english

Bien choisir sa bagagerie moto

Top case, sacoches cavalières, latérales ou de réservoir, sac de selle, sac à dos, valises souples ou rigides, système D

Quelle bagagerie choisir en fonction de son budget et de son utilisation

Il n'y pas beaucoup de place sur une moto pour partir en voyage et si l'on veut partir loin et longtemps en camping ou non, il faut choisir avec soin sa bagagerie en fonction de son budget et surtout de son utilisation. Et des solutions, pourtant, il en existe plein entre : l'incontournable et historique top case, les sacoches cavalières, les sacoches latérales, la sacoche de réservoir, le sac de selle, le sac à dos, les valises souples ou rigides jusqu'au système D. Et encore il faut aussi penser au système de fixation des dites valises plus ou moins élégants - voire carrément moche - une fois les valises retirées. On vous aide à faire le point pour partir avec la ou les bonnes solutions.

Bien arrimer ses sacs sur sa moto
Bien arrimer ses sacs sur sa moto

Il fût un temps où on n'avait pas le choix pour emporter de l'équipement sur sa moto; il n'y avait que le top-case, de taille plus ou moins importante du 14 au 52 litres. Et puis, il y a eu les valises latérales souples, puis dures, au look parfois rustique. Mais en vingt ans, il y eu de gros progrès d'effectués, avec une multitude de nouvelles marques de qualité, avec en cerise sur le bagage, la possibilité d'avoir une bagagerie de qualité et élégante, capable de s'adapter à votre style, du trail à la routière en passant par le modèle vintage ou rétro.

Sacoche latérale vintage
Sacoche latérale vintage

Il y a vingt ans, pour un top-case, vous n'aviez quasiment aucun autre choix que Givi et pour de la bagagerie Bagster. Aujourd'hui, si on compte les équipementiers qui proposent des sacs à dos et des sacs de jambe, il y a Alpinestars, Artonvel, Dainese, Furygan, Helstons, Icon, Ixon, Kappa, Klim, Kriega, Oxford, Point 65°N, Q-Bag, Segura, Shad, S-Line, SW-Motech ainsi que toutes les marques propres des distributeurs comme DMP chez Dafy, DXR chez Motoblouz ou encore Vanucci chez Louis.

Ainsi, depuis de nombreuses années, les solutions pour transporter des affaires plus ou moins volumineuses sont apparues et se sont démocratisées. En fonction des modes et des besoins, du marché moto, elles ont évolué pour devenir des éléments que l’on porte sur soi, même si la sécurité peut en pâtir (sacs à dos) et ceux que l’on fixe sur la moto de manière temporaire ou définitive, de manière fixe ou amovible. De plus en plus de bagages sont désormais proposés par les constructeurs eux-mêmes, qui s’allient souvent les services de spécialistes du domaine en badgeant leur top-case de leur propre logo et marques. Du coup, on trouve chez les fabricants d’équipements de nombreuses options et autant de solutions avec de quoi répondre à presque tous les besoins.

Bref, il y en a pour tous les budgets et pour tous les types de besoins et c'est l’occasion de faire le point sur toutes les solutions existantes.

Test de résistance de top-case
Test de résistance de top-case

La bagagerie individuelle

Vous n’avez pas besoin de beaucoup de place ? Juste d’un petit dépannage pour soulager les poches et avoir tout ce qu’il vous faut sous la main ? Pour une carte de crédit, un portefeuille, voici nos propositions.

La manchette porte téléphone

Si elle est faite pour accueillir un smartphone, on apprécie de pouvoir y glisser une carte bleue (paiement sans contact par exemple, notamment au péage), un bip de parking, ou tout équipement que l’on souhaite avoir sous la main et sous les yeux.

Budget : à partir de 9 €

Points forts

  • Simple
  • Etanche
  • Peu couteux

Points faibles

  • Etriqué
  • Accès au contenu pas toujours facile

La sacoche banane ou sac banane

Loin de la beaufitude, lorsqu’elle est associée à un casque et non à un bob Ricard, la fameuse banane est ultra pratique. Elle est immédiatement accessible, de bonne contenance et sait être étanche. Si on ne la porte pas forcément devant soi, afin de ne pas rayer le réservoir, mais plutôt sur le côté, elle rend fier service. Testée et approuvée.

