english

40 milliards de dividendes pour les autoroutes

Une rentabilité "hors normes" dénoncée par la commission d'enquête du Sénat

Une renationalisation non envisageable en raison d'un "coût prohibitif"

40 milliards de dividendes pour les autoroutesAlors que le gouvernement a rendu possible la requalification de certaines portions de routes nationales en autoroutes, les concessions autoroutières sont une nouvelle fois pointées du doigt par le Sénat dont la commission d'enquête dédiée vient de publier un rapport très complet dénonçant une rentabilité hors normes et dressant pas moins de 38 propositions.

La privatisation du réseau autoroutier fait polémique depuis l'instauration des concessions en 2006 sous Dominique de Villepin. À l'époque, l'État avait gagné 14,8 milliards d'euros en concédant l'exploitation de son réseau à des sociétés privées. Les contrats ont ensuite été allongés en 2015 par Ségolène Royal puis Emmanuel Macron. Cette situation est régulièrement débattue en raison de la "rente" dénoncée chaque année par la cour des comptes et du manque à gagner pour l'État.

En janvier dernier, le Sénat a donc mis en place une commission d'enquête et auditionné tous les principaux acteurs du dossier, à l'exception de l'actuel Président de la République. La Commission vient de rendre son rapport qui relève une fois encore la rentabilité hors normes des concessions, mais donne cette fois-ci des chiffres précis.

Selon l'enquête, la cession des autoroutes a fait perdre à l'État 6,5 milliards d'euros de recettes potentielles (7,8 milliards en valeur 2020). Parallèlement, celui-ci se retrouve en position de faiblesse alors qu'aucune révision des contrats ou définition de l'équilibre économique n’a été prévue.

Alors que les contrats de concession courent jusqu'à 2031 - 2036 selon les sociétés, la rentabilité attendue devrait être atteinte dès 2022. Le montant des dividendes versés aux actionnaires pourrait ainsi atteindre 40 milliards d'euros dès 2022, dont 32 rien que pour Vinci et Eiffage, alors que le coût final d'acquisition s'élevait à 22,5 milliards. Le rapport explique ainsi que la durée des concessions serait trop longue d'environ 10 ans.

Toutefois, il n'est pas question d'une renationalisation des autoroutes, comme ce fut proposé par le passé, car le processus serait bien trop coûteux avec un rachat estimé entre 45 et 50 milliards. En revanche, les Sénateurs préconisent de durcir les contrats de concessions en les limitant dans un premier temps à une durée maximale de 15 ans et en intégrant des clauses de révisions tous les 5 ans.

Mais voilà, la situation reste pour l'heure bloquée à ce qu'elle est déjà alors que le Sénat se contente finalement de dresser des pistes pour "l'après". Les surprofits générés par les concessions autoroutières ont donc de beaux jours devant eux et les prix aux péages ne sont pas près de baisser.

Plus d'infos sur les concessions d'autoroutes

Commentaires

aximum

Socialisation des investissements et des pertes, privatisation des bénéfices. Circulez, y a rien à voir.

22-09-2020 14:11 
Christophe13011

Des voleurs vu le prix des autoroutes et bien sûr de mèche avec nos politicars véreux...mais reconnaissons que les Français ont les hommes et Femmes politiques qu'ils méritent ....

22-09-2020 21:22 
PERSO

citation ocialisation des investissements et des pertes, privatisation des bénéfices. Circulez, y a rien à voir.

22-09-2020 14:11

excellent , c'est parfaitement resumé !

22-09-2020 22:42 
Picabia

Depuis des années je boycotte les autoroutes sauf quand elles sont gratuites ou comme en Bretagne.
Cela me prends un peu plus de temps mais je découvre aussi autre chose, personne ne nous oblige à prendre l'autoroute, à part que c'est la facilité mais personne n'est prêt à y renoncer

23-09-2020 17:28 
big fish

viva lou capital ! money is money, bande de loufiats !

24-09-2020 01:16 
CLEW

Citation
aximum
Socialisation des investissements et des pertes, privatisation des bénéfices. Circulez, y a rien à voir.

Mutualisation des pertes, privatisation des profits, c'est la règle de fonctionnement des économies dites libérales...

Enfin dans ce dossier on peut encore une fois remercier nos brillants politiciens, notamment Dominique Galouzeau, de Villepin qui ont céder les joyaux de l'Etat.

24-09-2020 08:10 
Picabia

Il faut bien faire des cadeaux pour se retrouver un jour avec une place au conseil d'administration d'un de ces groupes

24-09-2020 08:39 
Bronco

"et les prix aux péages ne sont pas près de baisser":

D'autant plus que le premier bénéficiaire en est l'Etat qui après avoir transféré aux concédants les risques sur les investissements et l'entretien des autoroutes, encaisse 4Mds¤ par an (40% de taxes diverses sur chacun de vos trajets bande de veinards) sans aucune contrepartie, et se permet d'envoyer le Sénat (qui a bien sûr voté la mise en concessions en 2006, on avait besoin de sous ma bonne dame) faire la leçon publique.

24-09-2020 08:45 
CLEW

Pour le fun les conclusions de M. Jean-Baptiste Vila, maître de conférences en droit public à l’Université de Bordeaux qui remet en cause la légalité des augmentations de péage

24-09-2020 11:41 
cajo

Bronco > tu voudrais quand même pas que ces boîtes ne paient pas d'impôts, en plus de ça ... ?? grumpf

Par ailleurs assez d'accord avec toi quant à l'attitude du sénat. C'est du grand art que de tourner sa veste ! gerbe

24-09-2020 12:30 
CLEW

Citation
cajo
C'est du grand art que de tourner sa veste ! gerbe

C'est le sport le plus pratiqué par nos politiciens.

24-09-2020 12:42 
Bronco

@cajo: ce n'est jamais les vaches qui paient les taxes sur le lait.

24-09-2020 13:16 
cajo

bronco > je comprends pô ... t'as pas quelque chose de plus clair ? respect

24-09-2020 16:38 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

ApriliaApriliaAprilia