english

Marché moto : ventes en baisse en Europe

Une baisse globale de 17% sur le premier semestre

Evolution incertaine et dépendante des conditions sanitaires

Marché moto : ventes en berne en Europe - Crédit photo : Ducati Motor HoldingTous les constructeurs et concessionnaires ont connu un excellent mois de juin, suivi d'un très bon mois de juillet, aidé par une météo favorable... de quoi redonner le moral à une profession qui a subi de plein fouet la crise sanitaire en étant quasiment fermé deux mois, signifiant deux mois de ventes en moins.

Mais malgré le sursaut aperçu en juin chez tous les constructeurs, le bilan du premier semestre 2020 est malgré tout sans surprise et sans appel pour le marché du deux-roues motorisé avec des immatriculations de motos et de cyclomoteurs en net recul par rapport à 2019. Personne ne pensait arriver à récupérer deux mois de ventes perdues.

Entre janvier et juin, les immatriculations de motos des cinq plus grands marché européens que sont la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni et qui couvrent 80% des ventes, ont atteint 413.200 unités. Ceci représente une baisse du volume de vente de 17 % par rapport au premier semestre 2019.

Il ne faut cependant pas être trop pessimiste car sur le premier quadrimestre, les ventes de motos étaient en recul de 32,7 % en raison de la paralysie de l'activité commerciale qui avait suivi l'épidémie de Covid-19.

En ce qui concerne les cyclomoteurs, la baisse est moins importante avec seulement 6,9% de moins que l'année dernière sur les principaux marchés qui regroupent également 80% de l'activité (Belgique, France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas).

Antonio Perlot, secrétaire général de l'ACEM :

Les volumes d'immatriculation des motos et cyclomoteurs restent considérablement inférieurs aux niveaux de 2019 en raison de l'impact des mesures de confinement du printemps. Le rebon partiel depuis le redémarrage des activités montre que les consommateurs considèrent nos véhicules comme d'excellentes options de mobilité et de loisirs, dans le contexte actuel.

Toutefois, l'ACEM préfère rester prudente sur l'évolution à venir du marché car celle-ci reposera sur celle imprévisible du Covid-19.

L'association renouvelle ainsi son appel aux institutions européennes afin que soit repoussée la fin de commercialisation des modèles Euro4 pour ne pas pénaliser davantage les concessionnaires déjà fragilisés avec des stocks excédentaires invendables.

Plus d'infos sur les ventes de motos en Europe

Commentaires

Picabia

Je m'étais imaginé de changer en 2021, finalement c'est être dans la spirale de la nouveauté. Je me suis dit que c'était parfois stupide et donc j'emploie mon argent à améliorer l'existant par de l'accessoirisation au top.Ce que je perds sur la vente d'une moto achetée neuve je le consacre à une meilleure performance et des voyages.

07-08-2020 23:08 
Petit d'homme !

Moi c'était prévu, j'ai changé.
A noter que les concessionnaires ont annoncé clairement la couleur: "les usines ont fermé, donc on manque de moto, donc pas de prix plus intéressant".

De fait, sil manque de motos, les ventes sont moindre.

08-08-2020 07:12 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Kawasaki