Budget : à partir de 15 €

Points forts

  • Discret
  • Accès aisé au contenu
  • Volume de transport intéressant

Points faibles

  • Pas assez sécurisant pour les angoissés du décrochage intempestif

La sac bandoulière ou la besace moto

Il peut arriver que l’on apprécie de n’avoir qu’une simple lanière autour de la taille pour transporter un ordinateur et des effets personnels. Histoire de pouvoir utiliser cette bagagerie une fois revenu à la vie civile. Pour autant, la sacoche bandoulière classique manque de tenue et peut tourner ou venir déséquilibrer si elle vrille. A réserver à une utilisation ponctuelle ou à bien placer derrière soi en la faisant se reposer sur la selle arrière. Des éléments spécifiques à la moto profitent d’un serrage supplémentaire à la taille, en sus de la bandoulière. Pourquoi choisir ce type de sac ? Parce que l’on accède aisément au contenu. Entre autres. Et que c’est agréable à porter car plus léger.

Budget : à partir de 15 €

Points forts

  • Look civil une fois descendu de la moto
  • Accès aisé au contenu
  • Modèles sécurisés à la taille

Points faibles

  • Les modèles simples peuvent déséquilibrer
  • A réserver à un contenu léger de préférence
Sac et sacoche de jambe assortie
Sac et sacoche de jambe assortie

La sacoche de cuisse ou jambière

Pratique et protectrice pour son contenu, elle est solidement fixée sur… la cuisse, comme son nom l’indique. Pendant de la banane, elle propose un service et un volume similaires, tout en se montrant aussi accessible et plus logeable, du fait de sa forme en longueur. Elle est simplement un peu plus complexe à mettre en place sur la jambe mais tient mieux en place.

Budget : à partir de 20 €

Points forts

  • Bon maintien
  • Volume en longueur intéressant
  • Budget raisonnable au regard du service

Points faibles

  • Emplacement en cas d’accident (sur le fémur)
  • Contenu non contondant (en cas d’accident)
Jambière aviateur
Jambière aviateur

Le sac à dos

Champion des ventes en France, accessoire de mode autant que bagage pratique à souhaits, manière d’affirmer son identité et son look, le sac à dos est aussi pratique et varié qu’il n’est pas sécurisant pour le dos. Surtout s’il n’est pas pourvu d’une dorsale intégrée ou d’une coque externe protectrice. Les modèles spécifiques pour la moto, dotés d’un dos renforcé et de serrages adéquats au niveau du torse et de la taille garantissent une bonne tenue et de ne pas faire manche à air lorsque l’on roule.

On doit cantonner le sac à dos moto au transport de vêtements et de papiers d’identité et de façon générale de matières souples qui ne risquent pas de blesser le conducteur en cas de chute (on proscrit donc l'antivol et tout objet dur ou lourd).

Certains modèles proposent des accessoires, au nombre desquels un filet extensible ou des sangles spécifiques permettant de transporter un casque de manière simple et sécurisée. Pensez-y : on apprécie de ne pas l’avoir dans les mains lorsque l’on descend de moto. Vous pouvez également opter pour un sac à casque, spécialisé pour le transport sécurisé de notre fidèle compagnon. C'est toujours mieux que sur le coude...

D’autres sac à dos proposent également des options intéressantes, parmi lesquelles la possibilité de mettre un camel back (une gourde en français dans le texte), offrant la possibilité de s’hydrater en roulant. D’autres encore jouent la carte technologique, en affichant messages ou signalisation de ralentissement ou de bifurcation. Pourquoi pas ?

Notre choix se tourne volontiers vers les sacs marins étanches et malléables par définition, qui n’ont certes pas de compartiment interne, mais sont redoutables pour ce qui est de transporter un peu de tout à l’abri de la pluie et qui peuvent aussi s'arrimer à la selle si nécessaire.

Budget : à partir de 40 €

Points forts

  • Une grande diversité de modèles
  • Des spécialisations possibles (ordinateur, matériel photo, etc.)
  • Le niveau de sécurité renforcé des modèles moto

Points faibles

  • Ne permet pas de transporter d’objets lourds (antivol)
  • Prix élevé des modèles incluant une protection pour le dos
Sac à dos étanche
Sac à dos étanche

