépris" de l'état face aux usagers de deux-roues motorisés

Un courrier copié/collé d'une réponse faite à un député LR en 2016 met le feu aux poudres

500 kilomètres de bouchons cumulés ce mardi en région parisienneLe 19 septembre, le Premier ministre Édouard Philippe a donné le coup d'envoi des Assises nationales de la mobilité, visant à établir la future loi qui tracera le futur des transports en France. Réunissant tous les acteurs principaux du secteur, ces assises doivent permettre que des situations comme celle qu'a connue l'île de France mardi ne se reproduisent plus, avec ses 500 kilomètres de bouchons cumulés sur la journée.

La Fédération Française des Motards en Colère a profité de ce lancement pour débuter un mois de mobilisation et de manifestations, contre le "mépris" du ministère de l'écologie solidaire, face à la question des deux roues motorisés dans la circulation, notamment sur les zones à circulation restreinte.

Tout commence par un courrier en date du 24 mai 2017. France Wolf, du Bureau national de la FFMC, envoie un courrier au bureau de Nicolas Hulot, nouveau pensionnaire du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Objectif : obtenir un rendez-vous pour "reconsidérer la question des ZCR concernant les deux-roues motorisés dont l’usage en ville présente plus d’avantages que d’inconvénients, ne serait-ce qu’en termes de pollution". Le courrier est resté sans réponse déplore la FFMC :

Depuis plus de deux ans, la FFMC aimerait en discuter avec les élus et représentants des gouvernements qui se succèdent, mais toutes nos demandes de rendez-vous, toutes nos propositions et analyses sont restées lettre morte.

Malgré une relance en date du 23 juin, la demande de rendez-vous est restée sans réponse, jusqu'au 12 septembre, date à laquelle la FFMC a reçu un courrier signé par Laurent Michel, directeur général de l'énergie et du climat. Pas la peine pour la fédération de prendre son agenda, puisque ce dernier ne parle pas de rendez-vous, mais se réfère à la loi pour justifier la mise en place des zones à circulation restreinte.

Problème pour la FFMC : cette réponse serait une copie parfaite d'une réponse à une question de Damien Abad, député LR de l'Ain, en 2016, sous la mandature précédente. Publiée au Journal officiel le 2 août 2016, la réponse en date du 18 août est signée du Ministère de l'environnement précédent, dirigé à l'époque par Ségolène Royal. La réponse est la même, seule une partie sur les véhicules diesel a été supprimée, puisqu'elle ne concerne pas les motards.

Capture de la question à l'assemblée de Damien Abad

La réponse du gouvernement adressé à la FFMC

Lassée de ce qu'elle nomme "un modèle de mépris, de fin de non-recevoir et d'absence totale de dialogue", la FFMC appelle les motards et usagers de deux-roues à manifester massivement à partir de maintenant et jusqu'au 21 octobre, en se rapprochant en premier lieu des antennes FFMC de leur département.

Plus d'infos sur la FFMC