english

Néo-rétro Yamaha XSR 900 2022

Le retour du modèle sport-heritage plus puissant

3 cylindres, 889 cm3, 119 ch, 9,5 m/kg, 195 kilos

Yamaha continue de dévoiler son millésime 2022, cette fois-ci avec son modèle néo-rétro - ou plus exactement Sport Heritage chez la marque - qui n'avait guère évolué depuis son lancement en 2016 : la XSR 900.

La XSR 900 revient ainsi en mode Euro5, avec une nette évolution à tous les niveaux, non seulement esthétiques mais également mécaniques.

Un nouveau moteur de 889 cm3 plus puissant
Un nouveau moteur de 889 cm3 plus puissant

Si visuellement, on note des nouveaux phares et feux à LED désormais, un nouveau guidon, un nouveau compteur TFT de 3.5", un nouveau réservoir, un nouveau cadre, une nouvelle boucle arrière, de nouvelles jantes, les modifications vont beaucoup plus loin. Le guidon peut désormais être monté encore plus bas et avec les nouveaux repose-pieds apporte une nouvelle position de conduite.

Un couple obtenu 1.500 tr/mn plus bas
Un couple obtenu 1.500 tr/mn plus bas

Le réservoir de 15 litres (+1 litre) est entièrement nouveau, avec des admissions d'air contribuant à l'efficacité du moteur, mais offrant également une sonorité d'admission spécifique. Le bouchon de remplissage du réservoir a été modifié pour s'inspirer de la course.

Réservoir plus grand de 15 litres
Réservoir plus grand de 15 litres

Sous l'habillage, on retrouve le fameux CP3, mais avec une cylindrée portée à 889 cm3, désormais Euro5. Les 43 cm3 de plus permettent de délivrer plus de puissance et de couple plus bas, grâce à une augmentation de la course de 3 mm. Le CP3 délivre désormais 87,5 kW (119 ch) à 10 000 tr/min pour une couple de 93 Nm (9,5 kgf-m) à 7.000 tr/min, soit 1.500 tr/min plus bas qu'auparavant. Les rapports de transmission enfin ont été modifiés, avec une première qui passe de 2,666 à 2,571 et une deuxième qui passe de 2,000 à 1,947. Et pour rendre le passage des vitesses plus facile, l'embrayage antidribble assisté (A&S) a été revu.

Plus gros moteur CP3 de 889 cm3
Plus gros moteur CP3 de 889 cm3

L'électronique évolue également avec une centrale inertielle (IMU) à six axes, qui utilise deux capteurs pour mesurer la vitesse à trois axes et l’accélération à trois axes, le tout informant les trois aides au pilotage : système de contrôle de la traction (TCS) sensible à l’inclinaison, système de contrôle de glisse (SCS) et système de contrôle de cabrage (LIFt), auxquels viennent s'ajouter quatre modes de conduite (3 auparavant) un contrôle de freinage avec une nouvelle version d'ABS, ainsi qu'un shifter en montée et descente mais aussi un régulateur de vitesse.

Sous les yeux, on notera surtout l'écran TFT de 3"5 entièrement réglable qui remplace l'ancien écran LCD.

Un écran TFT de 3.5
Un écran TFT de 3.5" par rapport à l'ancien LCD

On retrouve toujours également le cadre Deltabox, mais désormais de nouvelle génération utilisant la toute dernière technologie CF (Controlled Filling) en aluminium.

Cette technologie permet de fabriquer un cadre comportant des sections d’épaisseurs différentes (de 1,7 mm à 3,5 mm), avec un niveau de rigidité différent en fonction des zones du cadre et des contraintes qui y sont appliquées. La position du tube de direction a été abaissée de 30 mm. Le bras oscillant a été allongé de 55 mm pour améliorer la stabilité. La rigidité générale du té supérieur, les boulons de fixation de l’axe du bras oscillant et les supports de moteur ont été optimisés. Le tout donne plus de rigidité longitudinale, latérale et en torsion.

Feu arrière à LED intégré dans la selle
Feu arrière à LED intégré dans la selle

Les modifications ont été apportées également au niveau amortissement et freinage. L'XSR 900 intègre ainsi un nouveau maître-cylindre avant radial Brembo sur des disques de même taille que le précédent millésime avec 298 mm à l'avant et 245 mm à l'arrière.

La fourche KYB USD est désormais entièrement réglable tout comme la suspension arrière à biellettes KYB.

Les jantes ont également évolué, avec un gain de poids de 700 gr, pour une réduction du poids non suspendu et une diminution de 11% du moment d'inertie à l'arrière, pour d'après Yamaha, apporter plus de réactivité à la moto.

Yamaha XSR 900 en noir
Yamaha XSR 900 en noir

Au rayon des détails, on trouve un té supérieur taillé dans la masse, des bouchons de fourche percés et un logo XSR en aluminium, une plaque arrière en aluminium, des commandes au pied forgées, des réservoirs de liquide de frein noirs et des rétroviseurs d’extrémité de guidon.

L'échappement enfin a été modifié avec des collecteurs de longueur inégale et des sorties à double face avec un travail sur la taille de la chambre de silencieux pour une nouvelle sonorité.

Yamaha XSR 900 2022
Yamaha XSR 900 2022

Et l'XSR intégre désormais toutes les dernières évolutions d'assistances électroniques, pour aller sur la route.

Système de contrôle de la traction (TCS) sensible à l’inclinaison

Le degré d’intervention du système de contrôle de la traction est calculé par l’IMU par rapport au degré d’inclinaison et le pilote peut choisir l’un des trois modes d’intervention, voire couper complètement le système.

Système de contrôle de la glisse (SCS)

Le système de contrôle de la glisse (SCS) intervient en cas de glissement de la roue arrière ressenti par l’IMU avec une puissance ajustée afin de maintenir la traction. Comme pour le système TCS, il y a trois niveaux d’intervention, ainsi qu’un commutateur d’arrêt.

Système de contrôle de cabrage (LIFt)

Le système de contrôle de cabrage (LIFt) permet d'adoucir le comportement de la machine au départ et lors des accélérations.

Contrôle du freinage

Le système de contrôle des freins gère de façon indépendante la pression des freins avant et arrière afin d’empêcher tout blocage accidentel des roues, non seulement en position verticale (ABS de type BC1, standard) mais aussi en position inclinée, en pline virage notamment (ABS de type BC2).

Système de passage rapide des rapports

L'XSR 900 intègre un système de passage rapide des rapports (QSS), à al fois à la montée et à la descente des rapports.

4 Mode

L'XSR900 intègre quatre modes D-Mode de puissance du moteur, comparés aux trois du modèle précédent. Le mode 1 est le mode puissance totale le plus agressif, tandis que les modes 2, 3 et 4 offrent un niveau de réponse progressivement plus souple en fonction des conditions de conduite.

YCC-T : système de contrôle électronique de l’ouverture des gaz

La précédente XSR900 était déjà équipée du système de contrôle électronique de l’ouverture des gaz (YCC-T) mais intègre désormais une nouvelle poignée de capteur de position de l’accélérateur (APSG) de type R1.

Tableau de bord TFT couleur de 3,5 pouces

L'ancien compteur LCD rond est remplacé par un tableau de bord TFT couleur de 3,5 pouces, avec un compte-tours à barres qui change de couleur à mesure que le régime augmente. Le TFT permet également un affichage configurable des informations secondaires.

Coloris, disponibilité et prix de la XSR900

La XSR900 sera disponible en Legend Blue, cyan et jaune avec fourche et jantes dorées, ainsi qu’en Midnight Black avec reflets rouges et fourche et commandes noires à partir de février 2022.

Plus d'infos sur les nouveautés motos

Commentaires

Charles-Antoine

Pour une fois que Yamaha nous sort une très jolie moto ces derniers temps, ça fait du bien !

03-11-2021 07:35 
lunamilio

Citation
Charles-Antoine
Pour une fois que Yamaha nous sort une très jolie moto ces derniers temps, ça fait du bien !

Sérieusement ?! En voyant les photos je me demandais justement quand allaient-ils se décider à embaucher des designers.
Même leurs néo-rétros sont dégueulasses alors que ce sont des modèles censés se vendre grâce à leur esthétique.

03-11-2021 07:46 
Charles-Antoine

Citation
lunamilio
Citation
Charles-Antoine
Pour une fois que Yamaha nous sort une très jolie moto ces derniers temps, ça fait du bien !

Sérieusement ?! En voyant les photos je me demandais justement quand allaient-ils se décider à embaucher des designers.
Même leurs néo-rétros sont dégueulasses alors que ce sont des modèles censés se vendre grâce à leur esthétique.

Ah ouais ?
Bah les goûts et les couleurs hein ! Je la trouve assez bien réussie moi, en photo en tout cas.

03-11-2021 07:57 
Charlie_41

En bleu Gauloises, on dirait vraiment une street-bike des années 90 ! c'était peut-être l'idée de base de cette selle simili-monoplace ?

Pour le coup, pour moi, ce n'est pas du tout "rétro", au contraire !
Faudrait pas vieillir pipeau

03-11-2021 09:14 
Sky

Une jolie petite gueule cette moto, attirante au premier regard avec pour parrain Christian Sarron.
Par contre elle change de cour, elle n'ira plus mettre ses roues sur les chemins de terre des villes mais se destiner a attaquer uniquement le bitume avec son dosseret de selle et la sangle caractéristique des années 80!
Il ne reste plus qu'à l'essayer. Go!

03-11-2021 09:49 
inextenza

Ah, au moins, ils ont viré les boites à fusibles sur les cotés, c’est déjà ça!
Pas fan du tout de cette tentative de résurrection des grosses selles cubiques, et il y a un je ne sais quoi de déséquilibré sur l’avant.
Pour le néo rétro, il y a Triumph, et le reste du monde…

03-11-2021 10:02 
Arioch

Une bonne petite gueule, un super moteur je vais aller la voir et l'essayer dès qu'elle est dispo.

03-11-2021 10:07 
c@ssoulet

Houla c'est pas bô

03-11-2021 10:19 
Lutrinae

C'est quoi cette immondice qui sert de selle ?
Et il serait peut être temps d'arrêter de mettre des bavettes d'un mètre de long et de passer au support de plaque sur bras oscillant....

03-11-2021 12:33 
Redge

Le côté rétro en prend un méchant coup avec ce pot dégueulasse.
Décidément Yam c'est pas pour moi.

03-11-2021 14:21 
tomy13

Personnellement je la trouve immonde.
Pour le côté rétro la z900rs et la cb1000r pour le côté néo rétro de mon point de vue sont de belles machines

03-11-2021 15:01 
Coolapix

Les designers (enfin les bons) ont tous chopé le COVID ou quoi ? 😳

03-11-2021 16:01 
anguille37

Oh un meccano !

03-11-2021 16:29 
toma301

y a un truc qui va pas avec la selle, c'est pas homogène tt ça bref...

Sur le papier ça a l'air d'arracher plus que nécessaire

donc tkt ça s'vendra. avec un pot akra en option plz

03-11-2021 17:12 
Sky

On enléve le garde-boue arriére et on fixe la plaque sous la selle et l'affaire est faite.
Par contre le pot c'est imparable avec Euro 5 dans le monde d'après.

03-11-2021 18:09 
MatenAT

Il ne savent plus quoi faire , c’est du bidouillage, idem ce matin à côté de la maison départ des essayeurs de la Kawa Sr650 , la retrovolution , ( va sent le brainstorming du lundi matin),
Aucune imagination, aucun effort , ça sent le standby avant l’électrique, ou a minima la fin de race, le marché de niche, à toutous.

03-11-2021 19:11 
sebgs

J'aimais bien l'ancienne mais là pas fan de la grosse selle...

03-11-2021 20:42 
Redge

Citation
Sky
Par contre le pot c'est imparable avec Euro 5 dans le monde d'après.
Ça impose un cata énorme mais Kawa a démontré qu'on pouvait l'habiller pour garder un minimum de dignité, surtout si on veut garder un minimum l'esprit retro.
Pour la MT-09 passe encore, mais ici c'est une véritable faute de goût.

03-11-2021 23:02 
Picabia

La pauvre Yamaha, elle est habillée pour l'hiver avec ces commentaires, elle se veut moderne et rétro, puissante et cool, en fait "batarde" tout simplement et très éloignée de ce que l'on recherche dans une rétro.
Il suffit de se replonger dans des bouquins moto pour saisir la philosophie des motos rétro.
On veut des écrans à aiguille, des amortos classiques, des coloris softs, des roues à rayon et un moteur plus joli que puissant et coupleux.
En fait, une Triumph ou une Norton moderne car le néo rétro c'est aussi sans parti pris, une moto Européenne ou d'origine Européenne.

04-11-2021 08:22 
inextenza

Citation
Sky
On enléve le garde-boue arriére et on fixe la plaque sous la selle et l'affaire est faite.

L’affaire sera faite surtout dès la première grosse compression ou juste sur une descente de dos d’ane si tu fais du duo dingue

04-11-2021 08:51 
Sky

Vous êtes dur avec YAMAHA mais exigeant c'est aussi normal quand on connait le passé de cette marque glorieuse.
J'ai chance de rouler en 125 YAS3 et RD 350 qui étaient des chef oeuvres artistique et technologique à l"époque, sans parler des performances et du bruit inoubliable.
Ces modèles ont été exposées au Musée d'Art Moderne à l'époque comparés à des sculptures roulantes.
Aujourd'hui le design est en berne et l'économie ronge chaque jour notre budget d'achat d'un nouveau véhicule, voila les principales raisons à mon avis.