Bagagerie moto ou scooter

Fixer sa bagagerie sur sa moto, c’est s’assurer qu’elle ne bougera pas (ou pas trop) et qu’elle arrivera à bon port, avec son contenu au sec (?) et en pleine forme. Elle peut être plus volumineuse, permettre d’emporter un ou plusieurs casques et sa capacité se mesure en litres. Plus il y en a, plus on dispose de place. En théorie du moins : la forme influe aussi sur la facilité de chargement et le contenu compatible. Pour autant, il convient de choisir la bonne solution en fonction de son usage. On distingue trois types de bagagerie : la souple, la semi rigide et la rigide. Comme son nom l’indique, la souple permet de gagner du volume, notamment au moyen de soufflets d’extension et constitue souvent une bagagerie occasionnelle, là où la bagagerie en dur est plus restrictive quant à son agencement et sa capacité d’emport. Par contre, elle protège mieux des choix et bien entendu peut être plus étanche qu’un modèle « textile ». A la croisée des chemins, la bagagerie semi rigide offre le meilleur des deux mondes, tient bien en place, protège efficacement, mais est plus limitante quant à sa forme et à l’organisation de son contenu. Elle peut par contre bénéficier de soufflet d’aisance.

Indépendamment de son type, on peut disposer de supports « en dur » que l’on fixe temporairement ou définitivement, quitte à modifier l’apparence de sa moto. De plus en plus, on s’oriente vers une base discrète, aisément escamotable, que l’on fixe sur la moto et qui accueille une ou plusieurs sacoches. Quelles sont les possibilités ?

Valises latérales rigides d'origine sur Yamaha Tracer 7 GT
Valises latérales rigides d'origine sur Yamaha Tracer 7 GT

Les solutions simples et efficaces

Les sangles

On n’y pense pas toujours, mais les sangles sont le premier élément de transport à moto avec les bon vieux tendeurs élastiques. Elles sont en mesure de faire tenir en place n’importe quel sac, n’importe quelle valise ou n’importe quel objet sur une selle de moto. Par contre, attention aux points d’ancrages, aux frottements éventuels et à leur bon serrage : ni trop peu, ni trop afin de ne pas abîmer ce qu’elles serrent. N’hésitez pas à vérifier au bout de quelques kilomètres si tout est en place. Les sangles sont également intéressantes pour sécuriser une bagagerie souple et éviter ses mouvements. A avoir absolument, d’autant plus qu’elles peuvent aussi servir pour le transport d’une moto ou d’un scooter cette fois (arrimage).

Attention à leur longueur et à la qualité de leur boucle de serrage. Des chinoiseries peuvent rapidement devenir une source de problèmes... Pensez également à parer la carrosserie ou tout ce qui peut se trouver en contact avec la sangle en elle-même. Les vibrations peuvent occasionner un frottement et donc détériorer plastiques et peinture. Scotch tramé, couche de protection, mettez en place ce que vous pouvez pour éviter le phénomène.

Budget : à partir de 10 €

Avantages

Points forts

  • Une grande polyvalence
  • Un bon investissement
  • Utilisation solo ou couplée avec une bagagerie

Points faibles

  • Pas toujours faciles à arrimer

  • Leur frottement peut endommager le support (à protéger, donc)

Sac polochons à sangler sur un porte-paquet
Sac polochon à sangler sur un porte-paquet

Sangle à casque

Il existe des sangles et tendeurs spécialisés. Parmi eux, un modèle est dédié au transport d’un casque et donc à son arrimage. Plus large, anti dérapant, disposant d’une accroche sécurisée, on profite d’un maintien optimisé. Les tendeurs sont également appelés sandows. Ils dépannent, permettent de relier aisément un point à un autre, évitent à des valises ou sacoches de bagoter, mais ne sont pas toujours suffisants pour un usage solo du fait de leur élasticité. Surtout s’ils sont de section ronde, qui peut donc tourner et accroche moins son support.

Budget : à partir de 10 €

Points forts

  • Spécial casque et efficace !
  • Bon maintien

Points faibles

  • Ne protège pas autant qu’un sac à casque

Le filet araignée

Un filet en maille élastique est également une solution simple et économique pour fixer des objets ou un sac sur une selle passager. Mieux encore, ils peuvent se greffer sur une bagagerie existante pour en augmenter par l’extérieur la capacité d’emport. Il en existe de plusieurs tailles avec de simples crochets ou des boucles sécurisées, mais le principe demeure identique et le résultat est très satisfaisant. Reste à trouver comment bien le faire tenir en place et une fois encore à éviter le frottement avec les éléments de carrosserie et les plastiques de la moto, principalement au niveau des accroches.

Budget : à partir de 4 €

Points forts

  • S’adapte à tout type forme
  • Serrage adaptatif
  • Petit, mais rend grands services

Points faibles

  • C’est un filet et donc, il y a des trous…

  • Les solutions les plus techniques

La sacoche de réservoir

Il existe de nombreux type de sacoches de réservoir. Historiquement, elle pouvait être soit aimantée pour tenir sur les bidons métalliques (une solution simple et économique), soit à fixer sur un tapis de réservoir. Une solution à la fois spécifique (un tapis par modèle de moto) et particulièrement coûteuse. Ces dernières années, les fabricants de bagagerie ont opté pour des semelles spécifiques et propriétaires (ils en sont pas fous), à fixer sur le pourtour du bouchon de réservoir. Tanklock, SpeedClick, on retrouve de nombreuses solutions, qui maintiennent les sacoches compatibles au-dessus du réservoir. L’avantage ? Pas de rayure et surtout une grande discrétion du dispositif d’ancrage. Une fois équipée, la moto peut accueillir des sacoches de toutes tailles et de toutes fonctionnalités (support de téléphone, de carte routière, porte papiers ou véritable Jumbo à plusieurs étages), de la plus petite à la plus imposante, donc. Il existe également des tapis de réservoir universels, bien plus polyvalents que ceux proposés « dans le temps » et plus aisés à fixer et à ôter. Ils sont compatibles avec plusieurs marques de bagages moto.

La bagagerie aimantée est à la peine : de plus en plus de constructeurs utilisent partiellement ou en intégralité le plastique pour leur réservoir. Pour autant, elle demeure une solution agréable, simple et très tenace pour positionner un sacoche. Cela dit, elles sont devenues moins volumineuses avec le temps. A vous de voir en fonction de votre moto et de ce que vous souhaitez transporter. Un conseil avec la bagagerie aimantée : bien vérifier qu'un petit morceau de ferraille ne s'est pas collée dessous, au risque de rayer sérieusement votre résservoir.

Si elle remonte légèrement le centre de gravité de la moto, la sacoche de réservoir modifie peu le comportement de cette dernière. Même très chargée. De plus, on peut surveiller que tout est bien en place et accéder rapidement à tout ce qu’elle contient.

Par contre, en fonction de sa taille, elle peut gêner la conduite et notamment empêcher totalement de voir le compteur et donc sa vitesse.

A ce propos, il existe des modèles permettant de transporter un petit chien, un chat ou un animal de compagnie de taille adaptée. Surtout, certains ont pensé aux yeux de nos compagnons en incluant un dôme transparent. En effet, Sympa, non ?

Budget : à partir de 30 € (aimantée)

Points forts

  • Grande diversité de choix d’ancrage
  • Grande diversité de modèles de sacoches
  • Pour tous les goûts

Points faibles

  • Pour les aimants, la qualité de ces derniers doit être élevée
  • Peut gêner la conduite en fonction de sa taille
Sacoche de réservoir rétro à deux étages
Sacoche de réservoir rétro à deux étages
Sacoche de réservoir avec protection étanche pour la pluie
Sacoche de réservoir avec protection étanche pour la pluie
Sacoche de réservoir aimantée avec insertion de carte sous le plastique
Sacoche de réservoir aimantée avec insertion de carte sous le plastique
Sacoche de réservoir
Sacoche de réservoir

La sacoche cylindrique

Entre sacoche de réservoir et sacoche arrière, il y a la sacoche cylindrique qui peut se positionner soit sur le guidon soit sur le côté de la moto. Par rapport à une sacoche de réservoir, elle est moins pratique car elle ne s'ouvre pas pour dévoiler tout son contenu. Mais sa forme et son look ne dénature pas la moto, d'autant plus quand elle arbore un style vintage du plus bel effet.

Sacoche cylindrique
Sacoche cylindrique

La sacoche de selle arrière

Si vous voyagez en solo, la selle passager est un endroit idéal où placer une bagagerie plus ou moins volumineuse. Les masses sont bien réparties, peu gênantes si elles ne dépassent pas latéralement et la place, donc le volume potentiel, est très important. Par contre, il peut être nécessaire de modifier le réglage de pré contrainte de votre amortisseur arrière, afin qu’il encaisse la charge supplémentaire. Comme en duo.

Dès lors, vous avez le choix entre plusieurs types de fixation, mais aussi et surtout type de bagage. Elle reste cependant souple et doit être sécurisée soit nativement, soit au moyen de tendeurs.

On peut trouver une semelle souple à coincer sous la selle et disposant d’un système de raccord avec une bagagerie spécifique. Une semelle rigide, qui remplace selle passager si votre moto est bi-poste, est également une solution intéressante, même si plus marginale. Elle fait aussi bien office de platine arrière que de point d’accroche.

