Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Royaume-Uni : des amendes en fonction du revenu

Durcissement de la verbalisation pour les excès de vitesse

Jusqu'à 2.500 £ pour avoir roulé trop vite

Royaume-Uni : des amendes en fonction du revenuLe Royaume-Uni durcit le ton en matière de verbalisation des excès de vitesse. Afin de lutter contre le non-respect des limitations, le système de verbalisation a été revu et s'appuie dès aujourd'hui sur le revenu du conducteur. Désormais, les conducteurs en infraction peuvent avoir à payer jusqu'à 150 % de leur revenu hebdomadaire.

Ce nouveau règlement vient compléter la législation en matière de verbalisation. Jusqu'à présent, la loi prévoyait l'ajout de 3 points sur le permis (outre-manche, les points s'ajoutent et le permis est annulé quand le total atteint 12) et une amende de 100 £ (120 €). Si un conducteur refuse de reconnaitre l'infraction ou si l'excès de vitesse est trop important, il doit passer devant un tribunal. Désormais, les tribunaux peuvent prononcer des sanctions plus lourdes en s'appuyant sur le revenu du conducteur.

Trois niveaux de verbalisation A, B et C sont mis en place. Le premier concerne les excès de 10 mph (16 km/h) dans les zones à 20 et 30 mph (30 et 50 km/h) et les excès de 10 à 20 mph (16 à 30 km/h) sur route. Dans ce cas, le conducteur est passible d'une amende pouvant atteindre 50% de son revenu hebdomadaire.

Le niveau B correspond à des excès de 10 à 20 mph en ville et 20 à 30 mph sur route. Le conducteur s'expose à une amende équivalente à son revenu hebdo.

Enfin, lorsque la vitesse est supérieure, l'infraction entre dans le niveau C et l'amende peut atteindre 150%.

Toutes les amendes sont plafonnées à 1.000 £ (1.200 €) en ville et sur route, mais à 2.500 £ (3.000 €) sur autoroute. Bien entendu, ces peines ne peuvent être prononcées que par un juge et leur importance peut varier en fonction de chaque cas (récidive, circonstances particulières...).

Plus d'infos sur les excès de vitesse à l'étranger