04-11-2021 10:06 
eriko

j'ai pas été emballé par l'essai de la mt-09 sp prêtée par Murit :Peut être les conditions de roulage,car il n'y a pas de pire endroit pour essayer une moto.Mais au vu des modifications apportées à cette version xr900 g: hauteur de selle,empattement etc ...
je ne demande qu'à changer d'avis:J 'irai l'essayer des que possible chez un autre concessionnaire...
Sinon je me rabattrai sur Ducati ou Ktm ...

04-11-2021 15:25 
Coolapix

C’est marrant, je n’ai jamais été attiré par les Yamaha. A part la 1100 XS ou la 750 YZF. Mais purée, ça remonte à loin…

04-11-2021 21:05 
Sky

Le problème c'est la formation et la culture qui se nivelle pas le bas aujourd'hui dans les écoles de design, les jeunes préfèrent avoir la tête rivée sur les jeux vidéos des écrans que lire des bouquins, voir des expos et visiter des musées.
La culture ça tombe pas du ciel ça s'acquière.
Tous les anciens designers des célèbres marques japonaises des années 70 avaient des formations d'artistes, de sculpteurs, de musique, de peinture, ils étaient ouverts aux arts.
Les designers d'aujourd'hui ont la volonté de faire mais n'ont pas la connaissance des anciens c'est le problème.

05-11-2021 14:09 
inextenza

Citation
Sky
Le problème c'est la formation et la culture qui se nivelle pas le bas aujourd'hui dans les écoles de design, les jeunes préfèrent avoir la tête rivée sur les jeux vidéos

Ah, parce que le design des jeux vidéos, avec la panoplie d’artistes que cela requiert, c’est du flan?
Autrement exprimé: quelle différence fais-tu par exemple entre un modeleur 3D d’un studio de jeu vidéo ou je ne sais quel truc sur écran que tu dénonces comme avilissant, et un modeleur 3D d’un bureau d’études motocycliste?
Ben oui, les studios sont capables d’imaginer, dessiner, et réaliser (virtuellement, certes, si tant est qu’un film soit intégralement virtuel) des univers et objets (dont des véhicules) capables de capter l’attention de beaucoup de monde (tu sembles même penser au vocable hypnotiser ici), donc, en quoi des métiers identiques (les différences ne se faisant AMHA que au passage à la réalisation, c’est à dire pour le monde de la moto, au prototypage, et pour le monde des jeux vidéos à l’intégration aux divers moteurs et aux limitations des capacités qu’ils induisent) sont-ils finalement de 2 niveaux de qualité différents?

Cela étant, le discours de l’avilissement de la jeunesse date un peu quand même; depuis la sortie de la première console de jeux. Peut-être même de l’avènement de la télévision clin d'oeil

(Edit: qui plus est tu généralises sur la dégradation de la qualité des formations… bah écoute, je ne trouve pas que TOUTES les motos actuellement commercialisées sont moches. Loin s’en faut. Mieux: je trouve qu’on compte quelques œuvres d’art mécanique, rares et précieuses.)

05-11-2021 15:53 
Sky

Je n'ai pas dis que les jeux vidéos ne requièrent pas de comptétences artistiques et techniques pour leur création, ils permettent simplement de s'amuser mais pas d'enricher ses connaisssances culturelles et artistiques du monde.
Maintenant j'utilise la 2D, la 3D et la 4D pour mon travail et je n'attend rien d'autre de ces outils que de mettre en forme mes idées car ils sont incapables d'imaginer et de créer comme l'être humain, même avec des algorithmes puissants car la création est un 5éme sens incernable par les mathématiques.
L'magination et la création provient de la culture et du parcours de vie de l'être humain c'est tout.
Il faut savoir que les designers des années 30, 40 et 50, 60 n'avaient pas les moyens informatiques d'aujourd'hui et qu'avant de dessiner un objet ils avaient déjà créé l'objet dans leur tête.
Aujourd'hui c'est l'inverse, les designers utilisent les outils informatiques pour créer des formes nouvelles issues de calculs mathématiques dont l'on voit la pauvreté des propositions car c'est la machine qui a pris le pas sur l'imagination de l'être humain.
Effectivement il y a encore quelques belles productions de motos, mais elles sont chéres car elles nécessitent le travail de rares designers et ingenieurs talentueux possédant culture et intelligence.

05-11-2021 20:52 
Route44

Aie ça pique les yeux ! ... l ancienne xsr était bcp plus jolie. Dommage

07-11-2021 20:45 
alain81

Je la trouve pas trop mal niveau esthétique ; faut la voir en vrai !

Y'a de quoi hésiter entre ça et la MT-09 je trouve.

Faudra voir la tenue de route et le prix.

20-11-2021 20:51 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

Shoei