Enfin, on retrouve des sac de selle passager, qui peuvent servir de dosseret conducteur et venir lorgner sur les valises latérales. Une solution proposant une excellente stabilité et une capacité de chargement très intéressante pour les grands voyageurs. Les plus roots pourront opter pour le sac baluchon. Nous apprécions les modèles style tube et sac de marin. Ils sont à la fois pratiques et étanches, mais surtout sont aisés à transporter une fois que l’on est arrivé.

Budget : à partir de 40 € pour un modèle de base

Points forts

  • Emplacement quasi idéal
  • Transport dans le dos, pas sur le dos
  • Grande modularité possible
  • Gros volumes possibles
  • Ne modifie peu le comportement de la moto

Points faibles

  • Les modèles bas de gamme peu solides...

  • Réglage de l’amortisseur conseillé (pré contrainte)

Sac de selle
Sac de selle
Sacoches semi-rigides
Sacoches semi-rigides

Les sacoches latérales ou sacoches cavalières

Deux solutions. Soit elles sont souples et ne nécessitent pas de support (quoi que, on en voit, notamment chez Harley Davidson), soit elles sont semi rigides ou rigides et restent souvent à demeure sur une armature les supportant. Les sacoches souples telles que nous les entendons (pas celle sur support, donc) ont l’avantage d’être facilement enlevées mais l’inconvénient de ne pas toujours être aisées à mettre en place. On coince en effet les lanières les solidarisant sous la selle, avec les inconvénients que cela implique : difficultés à remettre l’assise en place, blocage du verrouillage, etc. De même, il convient de faire attention au sanglage, impératif pour éviter les mouvements intempestifs. Il faut en effet éviter que les valises ne bougent, notamment sur les bosses (et les dos d’ânes) et ne viennent frotter la roue arrière. Raison pour laquelle les utilisateurs intensifs optent pour une bagagerie fixe. Celle-ci bénéficie d’un support à demeure, certes peu esthétique si l’on roule sans valise, mais résolument pratique : tout tient en place ! A noter l’effort des constructeurs moto pour proposer sur les modèles baroudeurs des fixations de valises ingénieuses et invisibles. On n’est jamais si bien servi que par eux ! D’autant plus que certains adaptent spécifiquement la bagagerie aux caractéristiques de leurs véhicules et font tout pour ne pas subir de modification de comportement. On apprécie également les sacs internes permettant de ne pas avoir à démonter les valises pour emporter leur contenu. Malheureusement, ils sont systématiquement en option.

Vous vous en doutez, il faut intégrer la largeur et le porte à faux desdites valises, qui deviennent rapidement un inconvénient en circulation urbaine, aussi étroites soient-elles. D’autre part, elles dépassent et influent sur l’aérodynamisme et donc sur la consommation, revue légèrement à la hausse (0,3 à 0,5 l/100 km). Surtout si elles tiennent plus de la cantine aluminium que des profilées de sportives...

Budget : à partir de 75 € (sacoches cavalières). A partir de 300 €, hors support spécifique à la moto

Points forts

  • belle capacité d’emport
  • Semi-rigides, elles sont très agréables d’utilisation
  • Placées bas, elles suivent le mouvement
  • Au catalogue des constructeurs

Points faibles

  • Consommation en hausse
  • Encombrement en vile
  • Le transport une fois arrivé
Sacoche cavalière rétro
Sacoche cavalière rétro
Sacoche latérale custom à franges
Sacoche latérale custom à franges

Le Top Case ou malle arrière

Sous le nom générique de Top Case se cache un ensemble porte paquet, semelle et malle arrière. Le coût s’en ressent et l’installation n’est pas toujours évidente. S’il est une aberration totale en terme de modification des masses, trop déportées sur l’arrière de la moto et donc en terme d’influence sur le comportement dynamique, s’il est un véritable piège à vent prompt à vous faire réaliser des embardées et enfin s’il est une tentation de tous les instants pour les voleurs en tout genres, le top case plaît. On apprécie la possibilité de pouvoir y laisser un ou deux casques (à condition de bien être assuré), un antivol et quelques effets. Si l’on apprécie de pouvoir retenir son passager et lui offrir un dosseret plus confortable pour le retenir, le top case n’a, vous l’avez compris, pas notre faveur notamment en faisant rentrer facilement toute moto dans la case mochardie…

Budget : à partir de 50 € hors support

Points forts

  • Capacité d’emport de 30 à 52 litres
  • Accessoirisable (porte paquets, feux additionnels, etc.)
  • Modèles pour animaux (!)

