english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : Brough Superior

La Rolls de la moto

Histoire constructeur : Brough SuperiorAu début du 20ème siècle, la famille Brough dispose d’une solide expérience du milieu automobile. Suite à une brouille avec son père, George Brough décide de fonder sa propre marque de motos qu’il nomme Brough Superior en 1919. Si ce nom sonne comme un affront à son père, il est surtout le reflet d’une qualité qui sera toujours l’une des marque de fabrique du constructeur. George Brough parlait d’ailleurs de concevoir la Rolls de la moto.

En 1921, la toute première Brough Superior à voir le jour est dotée d’un Vtwin Jap de 986cm3 capable de la propulser à plus de 160 km/h. Trois ans plus tard, le modèle le plus connu de la marque est présenté, il s’agit de la SS100. En 1926, c’est au tour de la SS680 de faire son apparition.

Réputé pour la qualité de ses machines, Brough Superior demeure une marque luxueuse et peu accessible. Chaque machine est en effet testée et adaptée à son futur acquéreur sous peine de retourner en atelier. Toutefois, la marque s’intéresse un moment à la production de modèles moins coûteux.

La Brough Superior Austin

Brough Superior SS100Au début des années 30, George Brough met au point la Brough –Superior-Austin, un modèle expérimental mu par un moteur quatre cylindres automobile issu d’une Austin Seven. Munie d’une marche arrière, la moto est vendue plus chère que l’Austin Seven.
Parallèlement, la marque se fait connaître grâce à ses nombreux records de vitesse. Ainsi, en 1924, une Brough Superior atteint les 180 km/h avant de dépasser, cinq ans plus tard, les 200 km/h. A la fin des années 30, le constructeur britannique parvient même à coiffer les BMW au poteau en atteignant les 230 km/h.

Si ses records de vitesse lui assurent une certaine notoriété, Brough Superior peut également compter sur la publicité gratuite que lui fournissent plusieurs célébrités de l’époque. De nombreux personnages célèbres ont en effet pris le guidon d’une Brough Superior, à l’image de Lawrence d’Arabie qui en posséda sept. Il décéda d’ailleurs quelques jours après avoir été victime d’un accident à moto.

Vers une renaissance ?

Lawrence d'Arabie au guidon d'une Brough Superior Ss100A la fin des années 30, Brough Superior continue d’innover et dévoile sa Golden Dream, un bloc-moteur de 1000cm3. Cependant, la Seconde Guerre mondiale scelle le sort de l’entreprise qui cesse toute production après 1940.

Il faut ensuite attendre 2008 pour entendre à nouveau parler de la marque. British only Austria rachète cette année-là les brevets du constructeur dans l’intention de reproduire la célèbre SS100 de 1927 à partir de pièces et de méthodes modernes. Le projet serait encore en développement à l’heure actuelle et les quelques rares modèles subsistants s’arrachent aujourd’hui à des prix tout aussi exhorbitant que ceux des prix de vente de l’époque.

Plus d'infos sur Brough Superior

Suzuki