english

L'industrie moto appelle à l'aide

Des stocks de motos Euro4 à vendre

Un tiers d'immatriculations en moins sur les premiers mois 2020 malgré un début d'année exceptionnel

L'industrie moto demande l'aide de l'EuropeL'année avait parfaitement débuté au niveau des ventes de deux-roues motorisés avec des résultats en hausse sur les principaux marchés lors des mois de janvier et février. En France, le marché des 125 cm3 et plus progressait ainsi de plus de 20% par rapport à 2019, annonçant une année exceptionnelle pour les ventes de motos et l'une des plus belles années pour tout le secteur moto.

Puis la crise sanitaire liée au coronavirus est arrivée et avec elle le confinement et des mesures restrictives qui ont mis les usines et les économies sous cloche, paralysant totalement les activités industrielles et commerciales.

Dès lors, les cinq principaux marché européen de motocycles (la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni) ont connu d'importants revers. En mars, l'activité a ainsi chuté de 39,6% par rapport à 2019. Puis les immatriculations se sont réduites de 74,9 % pour le mois d'avril avec jusqu'à -97% enregistré en Italie ! Depuis le début de l'année, les ventes ont ainsi reculé de 32,7 % malgré le bon démarrage hivernal. Le segment des cyclomoteurs suit la tendance mais chute un peu plus avec un recul de 37,9% au cumul des quatre premiers mois de l'année.

On arrive actuellement au paradoxe de l'absence totale de vente pendant deux mois et des clients qui ont commandé et payé leur moto qui ne les reçoivent pas en France.

Antonio Perlot, secrétaire général de l'ACEM :

Avec le redémarrage progressif de l'activité, les chiffres des trois prochains mois nous donneront une vision plus claire de l'impact final du Covid-19. Néanmoins, il est déjà clair que 2020 sera une année très difficile pour le secteur avec des perturbations extraordinaires sur l'activité des constructeurs, des concessionnaires et des fournisseurs.

Alors que la nature saisonnière du marché de la moto voit la majorité des ventes se faire durant le printemps, l'impact de la crise a placé les concessionnaires moto européens ainsi que les constructeurs motos sous un pression financière considérable, avec des vagues de licenciements attendues. En plus de cela, les points de ventes se retrouvent maintenant avec un surstock de véhicules certifiés Euro4 qui ne pourront bientôt plus être vendus.

Si l'industrie moto européenne salue le soutien apporté par les différents Etats Membres et par la Commission Européenne, elle demande désormais à cette dernière d'étendre la période de commercialisation des motos et scooters Euro4 afin d'éviter que les concessionnaires européens ne se retrouvent avec des centaines de milliers de véhicules invendables.

L'ACEM et ses membres collaborent avec les administrations européennes et nationales pour trouver une solution au problème des excédents de stocks de véhicules Euro4. Cela nécessitera de revoir la législation pour garantir que les concessionnaires motos puissent se remettre des effets de la crise du Covid-19 à travers l'Europe.

Plus d'infos sur les ventes de motos en Europe

Commentaires

cricridu34

Heureusement, en France, on n'a pas attendu le covid-19 pour saborder notre industrie moto. Les rares constructeurs qui nous restent font plutôt dans le très haut de gamme, et c'est bien connu, le luxe ne connait pas la crise. Des motos qui sont généralement payées à la commande, avec ensuite des délais de construction de quelques mois, ça permet de faire face aux incertitudes du marché. Faut juste espérer que leurs clients aient pu toucher leurs dividendes... C'est bon, j'arrête de déconner. La vraie crise, ça va être maintenant.

05-06-2020 14:07 
lokri

va falloir sortir les grosses remise si il veulent éviter de trop toucher le fond .. avoir le courage de s’asseoir sur 1 ou 2 bonus et être sur de pouvoir tenir sur le long terme qui a bradé limite a prix coûtant les modèles concerné plutôt que d'attendre et les envoyer a la casse

sa fera le bonheur de tout le monde !

05-06-2020 14:40 
SRT

Ouai enfin quand tu vas voir les concessions à Montpellier, ils te disent tous que ça marche bien. Les vendeurs ne sont pas plus motivé que d'habitude, et les remises proposées pas plus importantes. Ils n'ont vraiment pas l'air inquiet.

05-06-2020 14:55 
aximum

c'est sur que quand on voit les prix, même en occase, on se dit qu'ils ont encore une sacrée marge (c'est le cas de le dire) avant de crever.

05-06-2020 15:02 
max098765

Mouais.
Si j'avais une machine neuve à acheter, ce serait une euro5.
Même si l'ACEM obtenait un répit sur la vente d'euro4, rien n'empêchera les gouvernementeurs de pondre une restriction de circulation pénalisant tout ce qui n'est pas euro5.
Eux ou la maire d'une certaine ville, puisque visiblement elle a le pouvoir de promulguer ses propres lois.

05-06-2020 15:05 
cricridu34

@ŚRT: En effet sur Montpellier, j'ai des souvenirs de passage en concession assez incroyables concernant la "motivation" des vendeurs... Surtout chez un concessionnaire en haut de l'avenue de Toulouse qui a changé de marque depuis.

05-06-2020 15:06 
cricridu34

@max: je ne crois pas que Euro5 soit suffisante pour arrêter la personne dont tu parles. Plus que les véhicules, je crois que ce sont les banlieusards qu'elle ne veut plus voir, ni sentir.

05-06-2020 15:08 
D4v1D-M

Pareil dans le haut-rhin, les concess se plaignent, mais ne répondent pas aux messages sur leurs annonces, et il n'y a pas d'offres particulièrement intéressantes (désolé mais une extension de garantie, c'est pas le genre de levier marketing qui te fait sortir 10K ou 15k¤ comme ça...). Ou alors les remises proposées sont sur des modèles 2019, qui devraient déjà en toute logique avoir été remisées en début d'année...

05-06-2020 15:40 
Petit d'homme !

J'ai commandé une nouvelle meule... ben j'ai eu la dernière. Après c'était une attente de 3mois.
Le concessionnaire m'a clairement expliqué qu'avec la fermeture des usines, il n'aurait pas de stock en trop, donc pas de "soldes"... et qu'il allait plutôt manquer de stock...
Ça dépend probablement des marques, mais c'est plus un effet d'aubaine cette demande, non?

05-06-2020 17:16 
l'haricot

Depuis des années l'état file de l'argent aux constructeurs pour qu'ils puissent vendre leurs bagnoles devenues hors de prix (les fameuses primes à la reprise qui vont direct dans la poche du fabricant). On doit bien pouvoir avoir la même chose pour la moto (dont les tarifs ont explosés eux aussi).

06-06-2020 08:45 
Petit d'homme !

Citation
l'haricot
Depuis des années l'état file de l'argent aux constructeurs pour qu'ils puissent vendre leurs bagnoles devenues hors de prix (les fameuses primes à la reprise qui vont direct dans la poche du fabricant). On doit bien pouvoir avoir la même chose pour la moto (dont les tarifs ont explosés eux aussi).

La France ne construit plus de moto... elle construit des voitures... ne pouvant le faire directement, C'est une forme d'aide indirecte à notre industrie.

06-06-2020 11:35 
Godzilla

Citation
l'haricot
Depuis des années l'état file de l'argent aux constructeurs pour qu'ils puissent vendre leurs bagnoles devenues hors de prix (les fameuses primes à la reprise qui vont direct dans la poche du fabricant). On doit bien pouvoir avoir la même chose pour la moto (dont les tarifs ont explosés eux aussi).


Ben là, avec les aides à Renault, le contribuable finance directement la délocalisation.

06-06-2020 12:15 
WHITEGOLD

Dans tous les cas c'est le contribuable solvable qui paye.
Les banquiers, industriels,commercants, politiques, cassos et allocataires de tous poils ont tous un point commun: ils se disputent le contenu du porte-monnaie du citoyen contribuable solvable salarié de préférence afin de vivre à ses dépends...

06-06-2020 12:49 
l'haricot

petit d'homme, l'aide de l'état ne se limite pas aux achats de voiture française si je me trompe pas.

06-06-2020 14:15 
JOKER5

En fait, la France fabrique certaines motos Yamaha, comme elle fabrique aussi certaines voitures Toyota.

06-06-2020 23:08 
Petit d'homme !

Citation
l'haricot
petit d'homme, l'aide de l'état ne se limite pas aux achats de voiture française si je me trompe pas.

Non, parce que ça ne serait pas légal, mais une grosse partie de cette argent va vers nos constructeurs français.

07-06-2020 00:50 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Shoei