Points faibles

  • Poids haut et déporté
  • Modifie le comportement de la moto
  • Se fait ouvrir régulièrement (en ville)
Top case d'origine, ici de la Yamaha Tracer 9 GT
Top case d'origine, ici de la Yamaha Tracer 9 GT
Top case sur Triumph Tiger 900
Top case sur Triumph Tiger 900

La bagagerie dure

Elle fait presque partie de certaines motos, notamment les routières de type BMW R 1250 RT, Honda Goldwing 1800, Yamaha FJR 1300... Avec ou sans top-case, elles sont souvent aux couleurs de la moto et s'intègrent esthétiquement parfaitement.

Mêmes les valises latérales peuvent être conçues pour recevoir un casque voire un modulable et le top case peut parfois accueillir deux casques. Cela donne une idée de la contenance généreuse et de la sérénité pour emporter le maximum d'affaires avec soi.

Cerise sur le gâteau, elles bénéficient souvent d'une clef unique, voire d'une ouverture centralisée via transpondeur, les rendant particulièrement pratiques au quotidien.

On commence à les trouver sur les modèles dits GT ou trails routiers comme sur les Yamaha Tracer (7 et 9).

Seul le budget pique nettement en étant la solution la plus onéreuse de la bagagerie.

Budget : à partir de 200 € hors support

Points forts

  • Capacité d’emport maximale
  • Esthétique

Points faibles

  • Prix
Forcément, de la bagagerie rigide d'origine sur une routière, çà fonctionne
Forcément, de la bagagerie rigide d'origine sur une routière, çà fonctionne
Valise latérale pouvant accueillir un casque intégral voire un modulable
Valise latérale pouvant accueillir un casque intégral voire un modulable
Quand les valises intégrées font partie de la ligne
Quand les valises intégrées font partie de la ligne

Plus d'infos sur la bagagerie moto

Commentaires

cricridu34

Pour ma part, valises rigides alu Triumph, Top-case Givi, sacoche de réservoir Kappa (qui me suit depuis de très nombreuses années, juste la bride Tank-lock à changer selon la moto), sac de selle Qbag à 9,90¤ chez M*******z quand madame me laisse partir seul. Avec tout ça, manque plus que la glacière (Avis aux équipementiers).

21-07-2021 21:40 
Lutrinae

Perso, pour les weekends et les petits voyages, un sac à dos classique de 30 litres, sanglé sur la selle passager, ça bouge pas d'un poil même en arsouillant, le poids est équilibré droite / gauche, ça prend pas le vent... Au top.

Pour les plus long trajet (notamment un voyage jusqu'au Kirghizistan en hiver), j'ajoute un petit top case de 20/30 litres pour le matériel de camping et l'équipement thermique, et je sangle le sac à dos contre le top case 👍

De toutes façons le plus important dans la bagagerie, c'est d'optimiser le poids !
Comme disent les randonneurs, l'objet le plus léger, c'est celui que tu ne prends pas 😁

21-07-2021 23:33 
Picabia

C'est bête à dire mais le choix de la moto est primordial pour qui veut voyager. Pourquoi tant de GS ? Pour les aventuriers en trail, semi rigide en cas de chutes. Souvent le voyage est au détriment de l'esthétique moto. Sacoches de selle, dry bag, sac a dos en dernier recours, avec une préférence pour SW Motech

22-07-2021 09:05 
inextenza

Edit: heuuu… fût un temps, la sacoche bandoulière était ultra déconseillée, je me demande même si elle n'était pas interdite, tellement cela peut être dangereux! Pourquoi la conseiller ici?!?! Bien sûr que ça tourne, c'est fait pour être sur le coté, pas dans le dos!



Adepte de la sacoche de cuisse depuis 13-14 ans, je trouve au contraire qu'elle peut protéger en cas de chute.
Celle que j'ai (mais qui fait la gueule depuis le temps, une Moto Detail) est très épaisse, et me sert à avoir les papiers et le téléphone accessibles, sans essayer de tout bourrer dans la poche intérieure. En cas d'accident, de toute façon, les clefs de chez soi peuvent être autrement plus dangereuse dans les poches du blouson…

Aujourd'hui, ces sacoches sont soit à la taille, soit pendantes à une ceinture et une sangle. Perso, je préfère la position haute, car ne bouge pas lors de la marche en limitant le balourd sur la cuisse (les porteurs de pantalons baggy ou treillis comprendront :-P )
Autre conseil: certaines sacoches ne peuvent être portées qu'à droite, parce que s'ouvrant par le coté. Or, généralement, quand on a à sortir un papier en moto, c'est à gauche (CB/ ticket de péage, contrôle badge au taff, etc…). À droite, c'est pratique, on peut laisser le pied sur le frein tout en farfouillant, mais c'est dommage de ne plus avoir le choix.

En tout cas, je viens d'en commander une nouvelle, je n'ai jamais trouvé un truc plus pratique en moto!

Citation
cricridu34
juste la bride Tank-lock à changer selon la moto)
Maintenant, il y en a qui sont universelles.
Et heureusement: j'ai une moto encore rare sur les routes, du coup, avant qu'elle soit référencée chez les équipementiers, il va s'écouler du temps.

Du coup, j'ai opté pour le système de Bagster, universel désormais, et effectivement à peu près compatible (juste une encoche à faire pour que le bouchon s'ouvre parfaitement)

Car en effet, le choix de la bagagerie est plutôt orientée par la compatibilité à la moto!
Toujours au chapitre des sacoches de réservoir: les aimants, c'est bien gentil, mais avec la quantité de réservoirs en composite peuplant les motos actuelles, bonne chance sourire

22-07-2021 10:23 
inextenza

Citation
Picabia
Souvent le voyage est au détriment de l'esthétique moto. Sacoches de selle, dry bag, sac a dos en dernier recours, avec une préférence pour SW Motech

SW Motech, j'ai regardé avec intérêt leurs sacoches de réservoir.
Ensuite, j'ai vu les prix sos NO

Sinon, autre astuce pour les sacs de selle par exemple: les sacs de marine/plongée. Parfaitement étanches et solides pour une fraction du prix des équipementiers moto!

22-07-2021 10:31 
Picabia

J'en ai essayé des moins chère que SW mais pas aussi qualitatives.
Les SW sont livrées avec sangles et système MOLLE aussi bien pratique.
Je peut aussi réutiliser certains bagages pour différentes motos.

22-07-2021 13:40 
A-Lain

Pour la bagagerie c'est simple :
J'achetes ma moto en fonction de ce que je peux avoir en valises / top case.
Cela élimine un gros paquet.

Après pour voyager c'est simple aussi : étant seul, sacoche de réservoir pour les papiers, etc, valises, top case - sac de selle et pour finir gros sac en plastique avec plein de tendeurs pour que cela tienne.
Seul souci : pour monter et descendre c'est moins pratique.

Pourquoi autant de GS ? tu as vu la tronche des valises en alu ? on doit pouvoir y caser au moins 2 packs de 24 là dedans alors que moi je suis bloqué au delà du pack de 12.menteur

22-07-2021 13:46 
Raven

Pour ma part, avec un RSV de 2000, c'est Bagster et sacoche de selle Givi.
Je ne me mets rien sur le dos pendant le trajet, entre la gêne et le poids du sac, pour avoir essayé, plus jamais.

La sacoche de cuisse, jamais testé mais ça me tente bien pour avoir le petit matériel et les documents à portée de main.

22-07-2021 14:27 
thom

Sur ma bécane, qui n'est pas spécialement prédestinée aux voyages avec bagages, avec sacoche réservoir en position pas trop haute, sacoches latérales souples, et gros sac type "plongée" sanglé sur support de top case, on part à deux avec du matos pour une semaine.:

[attachment 36916 bagagesrduc.JPG]

Et ma chérie n'a plus besoin de sac à dos (ce qui rallonge le nombre de km qu'elle peut encaisser en une journée). sourire

22-07-2021 17:10 
aximum

Avant hier la p'tite kronique sur le micro voyage aujourd'hui un guide d'achat bagagerie et le surlendemain j'imagine une campagne de pub centrée sur une grande marque de sacs et autres indispensables.
Coïncidence? Je ne crois pas.... C'est habile.

22-07-2021 17:22 
Coolapix

Je dirais que, pour partir plusieurs jours, il n'y a pas vraiment de bon ou de mauvais choix (le seul mauvais serait d'opter pour des solutions non étanches). Tout dépend si on part à deux, tout seul, déjà ça oriente le choix. Après, avec des valises, il y a plus de prise au vent qu'avec un sac attaché sur la selle. Si on peut avoir un top-case, c'est cool pour mettre ce dont on peut avoir besoin "tout de suite". Si on part avec la tente, le matelas, le duvet etc etc, mieux vaut partir seul et / ou lâcher du lest sur les fringues et autres trucs non indispensables...
Quand je pense que jadis, on avait juste un porte bagages sur lequel on empilait tout de façon un peu... Bancale :), et une sacoche réservoir qui montait jusqu'à pouvoir y reposer le casque... Mais ça, c'était (le bon vieux temps) avant :)

22-07-2021 17:53 
Le Modérateur

la bagagerie et les départ en vacances, çà a plus du sens de le sortir maintenant qu'au mois de janvier sourire

22-07-2021 18:43 
Raven

Citation
Coolapix
Je dirais que, pour partir plusieurs jours, il n'y a pas vraiment de bon ou de mauvais choix (le seul mauvais serait d'opter pour des solutions non étanches). Tout dépend si on part à deux, tout seul, déjà ça oriente le choix. Après, avec des valises, il y a plus de prise au vent qu'avec un sac attaché sur la selle. Si on peut avoir un top-case, c'est cool pour mettre ce dont on peut avoir besoin "tout de suite". Si on part avec la tente, le matelas, le duvet etc etc, mieux vaut partir seul et / ou lâcher du lest sur les fringues et autres trucs non indispensables...
Quand je pense que jadis, on avait juste un porte bagages sur lequel on empilait tout de façon un peu... Bancale :), et une sacoche réservoir qui montait jusqu'à pouvoir y reposer le casque... Mais ça, c'était (le bon vieux temps) avant :)

la sacoche réservoir sur laquelle je pose le casque, c'est toujours d'actualité

23-07-2021 10:30 
inextenza

Disons qu'à l'époque, les colonnes de réservoir pour poser le casque posait moins de soucis: on avait bien moins besoin de scruter en permanence le tachymètre sourire

23-07-2021 11:01 
Coolapix

C'est vrai 😀. Sans compter qu'il fallait la remettre droite sans arrêt. Bref, maintenant je suis passé au modèle tout rikiki de che

25-07-2021 11:44 
Coolapix

chez sw-motech, suffisant pour le portefeuille et le téléphone. Pour le reste c'est tout (valises et top-case) chez Hepco-Becker.

25-07-2021 11:48 
Godzilla

Citation
Raven
Pour ma part, avec un RSV de 2000, c'est Bagster et sacoche de selle Givi.
Je ne me mets rien sur le dos pendant le trajet, entre la gêne et le poids du sac, pour avoir essayé, plus jamais.

La sacoche de cuisse, jamais testé mais ça me tente bien pour avoir le petit matériel et les documents à portée de main.


Je faisais comme toi, et en plus j'ai essayé la sacoche de cuisse sur les conseils de mecs qui font du quad.
J'ai trouvé ça assez pratique mais difficile à régler. Et puis la sentir sur la jambe a fini par m'agacer en roulant.

Depuis je nage dans le luxe de mes deux valises rigides dédiées au modèle (ça avait compté dans le choix de la moto).
Fini la sacoche réservoir de bonne taille, mais une toute petite comme Coolapix (mais Bagster) pour y caser le portefeuille et trois bricoles.

J'ai testé aussi la petite sacoche qui se fixe sur la poitrine sur les bretelles du cas à dos. C'est celle-là que je continue à utiliser pour y caser mes papiers pour les longs trajets. Mais sur un sac à dos petite contenance Bagster tout léger ça le fait bien.

On a quand même un énorme panel de possibilités.

26-07-2021 17:10 
inextenza

Pour ne pas sentir la sacoche de cuisse
- ne pas la surcharger (ben oui sourire )
- je préfère prendre des modèles qui ne pendent pas à une sangle, mais qui se plaque sur la hanche. Plus haute, moins de balourd.

Pour le sac à dos, idem, bien enveloppant, sangles d'attaches entre les 2 bretelles et au niveau du bide, et pas lourd, ça passe sans le sentir (peut-être que la position plus couchée des bracelets aident?)

28-07-2021 10:42 
Peterpan

Je dirais même plus : Faut composer et choisir le bon équipement :


Suivant que l on voyage seul ou à 2 !
...suivant la moto : sportive ou routière !
.. suivant la durée du voyage!
..suivant le mode de vacances(camping sous tente ou hébergement hotel, gite )

..le must :ça reste qd même de voyager léger en Panigale ..avec un bon compte bancaire et la carte bleue qui va avec ! clin d'oeilclin d'oeil

28-07-2021 15:54 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous