english

MotoGP : l'airbag devient obligatoire

Une protection imposée à toutes les catégories du championnat

Protection minimale des épaules et clavicules, dispositif autonome

MotoGP : l'airbag devient obligatoire - Crédit photo : David ReygondeauSi les pouvoirs publics sont en train de préparer le terrain pour généraliser (voire imposer) l'utilisation de l'airbag chez les motards, la Fédération Internationale de Motocyclisme et Dorna Sports ont passé le cap en Grand Prix.

En effet, dès cette saison 2018, qui s'ouvrira début mars sur le circuit de Losail, toutes les combinaisons des pilotes engagés en Championnat du Monde MotoGP devront obligatoirement être équipés d'un système airbag.

Cet impératif vaut aussi bien pour les pilotes de la catégorie reine que pour les engagés en Moto2 et en Moto3. Seule exception prévue, les pilotes wildcard ainsi que les pilotes remplaçant en seront exemptés pour deux épreuves. Au-delà, ils devront répondre aux mêmes exigences.

Techniquement, l'airbag devra couvrir au minimum les épaules et les clavicules, une protection complète du dos ou du torse restant optionnelle. Toutefois, si la protection dorsale est privilégiée, elle devra impérativement couvrir l'ensemble de la colonne vertébrale. Des ajustements seront autorisés en fonction des particularités de chaque pilote et de chaque système, tant que la protection est assurée.

Pour cela, les différents dispositifs passeront toute une batterie de tests afin de confirmer leur adéquation avec la règlementation. Parmi les points clés, on notera que le déclenchement accidentel de l'airbag ne doit en aucun empêcher le pilote de contrôler sa moto ou provoquer une chute. Enfin, aucune pièce du système ne devra être installée sur la moto.

Voilà qui devrait encore favoriser le développement des systèmes airbag autonomes chez les équipementiers qui, comme souvent, vont aller puiser dans la compétition pour leur recherche et développement.

Plus d'infos sur la règlementation des Grands Prix

Shoei