english

Les autoroutes gratuites

L'Espagne ne renouvelle pas ses concessions sur l'AP-2, l'AP-4 et l'AP-7

Une solution de financement des coûts d'entretien à l'étude

Les autoroutes à nouveau gratuitesLa France peut se targuer d'avoir l'un des réseaux autoroutiers les plus complets qui soient, mais depuis maintenant quinze ans, le réseau le plus sûr du territoire est régulièrement critiqué pour son coût de plus en plus élevé sous l'action des sociétés exploitantes.

Alors que le réseau a été en grande partie concédé en 2006, des voies s'élèvent régulièrement pour dénoncer les contrats et réclamer une renationalisation des autoroutes, notamment en raison des bénéfices faramineux engrangés par les exploitants. Mais si cette éventualité semble peu probable en France et pourrait même voir certaines routes nationales être privatisées, l'Espagne a déjà passé ce cap.

En juin 2018, le gouvernement de Pedro Sanchez avait ainsi annoncé que de nombreuses concessions autoroutières en place depuis près de 5 décennies ne seraient pas renouvelées. Outre une reprise en main de la gestion par l'État, le remaniement s'accompagne ici d'un changement majeur puisque les autoroutes deviennent gratuites.

L'année dernière, ce sont ainsi deux portions de l'AP-4 entre Séville et Cadix et de l'AP-7 entre Alicante et Tarragone qui ont définitivement levé leurs barrières de péages pour le plus grand plaisir des conducteurs.

Une nouvelle salve est maintenant attendue avec deux nouvelles portions de l'AP-7 et une de l'AP-2 avec un total de 640 km d'autoroutes rendues gratuites.

Longue de 948 kilomètres, l'AP-7, également connue comme autoroute del Mediterraneo, ne comptera ainsi plus que 318 km payants à partir du 1er septembre prochain. Pour l'AP-2, ce sont les 215 km reliant Saragosse à Tarragone qui sont concernés.

Si les usagers qui empruntent régulièrement ces axes y voient une évolution positive, ce n'est pas forcément le cas de tout le monde puisque les coûts d'entretiens, estimés à 30 millions d'euros par an pour l'AP-7, vont être assumés par l'État. La question du financement est donc très sensible et les pouvoirs publics n'ont pas encore tranché entre la hausse des impôts, une nouvelle taxe ou encore la mise en place d'une vignette, solution qui semble aujourd'hui privilégiée.

Plus d'infos sur les autoroutes

Commentaires

Picabia

Dire qu'il y a collusion entre le BTP et le politique en France serait-il hasardeux? Voila un scénario à l'Espagnole qui n'est pas saison en France puisqu'il offre des parapluies dorés à nos décideurs.
Nous sommes passés du 1er au 8ème rang pour l'état de nos routes, pas étonnant que l'état veuille privatiser encore plus ou ressortir une écotaxe déguisée

17-03-2021 08:07 
pretexte

Qui se soucie du peuple?
Plus l'état se désengage pou faire des économies et plus il a besoin d'argent. Comprends pas.
Dommage pour nos belles routes. Quand je vois des nids de poules sur les autoroutes de l'IDF, les voies expresses, les anciennes nationales, je me dis "putain faut pas que je plante la roue avant là dedans". Solution? Roulez en interfile c'est là que le bitume est le plus sain!!!

17-03-2021 09:30 
CLEW

Si seulement les décideurs espagnols pouvait donner une telle idée aux décideurs français... hélas cela risque de rester du domaine de l'utopie.

Citation
pretexte
Plus l'état se désengage pou faire des économies et plus il a besoin d'argent. Comprends pas

Bin tu n'es pas le seul. Regardez les régions qui ont été regroupées pour s'agrandir. Que se passe-t-il ? Augmentation des dépense, les sièges partagés,... aucune rationalisation dans le fonctionnement et, au final, un accroissement des dépenses là où il était logique d'attendre une diminution. Mais il est impossible de toucher aux prérogatives de certains sauf à prendre des sanctions

17-03-2021 10:37 
Reset

Ouais alors si c'est pour que les autoroutes Françaises deviennent aussi défoncées que le réseau secondaire et qu'en plus, une nouvelle taxe soit inventée pour financer une énième gabegie publique, j'aime autant que les autoroutes restent sous gestion privée.

17-03-2021 11:10 
Berny

Si on veut, on peut garder les péages pour ne faire payer que ceux qui utilisent l'autoroute ok.

