english

Un turbo pour les motoneiges Yamaha

Un moteur turbo de 998 cm3 délivrant 180 chevaux dans la poudreuse

Les constructeurs japonais ne versent pas uniquement dans la moto ou le scooter, tous proposent des véhicules différents, de l'auto au quad en passant par le jet ski. Parmi ses différentes gammes, Yamaha conçoit ainsi des motoneiges.

Un turbo pour les motoneiges Yamaha

Si leur commercialisation reste assez confidentielle en France en raison des difficultés pour exploiter ce type de véhicule dans le pays, le constructeur ne manque pas d'idée pour le développement de ses machines. Le millésime 2017 de la marque aux trois diapasons a particulièrement évolué avec le lancement de la gamme Sidewinder.

Yamaha Sidewinder X-TX LE

Les Sidewinder sont déclinés dans une multitude de modèles B-TX, L-TX, M-TX, R-TX, S-TX et X-TX bénéficiant chacun de déclinaisons différentes. Toutes les machines reposent sur le même châssis SRV, mais se différencient par trois modèles de suspensions différents, huit types de chenilles dans 5 longueurs possibles. De quoi offrir à chacun la possibilité de trouver le modèle qui lui convient le mieux.

Trois types de suspensions équipent les Sidewinder

Mais ce qui fait la force de ce millésime 2017 et des Sidewinder, c'est le moteur turbo Genesis 180. En effet, comme son nom l'indique, ce trois cylindres de 998 cm3 est accompagné d'un turbo capable d'envoyer quelques 180 chevaux. Pour sûr, les sorties enneigées seront sportives.

Le moteur turbo Genesis délivre 180 ch

En France, Yamaha distribue les B-TX, X-TX et M-TX. Les différents modèles sont accessibles entre 16.680 euros et 17.880 euros.

Il existe 8 types de chenilles pour les Sidewinder

Vidéo - le fonctionnement du moteur turbo Genesis

Disponibilités / Prix

  • Prix : A partir de 16.680 euros

Plus d'infos sur les motoneiges

Commentaires

olivierzx

Donc Yamaha valide la technique du turbo en milieu hostile.

C'est de bon augure pour l'arrivée du turbo sur nos motos de route.

06-02-2017 18:15 
CLEW

Citation
olivierzx
Donc Yamaha valide la technique du turbo en milieu hostile.

Pourquoi, y-aurait-il des incompatibilités ?

Citation
olivierzx
C'est de bon augure pour l'arrivée du turbo sur nos motos de route.

Il y a belle lurette que les turbos ont fait leur apparition sur des motos même si cela n'a pas perduré. Toutefois, il y a de fortes chances que les turbos reviennent d'une part parce qu'ils ont évolués ainsi que la gestion moteur et d'autre part du fait de l'arrivée des normes Euro4 et surtout des suivantes.

07-02-2017 11:59 
Akula

Citation
CLEW
Citation
olivierzx
Donc Yamaha valide la technique du turbo en milieu hostile.

Pourquoi, y-aurait-il des incompatibilités ?

En effet, ça fait longtemps que le turbo a prouvé son efficacité en milieu hostile... j'aime

ob_2c7bf3_leclerc-nexter-leopard-2-a4-kmw.jpg

07-02-2017 13:24 
CLEW

Sur le Leclerc, il me semble que le rôle du turbo est confié à une turbine à gaz... et que sur l'Abrams, le moteur est une turbine issue d'une motorisation d'hélicoptère.

07-02-2017 13:51 
Akula

Certes. C'est une turbine à gaz qui assure l'alimentation du moteur.
Oui, sur l'Abrams, il s'agit d'une turbine à gaz pour la propulsion, à l'inverse du Leclerc et Leopard 2 (ci dessus) qui sont en motorisation diesel hyperbar.

07-02-2017 14:42 
CLEW

Oui le choix de la turbine gaz pour le moteur hyperbar a été fait pour pouvoir avoir un max de puissance disponible immédiatement et donc une bonne accélération (~5 pour passer de 0 à 30 km/h pour le Leclerc).

Pour en revenir au sujet principal, les turbos sont déjà emplyés un peu partout sur les moteurs et dans des conditions d'utilisation que l'on peut qualifier d'extrêmes. Pour le fun une photo du turbo que Yam voulait utiliser au départ

[attachment 26250 Turbo.jpg]

J'ai du me tromper de photo

07-02-2017 15:18 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous