english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Histoire constructeur : Moto Morini

Le phoenix renaît de ses cendres mais se brûle encore les ailes

Histoire constructeur : Moto MoriniLorsqu’il décide de fonder sa propre marque, Moto Morini, Alfonso Morini dispose déjà d’une solide expérience du monde moto. L’homme a en effet débuté avec un atelier de réparation en 1914 où il exerce ses talents de mécanicien avant de s’engager dans le huitième régiment motocycliste lors de la Première Guerre mondiale.

En 1925, Morini s’associe avec Mario Mazetti pour construire une moto destinée à la course. Leur union donnera naissance à un mono deux temps de 125cm3 qui fera une brillante carrière lors du Grand Prix des Nations en 1927. Après des années de collaboration, Alfonso Morini décide de créer sa propre marque en 1937, ce sera le début de l’histoire de Moto Morini.

Morini prend d’abord la direction de la grande diffusion avec des modèles inspirés des DKW RT 125 avant de s’orienter délibérément dans le monde de la compétition avec la sortie de la Rebello RT 125 qu’il confiera au pilote Tarquino Provini. En 1952, la Rebello se décline en une gamme de routières et connaîtront un certain succès.

Moto Morini en perte de vitesse

Histoire constructeur : Moto MoriniEn 1969, Alfonso Morini disparaît et laisse sa fille Gabriella à la tête de la firme. L’année suivante, le designer Franco Lambertini issu de Ferrari redonnera un souffle nouveau dans le design de la marque. Quelques temps plus tard sera dévoilée la 3,5, un V-twin à culbuteurs qui marquera les esprits et sera décliné en de nombreuses versions et cylindrées.

La gamme ne cessera de s’accroître jusque dans les années 80 avec des modèles 125 et 250 puis avec la Dart en 1991. Malgré tout, la récession économique qui touche les années 80 met à mal la compagnie et en 1987, Gabriella Morini cède la marque au groupe Cagiva. La société survit tant bien que mal et finit par atterrir en 1996 entre les mains de Ducati avant que la Morini Franco Motori, société fondée par l’un des neveux d’Alfonso Morini, ne rachète l’entreprise en 1999.

Sur le fil du rasoir

Moto Morini Rebello 1200 GiubeleoPresque en sommeil, la marque ne reprendra véritablement vie qu’en 2003 grâce à l’investissement de l’homme d’affaire, Giani Berti. C’est ainsi que deux nouveaux modèles sont présentés au salon de Bologne en 2004, la 9,5 et la 1200 Corsano.
Et pourtant, ce renouveau éphémère ne permettra pas à la marque de reprendre une place de choix parmi les constructeurs moto et la marque sera bientôt mise aux enchères par le tribunal de Bologne.

Mais encore une fois, Moto Morini se relève. Deux entrepreneurs milanais d'Eagle Bike rachètent l’affaire en 2011 et mettent en chantier la production d’un nouveau modèle en série limitée, la Rebello 1200 Giubileo. Produite en seulement 600 exemplaires, elle se veut être une réinterprétation moderne de la Rebello de 1956 avec notamment l’intégration d’une technologie exclusive au sein de la coque de salle.  En 2012, Moto Morini relance la production de la Corsaro 1200 Veloce ainsi que de la Scrambler 1200 et de la Gran Passo 1200.

Malgré une recherche d’innovation et un renouveau plutôt prometteur, la marque reste sur le fil du rasoir et reste toujours menacée d’un dépôt de bilan.

Plus d'infos sur Moto Morini