Seulement le hic, c'est le tarif pratiqué.
Deux fois l'inflation depuis leurs cessions.
Ca va , ils se gavent bien. Et en plus ils ont supprimé tous les péagistes, que des machines automatiques qui ne reconnaissent les motos qu'une fois sur deux. Et le badge télépéage est payant.

Et ils auront remboursé leur prix d'achat des la fin de l'année prochaine pour les plus grosses concessions, après ce sera encore plus de bénéfices pour 20 ans ou plus.

A un moment ça va quoi !flute

17-03-2021 12:21 
Picabia

J'ai un télépéage et je dois être à 150 euros en deux ans, la révolte c'est ne plus consommer un bien dont on trouve le tarif exorbitant.
Je prépare un road trip, pas de grosse agglomération, pas d'autoroute.
L'argent non dépensé sera affecté en menus plaisirs et un peu de temps perdu.Vignette pour les véhicules étranger. Ah non! on ne peut pas c'est l'Europe donc notre seul droit est de payer.

17-03-2021 12:40 
Poil666

There's no free meal.
Là, ce sont effectivement les contribuables espagnols qui risquent de payer. Tous, y compris ceux qui ne s'en servent jamais.
Et si c'est pour qu'en plus ces routes soient entretenues comme le réseau gratuit français, le bénéfice net ca va être une grosse perte.

17-03-2021 13:12 
laurent_06

En fait pour résumer le n½ud du problème c'est l'incompétence des gens que l'on a élu.
bon ben on a plus qu'à s'en prendre qu'à nous-même

17-03-2021 15:28 
Peterpan

En France , on parle plutot de privatiser certaines nationales !! lol


... mais en lisant certaines interventions , j ai l impression que certains n y seraient pas trop défavorables !clin d'oeil

Picabia--> j ai un badge télépéage qui ne me coute que 2 euros les mois où je m en sers !clin d'oeil

17-03-2021 15:31 
fift

Citation
laurent_06
En fait pour résumer le n½ud du problème c'est l'incompétence des gens que l'on a élu.

Ah bon ?
Le choix des autoroutes payantes (que ce soit privé ou public, c'est un autre débat) a été fait dès les années 60.

Le choix n'est pas si évident que ça : soit c'est l'ensemble des contribuables qui paient, même ceux qui ne les utilisent pas (avec un risque de gestion "au plus juste", donc un état des routes dans la moyenne basse), soit ce sont uniquement ceux qui les utilisent (avec le risque d'une inégalité d'accès en fonction des revenus).

17-03-2021 15:35 
fift

Peterpan> je pense qu'il ne faut pas mélanger "voies payantes" et "voies gérées par des sociétés privées".

On peut très bien avoir des voies payantes gérées par un organisme public (ça a été le cas pour les autoroutes pendant très longtemps) et a contrario avoir des voies gratuites entretenues par des sociétés privées par délégation de service public.

Et évidemment l'inverse aussi, hein.

17-03-2021 15:39 
Peterpan

respect Ceci étant...

...C était pas mieux voies payantes gérées par service public pour entretenir l état du réseau plutot que d engraisser des actionnaires avec des sociétes privées ??!!question

V

17-03-2021 16:01 
damthemad

le problème c'est pas tant que ce soit payant. il faut bien payer de toute façon d'une manière ou d'une autre.

le vrai scandale c'est que les concessionnaires engrangent des bénéfices totalement délirants.

et le second c'est qu'on savait que ça se passerait comme ça, ça a été dénoncé avant même que ce soit fait, mais les politiques corrompus nous ont bien baisé avec leur postes du privé.

On a financé par l'impôt, et par les péages quand c'était public, la construction ; et les sociétés privées qui n'ont pas investi une thune récupèrent la manne, mais en plus la saignent à blanc. Ca s'appelle tuer la poule aux oeux d'or et ils finiront pas payer..

Comme d'hab avec ces salopards : nationalisation des investissements et privatisation des bénéfices.... comme les mecs font la navette entre privé et public, pas besoin de chercher midi à 14h pour comprendre.

17-03-2021 16:43 
PELE

@ fift
Les voies gratuites (c'est à dire du domaine publique) qui sont entretenues par le privé ce sont des concessions de travaux (dans ce cas des concession de travaux d'entretien), alors que les D.S.P. ouvrent obligatoirement le droit à une recette du concessionnaire, puisque c'est à lui que reviennent les recettes du domaine, lesquelles, si le contrat est sympa pour lui, lui permettent de réaliser des marges "intéressantes".

