Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

PV : un agent verbalisateur positif au cannabis

Sans permis mais avec le sourire

Des salariés de la société privée Streeteo en charge de mettre des Forfaits de Post Stationnement

PV : un agent positif au cannabisL'heure est à la privatisation, de tout et notamment des contrôles sur les routes, histoire de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat et pour le gouvernement d'être plus efficace que les fonctionnaires. En tout cas, les fonctionnaires sont assermentés et respectent plus la loi, ce qui n'est pas obligatoirement le cas de privés.

C'est ce que l'on vient de constater dernièrement à Paris, ou un agent privé verbalisateur en charge du contrôle et de la verbalisation des stationnements vient de se faire contrôler positif au cannabis. Comment a-t-il pu être contrôlé ? Par chance ? Non, il roulait tout simplement sans ceinture et a donc attiré l'attention des policiers.

Etre arrêté ne lui a clairement pas plu et pour améliorer sa position, il s'est donc épanché auprès de la policière en la traitant de "mal baisée"... ce qui lui a fait gagner en plus du délit pour conduite sous emprise de stupéfiant, une poursuite pour outrage. Et c'est le contrôle salivaire multidrogue effectué qui a permis de confirmer son état.

Pourtant, il avait bien prêté serment devant le procureur de la République avant de remplir sa délégation de mission . « Je jure et promets de bien et loyalement remplir mes fonctions et d'observer en toute circonstance les devoirs qu'elles imposent ».

Il s'agit du deuxièmre agent verbalisateur de la société privée Streeteo contrôlé au cannabis. Le précédent fumait aussi mais n'avait surtout pas de permis de conduire !

Plus d'infos sur les faits divers

Commentaires

Le Modérateur

c'est la fonction qui les déprime ? ils ont besoin d'un remontant ?

12-01-2018 21:05 
val69

Vu ce qu'ils rapportent à la société qui les emploie, on pourrait imaginer qu'ils sont grassement payés et triés sur le volet... Tout ne va quand même pas dans la poche des actionnaires copains de nos politiques ? Si ? ah bon...

13-01-2018 17:40 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous