Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Hiver : comment bien s’équiper pour faire face au froid ?

Casque, gants, veste, pantalon, bottes et sous-vêtements pour l'hiver

Tout savoir sur l'équipement motard hiver

Un exemple à ne pas suivreL’hiver, tous les motards sont confrontés au même problème pour faire face au froid sur son deux-roues motorisé. Si certains renoncent à utiliser leur moto ou leur scooter quand les conditions climatiques se dégradent, nombreux sont ceux que la météo n’arrête pas.

On trouve de nombreuses offres des équipementiers spécifiques aux basses températures, mais faut-il privilégier un équipement pour l’été et un pour l’hiver ou est-il possible de concilier les deux ?

La température ressentie

Un point important à prendre en compte est que la température réelle n’est pas la même que celle ressentie au guidon. Une formule de calcul (Wind chill) a été élaborée pour connaitre la température ressentie en cas de vent et vitesse. Par exemple avec 5° et 50km/h de vent la température ressentie sera de -1°C, à 100 km/h cela donne -3°C.

Technologies

La technique du papier journal glissé sous le blouson n’a aujourd’hui plus lieu d’être. Les avancées technologiques permettent en effet de se passer de ces méthodes rudimentaires mais qui peuvent néanmoins dépanner dans le cas où l’on se retrouverait pris au dépourvu.

Les principales avancées concernent les membranes étanches et respirantes. Chaque marque ou presque développe sa propre technologie de membrane même si le Gore-Tex est probablement la plus connue. Toutes ont le même rôle : jouer un rôle imperméable et étanche au vent tout en assurant une évacuation de l’humidité pour éviter l’effet cocotte-minute ressentie notamment avec le pantalon de pluie basique. Ces membranes se retrouvent sur tous les types d’équipements et améliorent nettement le confort.

Si le port d’un brassard obligatoire est loin de faire l’unanimité, les inserts réfléchissants représentent un plus non négligeable souvent très bien intégrés dans le design des équipements. Les journées étant plus courtes en hiver, un surplus de visibilité est toujours le bienvenu.

Les équipements du pilote

Un des aspects primordiaux dans la préparation de l’équipement hivernal est de ne pas laisser d’ouverture possible. En effet, le vent et le froid s’engouffreront dans la moindre faille apparente. Il faudra donc être rigoureux dans le choix de ses vêtements et privilégier ceux qui proposent plusieurs couches, zippables individuellement.

Les sous-vêtements thermiques

Si le blouson, le pantalon, les gants, les bottes et le casque sont directement exposés au froid, il ne faut pas pour autant négliger les autres couches de vêtement.

Il existe toutes sortes de sous-vêtements hivernaux allant du simple tour de cou aux sous-gants en passant par les t-shirt et sous-pantalons techniques. Il est possible de trouver ce type d’équipement aussi bien dans les magasins de moto qu’auprès des grandes surfaces de sport.

Ces sous-vêtements ont un rôle coupe-vent et isolant, permettant ainsi de pallier les manquements des autres équipements.

On le trouve notamment chez Ixon sous l'appelation Ultimate. Pour l'avoir testé, c'est particulièrement efficace.

  • Tours de cou, plastron, cagoule
  • Maillots et sous-pulls
  • Sous pantalon
  • Sous gants
  • Chaussettes en laine

Exemple de sous-vêtements techniques pour la moto

Les gants hiver

Les gants sont d’une importance capitale en hiver. Si en été ils assurent surtout un rôle de protection (avec ou sans ventilation s'il y a du mesh), en hiver ils doivent permettre de combattre le froid qui peut rapidement engourdir les mains et poser un réel problème de sécurité au moment de prendre les freins.

S’il est possible d’utiliser des sous-gants avec des gants d’été, ce mélange montre rapidement ses limites dès que la température descend. L’utilisation de gants hivernaux est donc très fortement recommandée et peut être elle aussi assortie de sous-gants.

Gants hiver Ixon Pro Peak HP

Pour être le plus efficaces possible ces derniers doivent être munis d’une membrane étanche et respirante ainsi que de renforts contre les chocs et l’abrasion. Attention, plus les gants sont épais, moins ils offriront de sensibilité. Pour pallier ce problème, certains fabricants utilisent des rembourrages différents sur l’intérieur et l’extérieur de la main afin de conserver le feeling.
Autre point important, oubliez les gants courts. Les gants longs, dotés d’une manchette, assurent une meilleure étanchéité avec la veste. Les manchettes doivent être placées par-dessus la veste et non pas en-dessous.

Il existe également des gants chauffants. Si certains modèles bénéficient d’une batterie interne ou d’une à loger dans le blouson, la plupart des systèmes chauffants se branchent directement sur la batterie de la moto, avec l’inconvénient que représente les fils. En revanche, ils gardent parfaitement la main au chaud mais demande un budget bien supérieur. Comptez au minimum 150€ pour une paire chauffante contre 80/100 € pour des gants hiver haut de gamme.

Les gants chauffants Gerbing

La veste

Fortement exposé au vent, la veste doit également retenir une grande attention. Avant toute chose et en fonction des goûts de chacun, il faut choisir entre cuir / textile et veste / blouson. Il est recommandé d’opter pour une veste longue qui couvre les hanches et le bas du dos et assure ainsi une meilleure protection au froid, surtout avec une moto entrainant une position couchée (sportive) qui amène facilement le bas du dos à être découvert.

Comment bien s'équiper pour faire face au froid ?

Le choix du matériau présente à la fois des avantages et des inconvénients. Ainsi, aucun blouson textile ne remplacera les qualités de résistance à l’abrasion du cuir. L’inverse fonctionne aussi concernant l’étanchéité. Certains fabricants proposent des blousons alliant cuir et textile en fonction des zones à protéger des chocs, des glissades ou des intempéries et du froid.
Comme pour l’ensemble des équipements on préférera une veste dotée d’inserts étanche et respirant. En revanche il faudra être vigilant sur la doublure thermique et écarter celles qui ne couvrent pas les bras.

Il faut également surveiller les fermetures éclairs. S’il ne bénéficie pas d’un ou plusieurs rabats intérieurs, le zip central laissera passer l’air froid dans la veste. Idem pour toutes les fermetures éclairs de poches et d’aérations qui doivent être étanches.

Enfin, il est préférable d’opter pour un col haut, qui ne doit cependant pas gêner le port du casque, ni étrangler ! L’absence d’un col montant peut toutefois être palliée par un tour de cou, un plastron ou une cagoule.

Comment bien s'équiper pour faire face au froid ?

Le pantalon

Un surpantalon permet d'être à l'abri du froid, de la pluie et des chocsBien souvent négligé, le pantalon de moto n’en reste pas moins important. Il permet d’offrir une réelle protection contre les chocs et le froid, là où un jean standard ne fait illusion que quelques minutes.

Pour la période hivernale, mieux vaut éviter les jeans renforcés en Kevlar dont les capacités thermiques sont également limitées.

Les pantalons textiles ont l’avantage de recevoir des membranes étanches et respirantes et de pouvoir être portés par-dessus un pantalon ordinaire. Ils sont quasiment tous dotés de protections aux genoux, voir tibia et de renforts ou de protections aux hanches.

Autre point positif, de plus en plus de fabricants dotent leurs blousons et pantalons d’un zip de connexion. Cette simple fermeture éclair permet de lier le haut et le bas et d’éviter ainsi que l’air ne rentre par le bas du dos.

Les utilisateurs de jeans renforcés peuvent quant à eux opter pour des sur-pantalons légers et pantalons de pluie pour se prémunir contre les intempéries et, ou, le froid.

Les bottes

Du côté des bottes, le choix se porte entre des modèles typés racing et des modèles de route. Les premiers offrent souvent plus de protections face aux chocs avec notamment des sliders latéraux mais les seconds apportent eux une meilleure isolation thermique. Il faudra en revanche éviter à tout prix les bottes ou chaussures perforées ainsi que les modèles prêt-à-porter dépourvus de renforts et protections.

Comme les autres types d’équipements, de plus en plus de bottes bénéficient de membranes étanches et respirantes avec les avantages qui en découlent.

Comment bien s'équiper pour faire face au froid ?

Pour ne pas sentir le froid au niveau des pieds, il existe plusieurs possibilités. Des chaussettes spécifiques à l’utilisation de la moto ou des sports d’hiver sont ainsi un bon moyen de prévenir du froid. Il existe également des semelles thermiques et des semelles chauffantes. Enfin, dans le cas où les bottes ne sont pas étanches, il existe des sur-bottes pour remédier au problème.

Le casque

Concernant le casque et la protection de la tête il faut privilégier les modèles intégraux et modulables en position fermée. L’ajout d’un écran anti-buée est également d’un grand secours.

Pour améliorer l’isolation thermique du casque on peut recourir au cache-nez, au tour de cou, au plastron ou encore à la cagoule. Ces derniers couvrent également le cou et la nuque. Attention toutefois à l'humidité générée par la respiration qui peut entrainer buée intérieure, surtout en cas d'absence de pinlock sur l'écran du casque.

Les accessoires de la moto

Après le pilote, on passe à sa monture. En effet, motos et scooters sont également pourvus d’une foule d’accessoires pensés pour améliorer le confort dans des conditions climatiques défavorables.

Comme pour les équipements, on retrouve plusieurs accessoires chauffants. Il est ainsi possible de se doter de poignées chauffantes ou d’une selle chauffante. Pratiques, les poignées ne sont pas irréprochables et ne chauffent que l’intérieur de la main.

Les manchons offrent de leur côté une bien meilleure couverture au détriment du look de la moto.

Des manchons de moto

Les tabliers feront également le bonheur des motards et surtout des scootéristes hivernaux. Les versions les plus pratiques disposent d’une ouverture au niveau de la trappe à essence. Attention toutefois lors de la mise en place du tablier à bien accrocher ce dernier et à ce qu’il ne soit pas en contact avec la motorisation, la chaleur pouvant le faire fondre.

Plus d'infos sur les équipements hiver

Plus d'infos sur les casques