17-03-2021 16:51 
pirou

+ 100 avec Peterpan,
au moins cet argent retourne à l'état c'est à dire nous (enfin, en théorie).
Plus on privatise, plus nous payons et plus les caisses sont vides, les déficit se creusent. Trouver l'erreur.
Dernier truc qui me met "en rogne" (c'est hors-sujet désolé) la pub devenue omniprésente et envahissante sur les radios publics, mais alors la contribution à l'audio-visuel, elle sert à quoi !!

Pirou

17-03-2021 16:55 
Reset

Hum, on vit dans le pays avec l'une des pressions fiscales les plus fortes au monde (si ce n'est la plus forte) et certains semblent penser que ce n'est pas encore assez.

Alors évidemment, on peut hausser les sourcils quand on voit les hausses pratiquées chaque année sur le réseau autoroutier et qui sont déconnectées de la réalité financière des citoyens néanmoins nationaliser ces infrastructures, avec la terrible efficience de gestion que l'on connaît à l'état, ne coûterait pas forcément moins cher au global (mais la charge serait répartie entre les usagers et les non usagers) tout en ajoutant le risque, voire la certitude, d'une perte de qualité.

Je rappelle également que le privé ce n'est pas que des méchants patrons et autres actionnaires millionnaires qui s'engraissent sans rien faire, c'est aussi des travailleurs, des salariés qui en vivent et paient leurs impôts comme tout le monde.

En vrai, le fond du problème c'est que ce transfert des autoroutes du privé vers le public n'a pas été accompagné d'un allègement de la pression fiscale sur le contribuable puisqu'il a servi à remplir le tonneau des Danaïdes...

17-03-2021 18:20 
Berny

Citation
Reset


Je rappelle également que le privé ce n'est pas que des méchants patrons et autres actionnaires millionnaires qui s'engraissent sans rien faire, c'est aussi des travailleurs, des salariés qui en vivent et paient leurs impôts comme tout le monde.

Là, on parle des autoroutes concédées.
A part diminuer le nombre de personnel donc forcement ca enrichit les sociétés plus vite, en plus de l'augmentation du prix hors normes.
Ca fait 40 ans que je pratique l'autoroute, a part la suppression de personnel donc d'emploi, je vois pas où est l'"amélioration" par rapport à l'époque de sa gestion par l'état.

17-03-2021 18:44 
Picabia

Je vous entends râler mais pourquoi prenez vous l'autoroute si c'est trop cher? C'est un acte volontaire comme fumer, rouler à 130 c'est mieux que 80 donc ça a un coût qu'il faut assumer.C'est vous qui remplissez les poches de ceux que vous dénoncez.Dans les années 70 on mettait 12 heures pour atteindre Aubenas par les petites routes depuis Paris, combien aujourd'hui par autoroute? Pour me rendre en Ardèche à moto, je mets deux jours, c'est un choix parfaitement assumé.

17-03-2021 19:04 
Berny

Bah tu fais ce que tu veux. Tu as bien un badge, que je n'ai pas, vais pas payer ca en plus.sourire

Avant on prenait l'autoroute de bout en bout, maintenant je prend les bouts qui m’intéresse et celles gratuites, ça déduit la facture de moitié , et par exemple pour éviter de traverser des grosses villes.

17-03-2021 19:11 
Peterpan

Reset --> Regarde la part des bénéfices reversées aux collaborateurs d une entreprise privée et celle attribuée aux actionnaires ! Quand j ai lu la répartition des bénéfices concernant Total ..j en suis resté baba et complètement outré !

V

17-03-2021 19:13 
Reset

Je ne nie pas cette réalité, ni même ne la cautionne.

Je dis juste que ce ne serait pas mieux si c'était public, sauf qu'au lieu de financer des actionnaires (dont vous pouvez faire partie cependant hein), nous financerions un gaspillage général pour un service probablement moindre.

Faut juste choisir son mal.
Dans l'absolu je préfèrerais que ce soit public mais avec l'efficacité de l'administration en France et vue la gueule parfois du réseau secondaire, je préfère encore que ce soit privé.

17-03-2021 19:57 
PERSO

je suis impressionné de voir que certain preferent payer beaucoup plus cher un service . Si des bénéfices énormes sont dégagés , c'est qu'on paye tout ça en trop , et en plus ils ont viré les 3/4 des employés (si,si) donc créent du chomage tout ça pour des actionnaires etrangés ,la pluspart)!! . apres ,l'argument d'etre actionnaire d'une societé d'autoroute, c'est moyen , d'abord c'est quasi impossible ou en tres petite quantité ,pour les braves gens, ensuite , l'idée que si on en profite nous aussi ,le probleme n'est plus tres grave , me depasse un peu!
de plus , c'est façile de laissé se degrader un service public , puis de dire que c'est en tres mauvais etat ou pas rentable du tout , le vendre pas cher (normal c'est pas rentable) a une societée privé , surement tres bete pour acheter un truc aussi peu rentable, et là , comme les gestionnaires de cette societé sont extraordinaires, la boite se remonte et fait même de gros profits, comme quoi les fonctionnaires sont vraiment mauvais et en plus ils travaillent pas beaucoup ! en fait ,non!. ( ça marche aussi avec le marché de l'eau , des autoroutes , des aeroports , des ports , des chemin de fer , de l'electricité etc . et beaucoup y croit ; je comprends pas !

17-03-2021 20:50 
1364

Prenons l'exemple de l'électricité, où, pour assurer une relative "concurrence", évidemment volontairement et totalement faussée, entre les divers nouveaux acteurs et L'EDF, le gouvernement a sans souci augmenté les tarifs EDF, y compris ceux règlementés, dont je suis ! Si cette mise en place n'est pas une grande arnaque... Et une grande fumisterie... Enfin, pour des fumi... Rien de plus normal. Je n'y comprends plus rien ! Bandes de foireux ! ;-(

18-03-2021 07:37 
Berny

Nan mais de toutes manières, les grands dirigeants et les politiques sont tous potes et s'entendent comme cul et chemise, donc à moins de changer cela et encore.

L'exemple de l'électricité est un bon cas, on privatise vous allez voir les tarifs vont baisser... résultat 60% d'augmentation en 15 ans.... et l'autre ministre de chezpakoi qui ose dire : oui, mais on a pas assez ouvert à la concurrence en fait, attendez vous allez voir.

Voila, prend nous pour des lapins de trois semaines aussi...

18-03-2021 10:04 
CLEW

Reset, nous sommes effectivement un des pays dans lequel la pression fiscale est la plus forte mais le corolaire est que la redistribution y est aussi l'une des plus forte... c'est d'ailleurs marrant de constater que bien souvent tous les raisonnements sur ladite pression bloquent sur ce point et font fi du second.

S'agissant des autoroutes, le problème est un peu différent. Elles ont été construites avec l'argent de la collectivité et les péages mis en place devaient initialement servir à rembourser la collectivité et, une fois ce remboursement obtenu, ils devaient disparaître. Force est de constater qu'il n'en n'a rien été, pire encore, les autoroutes, dont les rentrées fiscales étaient une manne pour l'Etat, ont été concédées à vil prix à des sociétés qui en tire un max d'argent. Lesdites sociétés ont appliqué la recette qui réussi si bien pour dégager de juteux profits : la suppression d'emplois. Elles ont même poussé le jeu à l’extrême en remplaçant le guichetier par un péage automatique avec un badge. Ledit badge et ses frais de fonctionnement étant payés par... l'usager qui finalement paie le poste du guichetier qui était auparavant compris dans le prix du péage... c'est un peu comme si aux caisses automatiques de la grande distribution on te demandait de payer plus pour amortir l'investissement... Je passe sur l'augmentation des tarifs judicieusement répartie afin que la hausse soit telle qu'elle a été prévue. De fait, il y a quelques bizarreries dans les tarifs... si tu fais le trajet entier en une seule traite, cela te revient plus cher que de sortir à mi-chemin pour reprendre l'autoroute afin de terminer ton trajet...
Bien sûr rien ne t'oblige à prendre l'autoroute...

S'agissant de l'électricité, il y aurait aussi beaucoup à écrire puisque le prix de vente aux professionnels de la redistribution d'énergie n'est pas libre au nom d'une concurrence libre et non faussée... c'est à dire qu'EDF ne pas pas vendre son électricité à un distributeur alternatif au prix qu'il le voudrait. Il ne peut donc pas dire, je vends mon électricité à 1¤ du KW/H à M X et au même prix à une société alternative qui se contente de distribuer...

18-03-2021 10:20 
Kikilltout

Je pense qu'il faut déconnecter le prix des péages du coût des infrastructure. Car en effet, si on reste sur ce schéma, le prix est incommensurablement élevé. Aujourd'hui, ce n'est plus les infrastructure autoroutière qu'on nous vend...mais du temps. Et le temps est bel et bien la denrée la plus précieuse dans notre civilisation du 21e siècle. On peut le déplorer ou pas, c'est pas le sujet, c'est un fait. (-Spoiler : les chiffres suivants ne sont pas vérifiés, donc potentiellement inexacts-). Nous (moi compris, je vis aussi à cette époque) achetons des repas tout faits 8 fois le prix de revient si on le fait nous même, nous achetons des aspirateurs automatiques 3 fois plus chers qu'un manuel pour gagner 15 minutes/semaine,... et nous payons le prix fort pour gagner quelques (dizaines de) minutes de route.
Il y aura toujours des gens pour s'enrichir en nous vendant ce qu'on leur demande. Alors, oui, c'est vrai que l'on peut regretter que ce ne soit pas l'Etat qui s'enrichisse, encore que, la remarque sur l'efficacité de l'Etat en matière de gestion es effectivement pertinente. En caricaturant à peine on pourrait se laisser convaincre qu'avec les même tarifs, ils seraient en déficit !

La note positive est que, me semble t il, il y a encore des alternatives à l'autoroute si jamais on ne souhaite pas payer.

18-03-2021 12:09 
Picabia

Netflix, Canal Plus ou un abonnement téléphone, que tu utilises ou non tu payes et là personne ne râle. Mon badge autoroute ne m'a rien coûté et je paye ce que je consomme.
Ensuite c'est mon libre choix de prendre ou non l'autoroute.
Ce que je sais c'est qu'avec moi les actionnaires gagnent peu ou pas certains mois.
Les pompistes, les péagistes, bientôt les caissières à Leroy Merlin et employés de tous ordres comme la banque ou les vendeurs de chez Darty.
On automatise, on fait le boulot à la place et on trouve ça normal, alors supprimez les abonnements qui vous servent à rien, ne prenez plus l'autoroute, dynamitez le pont de Millau et tout sera comme avant.

18-03-2021 12:27 
Godzilla

A ce stade, je tiens à préciser que les alternatives à l'autoroute, ce sont les routes limitées à 90 dans certaines régions, puis 80, 70, 50, dans le désordre.

Avec des obstacles en entrée d'agloo comme ces pots de fleurs géants en béton, des ralentisseurs un peu partout et j'en passe, vous voyez certainement de quoi je parle.
(Près de chez moi la largeur de la route à été réduite juste pour doubler la taille de la pelouse sur le trottoir...).
On rajoute les voitures radar banalisées qui peuvent rouler beaucoup plus longtemps et on est bien ...

Elle est loin la route tranquille comme ça a pu exister voilà seulement dix ans.

Alors, ok, quelque part c'est vrai qu'on nous "vend" du temps.
Mais on l'achète de plus en plus cher ce temps, et les infrastructures qui permettent ces gains de temps, on les a déjà payées.

18-03-2021 14:10 
Berny

J'ai pas Netflix, ni Canal et encore moins de télé, donc, je peux me payer un bout d'autoroute de temps en temps.sourire

Pis, personne n'a dit que c'est normal de supprimer des emplois.
Et quel intérêt d'avoir un badge, si c'est pour prendre l'autoroute deux fois pas an ?question

18-03-2021 14:24 
Picabia

L'intérêt de ne pas attendre comme un gland au péage grâce au télépéage.
Sauf quand un autre gland emprunte le télépéage sans badge.

18-03-2021 14:42 
Berny

Ca reste chère la minute et il ne faut pas le paumer, surtout en moto.
Le jour où il le feront gratuit, ok.

18-03-2021 15:09 
CLEW

Citation
Kikilltout
Alors, oui, c'est vrai que l'on peut regretter que ce ne soit pas l'Etat qui s'enrichisse, encore que, la remarque sur l'efficacité de l'Etat en matière de gestion es effectivement pertinente. En caricaturant à peine on pourrait se laisser convaincre qu'avec les même tarifs, ils seraient en déficit

L'Etat ne s'enrichit pas et c'est peut-être là une partie du problème. Un budget est composé de recettes et de dépenses et les deux doivent être à l'équilibre (c'est la théorie des budgets de l'Etat). Dans le cas des autoroutes, il s'est simplement privé d'une rentrée d'argent.

18-03-2021 16:45 
picj

Bonjour,

Y a quand même un truc de dingue quand l’état vend ou concède quelque chose qui lui coûte beaucoup d’argent en l’occurence sur ce sujet l’autoroute, le privé en fait quelque chose qui fonctionne est bien entretenu et en plus qui rapporte des milliards de dividendes.
Donc soit les dirigeants sont très cons, soit il y a magouilles et dessous de table.
Si l’etat récupère ses concessions d’autoroute et gère comme le privé on pourrait avoir plus d’autoroute gratuite ou un réseau beaucoup moins cher et avec un bilan équilibré.
Mais nos dirigeants sont depuis plusieurs années des voleurs et magouilleurs.

18-03-2021 17:45 
CLEW

Bien que cela n'ait aucun rapport avec la moto, voici des éléments sur les autoroutes
les autoroutes en France
les chiffres clés en 2020

19-03-2021 16:14 
fift

Citation
picj

Donc soit les dirigeants sont très cons, soit il y a magouilles et dessous de table.


Y a une autre possibilité : l'efficacité (au sens "production vs dépense") est plus importante dans une gestion privée que dans une gestion publique. Ce n'est pas une opinion, c'est un fait mesuré dans quasiment tous les pays.
Après, cette efficacité passe par une plus forte pression sur le personnel, une automatisation des tâches, etc. Choses qui sont quelque peu difficile à mettre en oeuvre par un organisme public


Mais il est plus confortable de penser que c'est forcément une histoire de magouilles et de corruption.

19-03-2021 20:28 
Berny

Citation
fift


Mais il est plus confortable de penser que c'est forcément une histoire de magouilles et de corruption.

Rien que cette phrase devrait te faire réflechir.
Citation du rapport des sénateurs :Il déplore l'opacité des négociations de 2015 - dans lesquelles sont intervenus les cabinets de Ségolène Royal (alors ministre de l'Ecologie) et d'Emmanuel Macron ( ministre de l'Economie) - à l'issue desquelles a été signé un protocole d’accord « très favorable aux sociétés d’autoroutes ». Quinze ans après la privatisation des autoroutes organisée par le gouvernement Villepin, les chiffres montrent un « enrichissement disproportionné des groupes Vinci, Eiffage et Abertis » :

19-03-2021 21:03 
1364

Ce sont en quelque sorte, les nouveaux Rois de la route... clin d'oeil

20-03-2021 07:52 
CLEW

Citation
fift
Citation
picj

Donc soit les dirigeants sont très cons, soit il y a magouilles et dessous de table.

Y a une autre possibilité : l'efficacité (au sens "production vs dépense") est plus importante dans une gestion privée que dans une gestion publique. Ce n'est pas une opinion, c'est un fait mesuré dans quasiment tous les pays.
Après, cette efficacité passe par une plus forte pression sur le personnel, une automatisation des tâches, etc. Choses qui sont quelque peu difficile à mettre en oeuvre par un organisme public

Mais il est plus confortable de penser que c'est forcément une histoire de magouilles et de corruption.

Les intérêts du public et du privé sont totalement différents et les mettre dos-à-dos ne fait que renforcer le côté meilleure productivité du privé par rapport au public. C'est d'ailleurs le seul argument qui est opposé dans un tel cas. La vocation du privé est d'être rentable et donc de faire des bénéfices, ce n'est pas celle du public, rentabilité et services publics sont des mots antinomiques car la mission du service public n'est pas d'être rentable. A aucun moment on ne voit à quoi peut servir l'argent qui est récupérée par le public notamment à (je vais reprendre un mot cher aux détracteurs du service public) l'assistanat qui se manifeste tant par la redistribution au plus démunis que par les différentes aides accordées aux entreprises... Je n'ai jamais vu aucune entreprise privée venir aider régulièrement la collectivité. Par contre pour les entendre chouiner parce que l'économie de marché est cul par dessus tête elles sont là...
Alors public contre privé pourquoi pas mais uniquement en regardant comment sont redistribués les bénéfices pour la collectivité, pas sûr que le privé soit meilleur. C'est quand même le public qui paie les services publics comme l’hôpital ce nous évite d'avoir un système de santé à l'américaine où plus de la moitié des habitants ont un accès quasi inexistant aux soins, vive le monde du privé !
Public / privé est une comparaison à ne pas faire tant les objectifs sont différents...

