english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

89 % des jeunes conducteurs téléphonent au volant

Alcool, drogues, téléphone, excès de vitesse...

Une étude Vigicarotte sur les comportements des 18/25 ans sur la route

89 % des 18/25 ans téléphonent au volantMAAF Prévention vient de mener une enquête sur les habitudes de consommation d'alcool et de drogue chez les 18/25 ans et sur leur rapport à la voiture. A travers Vigicarotte, son dispositif de sensibilisation des risques routiers, l'enquête met en avant la multiplication des comportements à risques de cette population.

Depuis maintenant plusieurs années, Vigicarotte tente de responsabiliser les jeunes conducteurs dans les boîtes de nuits et festivals avec différentes opérations comme des distributions de bons d'achat pour récompenser les conducteurs sobres.

Il faut dire que l'étude réalisée sur le chatbot JAM sur Messenger en octobre dernier et constituée de deux enquêtes comportant au total plus de 8500 répondants montre des résultats assez éloquents.

Alcool, drogues et route

Le premier volet portant sur l'alcool et la drogue au volant a permis de mettre en avant que 23% des sondés ne disent pas non à un ami qui a trop consommé et qui propose de les ramener. Ils ne sont également que 21% à réussir à empêcher un ami de prendre la route.

Un tiers d'entre eux reconnait avoir déjà pris la route en étant sous influence et près de la moitié reconnait prendre la route en ayant consommé deux verres ou plus. En revanche, le principe du conducteur désigné ne semble toujours pas partagé alors que 51% des sondés ne prévoient pas un "SAM" pour leur retour de soirée.

Au-delà du rapport à la route, la relation des 18/25 ans reste très forte vis-à-vis de l'alcool et des drogues : 22% des sondés consomment de l'alcool plusieurs fois par semaine, 8% fument du cannabis plusieurs fois par semaine voire tous les jours et ils sont même 15% à avoir déjà testé une drogue dure (cocaïne, LSD...).

Le rapport à la voiture

L'autre partie de l'étude portait sur le rapport qu'entretiennent les jeunes conducteurs avec la route. Pour 71% des personnes interrogées, posséder une voiture est important, car c'est un synonyme de liberté (33%) et utile pour ses déplacements (31%).

Mais alors que la sécurité est le premier critère d'importance d'une voiture pour 29% des sondés, leur comportement sur la route tend à montrer qu'ils ont plus confiance dans le véhicule que dans le respect des règles. Ils sont ainsi 72% à être régulièrement en excès de vitesse, 20% à reconnaître conduire à la "Fast and Furious", 89% à utiliser leur téléphone au volant (dont plus de la moitié "souvent") et près d'un tiers à avoir déjà eu envie de s'endormir en conduisant.

Pierre Negre, responsable de la Prévention chez MAAF Assurances,

Les enquêtes sur les 18-25 ans sont rares malgré les risques et l’accidentologie élevée de cette population. Ce type d’enquête est précieux, car il aide à comprendre les habitudes des jeunes afin de faire évoluer nos messages et bien choisir les canaux de diffusion. Les 18/25 ans sont une population peu sensible aux campagnes de prévention classiques, il faut donc aller les chercher là où ils se trouvent : sur le digital avec les réseaux sociaux, des youtubeurs, sur leur smartphone (application AlcooTel) mais aussi sur le terrain (dans les discothèques, les festivals avec Vigicarotte).

Les résultats de cette étude confirment qu'il nous reste encore beaucoup de travail : 1 jeune sur 3 a déjà pris le volant sous influence, seulement 1 jeune sur 2 applique le principe de conducteur désigné lors d'une soirée... A nous de faire de la pédagogie pour convaincre le plus grand nombre que l’on ne conduit pas sous influence (alcool, drogue…), mais aussi qu’on ne monte jamais dans une voiture avec un conducteur sous influence.

Pour les jeunes, la voiture reste importante et elle est synonyme de liberté. Mais les résultats sur les comportements au volant (alcool, drogue, vitesse, téléphone, somnolence) sont alarmants. Il faut plus que jamais faire de la prévention en suscitant l’intérêt des jeunes et en les associant. C’est tout le sens de notre dispositif Vigicarotte qui allie présence sur le terrain et sur les réseaux sociaux.

Plus d'infos sur les opérations de sensibilisation

Commentaires

freedom ciao tutti

c'est rien de le dire, a croire que les keufs ont des oeilléres.

11-12-2018 17:21 
Godzilla

Les jeunes qui font ça au volant, ça ne m'a pas marqué, par contre, les 45/55 ans (à peu près hein..), ça oui.

Particulièrement les femmes, ça téléphone ou ça tape sur son écran en roulant, en ville surtout.

11-12-2018 18:23 
cajo

Les jeunes font chier, c'est clair dingue applaudissement

L'opération VIGICAROTTE ... une pédagogie de rêve, rien que l'nom c'est énorme !!

Un plan com à combien ??
hum

11-12-2018 19:00 
A-Lain

Saloperie de jeunes !!!!

dingue

11-12-2018 20:01 
waboo

Virer la technologie non utile des véhicules "sauverait" bien plus de vie que la floppée de radars à fric.

13-12-2018 10:31 
THE DUDE

TRÈS au courant...furaxfurax

envie de casser des bouches tous les matins, et en particulier la nouvelle mode: mater des films/clips sur le téléphone (support ou coincé dans le pare soleil)...speedspeedspeed

13-12-2018 13:50 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous