Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Histoire constructeur : Victory

Petit constructeur deviendra grand

Dans l'ombre de Harley-Davidson

Histoire constructeur : VictoryQuand on parle de motos américaines, c’est d’abord le nom mythique d’Harley-Davidson qui se profile sur les lèvres. Et pourtant, bien loin d’avoir le monopole du made in America, Harley-Davidson doit compter sur quelques concurrents sérieux. Parmi eux, la marque Victory fait office de chef de file.

Méconnu en France, Victory appartient en réalité au groupe Polaris, un constructeur bien connu pour ses chariots de golf et ses jet-skis. Face à l’immense succès rencontré par les Harley, Polaris a dans l’idée de grappiller lui aussi quelques parts de marché dans la branche moto. C’est ainsi qu’en 1998, Polaris va lancer sa première gamme de motos sous le nom Victory. Le modèle V92C est commercialisé l’année suivante et connaît un franc succès avec plus de 1000 exemplaires vendus en un an. Le développement de la gamme va prendre de l’ampleur ensuite avec de plus grosses cylindrées ainsi qu’un design signé Arlen Ness.

Victory JudgeBientôt, Victory atteint les marchés canadiens, québécois et anglais, permettant à la marque de poursuivre son développement. Victory produira ainsi près de 80.000 motos au cours de l’année 2008 et représentera 6% du marché moto américain seulement quelques années après sa création même si l’éternel et impitoyable rival Harley-Davidson reste indétrônable. La marque fera une apparition très remarquée en France lors du salon du deux-roues de 2011. Dernièrement, la marque a présenté sa gamme customs 2013.

Encore minoritaire en France, Victory a encore de beaux jours devant elle pour devenir, qui sait, une solide rivale d’Harley-Davidson.

Plus d'infos sur Victory