Soit dit en passant, on n'a pas fait état du nombre de suppressions d'emploi sur les autoroutes lors du passage du public au privé... emplois qui ont été soit orientés vers la retraite (parfois pré-retraite) soit vers l'ANPE et les caisses d'allocation chômage (mission de service public)...

20-03-2021 12:00 
Godzilla

Citation
CLEW

Les intérêts du public et du privé sont totalement différents et les mettre dos-à-dos ne fait que renforcer le côté meilleure productivité du privé par rapport au public. C'est d'ailleurs le seul argument qui est opposé dans un tel cas. La vocation du privé est d'être rentable et donc de faire des bénéfices, ce n'est pas celle du public, rentabilité et services publics sont des mots antinomiques car la mission du service public n'est pas d'être rentable. A aucun moment on ne voit à quoi peut servir l'argent qui est récupérée par le public notamment à (je vais reprendre un mot cher aux détracteurs du service public) l'assistanat qui se manifeste tant par la redistribution au plus démunis que par les différentes aides accordées aux entreprises... Je n'ai jamais vu aucune entreprise privée venir aider régulièrement la collectivité. Par contre pour les entendre chouiner parce que l'économie de marché est cul par dessus tête elles sont là...
Alors public contre privé pourquoi pas mais uniquement en regardant comment sont redistribués les bénéfices pour la collectivité, pas sûr que le privé soit meilleur. C'est quand même le public qui paie les services publics comme l’hôpital ce nous évite d'avoir un système de santé à l'américaine où plus de la moitié des habitants ont un accès quasi inexistant aux soins, vive le monde du privé !
Public / privé est une comparaison à ne pas faire tant les objectifs sont différents...

Soit dit en passant, on n'a pas fait état du nombre de suppressions d'emploi sur les autoroutes lors du passage du public au privé... emplois qui ont été soit orientés vers la retraite (parfois pré-retraite) soit vers l'ANPE et les caisses d'allocation chômage (mission de service public)...



Dans mes bras CLEW
respect

20-03-2021 13:09 
Berny

Suppression d'emplois: 6000 environs.
Mais l'automatisation a commencé avant les privatisations de manières parcellaires, sauf que dès que cela a été concédé, ils se sont dépêchés de mettre 100% automatique.

20-03-2021 13:27 
fift

Citation
Berny
Citation
fift


Mais il est plus confortable de penser que c'est forcément une histoire de magouilles et de corruption.

Rien que cette phrase devrait te faire réflechir.
Citation du rapport des sénateurs :Il déplore l'opacité des négociations de 2015 - dans lesquelles sont intervenus les cabinets de Ségolène Royal (alors ministre de l'Ecologie) et d'Emmanuel Macron ( ministre de l'Economie) - à l'issue desquelles a été signé un protocole d’accord « très favorable aux sociétés d’autoroutes ». Quinze ans après la privatisation des autoroutes organisée par le gouvernement Villepin, les chiffres montrent un « enrichissement disproportionné des groupes Vinci, Eiffage et Abertis » :

Berny, je suis au courant de ce rapport.
La seule conclusion qu'on puisse en tirer, c'est que la convention a été mal négociée. Après, il peut y avoir plein de raisons pour cela : corruption, certes, mais aussi attrait de la facilité (quel est l'intérêt des politiques à s'emmerder à négocier pour que ce soit plus favorable pour l'Etat ?), défaut de compétence, etc.

20-03-2021 20:22 
fift

Clew> Je ne dis absolument pas le contraire. clin d'oeil

J'explique juste que l'augmentation des bénéfices lors du passage au privé peut s'expliquer autrement que par des magouilles et dessous de table.
Et justement, lorsque l'objectif du second est de fournir un service, et que celui du premier est d'être rentable, il est logique que les bénéfices augmentent lorsqu'on passe du second au premier (ou alors c'est que les gestionnaires privés ne font pas le boulot qui est attendu d'eux).

20-03-2021 20:27 
CLEW

Oui Fift, j'ai réagi comme cela parce que j'ai encore eu l'impression que l'on mettait en avant l'incapacité du service public à gérer ce qui est loin d'être le cas. Aucune entreprise privée ne se voit demander de faire toujours plus avec toujours moins ou au mieux à budget constant. C'est ça la réalité du service public

22-03-2021 12:23 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

dafy