english

Il échappe à la police, mais pas au drone

Des drones utilisés pour lutter contre les conduites illégales de 2-roues

Deux motards identifiés et une moto saisie

Il échappe à la police, mais pas au droneLes drones ont ouvert un large champ de possibilités pour ce qui est de la prise de vue, rendant l'enregistrement de vidéos aériennes accessible à tous. Mais la démocratisation de cette technologie tend aussi à multiplier ses applications, notamment du côté des forces de l'ordre qui s'en servent pour de la surveillance.

Au printemps, une opération menée dans l'Essonne avait ainsi permis aux forces de l'ordre de constater une soixantaine d'infractions commises par des motards sur l'A126, offrant ainsi 10 fois plus de verbalisations que lors d'un contrôle traditionnel.

De l'autre côté de la Manche aussi on s'intéresse aux drones pour lutter contre les utilisateurs de deux-roues et plus particulièrement contre l'utilisation illégale de motocross non homologuées pour la route.

Face aux plaintes liées aux nuisances sonores et à des conduites dangereuses dans les zones de Burnley et Padiham, dans le Lancashire, la police britannique a demandé l'assistance de cette surveillance aérienne dans la région alors que les fauteurs de trouble parvenaient à s'échapper face aux patrouilles au sol.

L'utilisation aura permis de filmer et d'identifier deux motards et d'en arrêter un. Face aux images, le jeune homme n'a pu qu'admettre ses infractions et sa moto a été saisie.

Si l'utilisation des drones se montre redoutable sur ce point, elle reste encore très limitée, dans le cas présent suite à des problèmes récurrents. Mais il y a fort à parier que leur utilisation s'intensifie dans les années à venir et pas uniquement au Royaume-Uni.

Plus d'infos sur les contrôles routiers par drone

Louis