Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Aluminium-air : le futur de la batterie ?

Des chercheurs du MIT trouvent une solution face à la perte de charge

Plus légère, plus compacte et moins chère que le lithium-ion

Aluminium-air : le futur de la batterie ? - Crédit photo : MIT News Office / Courtesy of the researchersUn des points clés de l'évolution et de l'essor des véhicules électriques repose sur la capacité des batteries, pas seulement en termes d'autonomie, mais aussi au niveau de la vitesse du rechargement et de la perte de cette charge. A l'heure actuelle, la production mondiale tourne essentiellement autour des batteries lithium-ion, les capacités de ces dernières progressant d'environ 8% chaque année et devant atteindre leur niveau optimal d'ici 10 ans.

Pour tenter de contourner le format lithium-ion, de nombreuses études sont menées notamment par des chercheurs du MIT qui expliquent avoir trouvé une solution pour les batteries Aluminium-Air.

Plus léger et moins cher à produire, ce modèle de batterie utilisé notamment par l'armée n'est cependant pas répandu, car il présente un défaut majeur : sa corrosion. Alors qu'une lithium-ion peut perdre 5% de sa charge en un mois sans être utilisée, l'aluminium-air perd jusqu'à 80% de sa charge ! Un problème qui semble être en passe d'être résolu puisqu'à travers leur étude les chercheurs ont réussi à faire baisser cette valeur à 0,02%.

La solution passe par l'ajout d'une fine membrane entre les électrodes. Lorsque la batterie est en marche, elle est immergée dans un électrolyte liquide, mais lorsque la batterie est à l'arrêt une pompe couvre l'aluminium d'huile le protéger de la corrosion. L'aluminium étant oléophobique lorsqu'il est immergé, l'huile est naturelle repoussée lorsque la batterie est remise en marche.

Autre avantage, même avec de l'huile et un système de pompage intégré, une batterie aluminium-air se montrerait 5 fois plus légère et deux fois plus compacte que son équivalent en lithium-ion.

Toutefois, il ne faut pas s'attendre à voir ce type de batterie débarquer dans nos véhicules à court terme puisque le système comprend encore d'importants problèmes liés à la recharge dont le fonctionnement est plus compliqué qu'un simple branchement sur une prise électrique... Il est même probable que les premières générations soient au mieux limitées à quelques recharges.

Il faudra donc encore attendre plusieurs années avant que la batterie "miracle" ne fasse enfin son apparition.

Plus d'infos sur les véhicules électriques