english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

WSBK : des pilotes font grève en Argentine !

Six non partants à El Villicum

L'état de la piste fait débat chez les pilotes

WSBK : des pilotes font grève en Argentine !La grille de départ de la première course Superbike en Argentine s'est retrouvée amputée de six pilotes avant même l'extinction des feux. Hormis Loris Baz, blessé aux qualifications, aucun problème médical à signaler : les six ont simplement décidé de ne pas courir ce samedi après-midi ! Principale cause du mécontentement des hommes : l'état de la piste, passablement dégradée depuis le début du week-end, avec beaucoup de sable et de poussière partout.

The @GRTYamahaWSBK machines of @Sandrissimo11 and @MarcoMelandri33 were ready for #WorldSBK Race 1 in Argentina but the two riders were part of a small group that opted not to race due to safety concerns. The team has not had a chance yet to speak with the riders.

— Yamaha Racing (@yamaharacingcom) Twitter

Laverty, Melandri, Kyonari, Cortese, Davies et Camier ne se sont pas présentés en grille, estimant que les conditions n'étaient pas réunies pour qu'une course puisse avoir lieu. Ce piquet de grève improvisé est le premier depuis plusieurs dizaines d'années. Du côté du WorldSBK, on ne commente pas la situation pour le moment, prenant simplement acte de la décision des pilotes (compte rendu officiel) :

Face aux conditions de piste compliquées, certains pilotes refusaient de participer à la course pour des raisons de sécurité : Chaz Davies (ARUBA.IT Racing – Ducati), Sandro Cortese (GRT Yamaha WorldSBK), Marco Melandri (GRT Yamaha WorldSBK), Leon Camier (Moriwaki Althea Honda Team), Ryuichi Kiyonari (Moriwaki Althea Honda Team) et Eugene Laverty (Team Goeleven). Au total, seulement 12 pilotes s'installaient sur la grille de départ.

Une course calme sans chute

Alors que tous les engagés ont pointé du doigt l'état de la piste en Argentine, les douze participants ont visiblement montré que la piste était praticable. Aucun drapeau jaune, aucune chute à signaler durant toute la course malgré des dépassements musclés, la prudence et le professionnalisme des pilotes engagés en piste a payé pour ce samedi en course. Info ou coup de pression envers les grévistes, Jonathan Rea a même déclaré que les conditions de pistes étaient bonnes, sous le podium, devant les caméras ! Reste désormais à savoir ce qu'il va se passer dimanche, pour la course Superpole et la deuxième manche !

Le texte et les explications des pilotes en grève

Le texte et les explications des pilotes en grève en Argentine
Le texte et les explications des pilotes en grève en Argentine

Plus d'infos sur le WSBK en Argentine

Commentaires

Coolapix

On pensera ce que l'on veut de cette "grève". Il n'empêche qu'un championnat du monde avec 18 participants, c'est assez triste...

13-10-2019 23:11 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous