Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : Lambretta

La marque rivale de Vespa

Des scooters ancrés dans la société italienne

Histoire constructeur : LambrettaSi Lambretta est aujourd’hui considéré comme l’un des grands noms du scooter aux côtés de sa principale rivale, la Vespa, il faut savoir que le constructeur italien commence son activité industrielle par la production de tubes en acier. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, Ferdinando Innocenti, fondateur de la marque, s’oriente vers la fabrication de deux-roues motorisés dans une Italie à la recherche de moyens de locomotion simples.

Lambretta versus Vespa

Histoire constructeur : LambrettaC’est dans ce contexte que nait le premier scooter Lambretta, empruntant son nom au quartier de l’usine de Milan, Lambrate ainsi que sa concurrente signée Piaggio, la Vespa. Ce dernier, sobrement baptisé Lambretta A, est muni d’un moteur central monocylindre deux temps de 125 cm3 capable de propulser le scooter à la vitesse de 70km/h.
Le modèle A devient très vite populaire et se voit modernisé en 1948 avec la naissance du modèle B, similaire en bien des points mais présentant cette fois-ci une suspension arrière ainsi que des roues plus larges. Le modèle C apparait pour sa part en 1950 et est suivi d’une version luxe LC.

L’année suivante est présenté le modèle D dans une version 125 et 150cm3. Une déclinaison carénée est lancée quelques temps plus tard avec le LD qui est produit jusqu’à la fin des années 50. Ce dernier connait un grand succès et se bâtit une belle réputation de fiabilité au détriment de son concurrent Vespa.

Le déclin

Lambretta Vega (photo : DR)Il faut ensuite attendre 1957 pour voir arriver une réelle nouveauté au sein de la gamme avec le Turismo Veloce 175 doté d’un moteur horizontal refroidi par air et un garde-boue avant fixe. Une version plus sportive voit le jour avec le Turismo Veloce 175 serie I capable de dépasser les 100km/h.
Suivent les LI 125 et 150 serie I munies d’un moteur horizontal et d’une transmission par chaîne qui reste dès lors une base technique pour l’ensemble des moteurs Lambretta.

En 1968, la marque fait appel aux talents du designer Bertone pour la conception de nouveaux modèles. Il met alors au point de petites cylindrées nommées Vega et Lui au look d’avant-garde qui malheureusement ne trouve pas son public.
L’année suivante, le designer conçoit le DL qui est le dernier scooter de la firme puisqu’au début des années 70, la société est rachetée par British Leyland qui met fin à la fabrication des scooters. Malgré tout, grâce à de nombreuses licences, les machines Lambretta sont présentes dans de nombreux pays à travers le monde et marquent durablement le paysage italien. Après près de 40 années d'absence, la marque renait discrètement mais ne connait plus la gloire d'antan.

Plus d'infos sur Lambretta