english

Jeu vidéo : test de MotoGP 22

De vraies nouveautés pour une expérience améliorée

Le jeu vidéo officiel des Grands Prix sur console PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, PC et Nintendo Switch

Depuis maintenant 10 ans, chaque nouvelle saison du Championnat du Monde MotoGP s'accompagne de son adaptation en jeu vidéo par Milestone. L'exploitation de la licence officielle connait régulièrement son lot d'évolutions, mais alterne aussi parfois avec des épisodes assez similaires. Alors qu'il vient de débarquer sur consoles et PC, MotoGP 22 parvient-il à repartir de l'avant ? C'est ce que l'on voit tout de suite avec l'essai complet du titre sur PC.

Jeu vidéo : test de MotoGP 22
Jeu vidéo : test de MotoGP 22

Gameplay

La jouabilité des jeux vidéos MotoGP évolue habituellement par petites touches, avec une fois un ajustement du comportement des suspensions, une autre fois l'ajout de la consommation de carburant et de pneus... Pour cet opus 2022, le studio milanais nous a promis un gameplay revu, mais qu'en est-il vraiment manette en main ?

La promesse est tenue, car si la maniabilité des prototypes de Grands Prix reste globalement la même, on constate un réel changement notamment au niveau de la gestion de l'accélération et du freinage.

Accélaration et freinage sont plus dosables qu'auparavant
Accélaration et freinage sont plus dosables qu'auparavant

Dans l'ensemble, tout est plus précis. Lorsque l'on serre les freins, la réponse se fait avec plus de mordant et permet de mieux aborder les phases de freinage. Même chose pour la poignée de gaz qui avait tendance à être ON/OFF avec une accélération partielle assez faiblarde. Ce n'est plus vraiment le cas.

La moto réagit mieux à une accélération partielle
La moto réagit mieux à une accélération partielle

En parallèle, on retrouve toujours la même palette d'assistances permettant d'ajuster le niveau de réalisme du jeu : aide à la prise d'angle, couplage des freins, physique de la moto, trajectoire et zones de freinages affichées...

Chaque joueur peut ainsi y trouver son compte en fonction de son niveau et du challenge qu'il recherche. Même chose pour les aides au pilotage réglables à la volée pendant la course puisque l'on retrouve toujours 3 cartographies moteur, le réglage du frein moteur, l'anti wheeling et le contrôle de traction.

Dans la mêlée, sous la pluie, sur une MotoGP : mieux vaut se servir des assistances à disposition
Dans la mêlée, sous la pluie, sur une MotoGP : mieux vaut se servir des assistances à disposition

Outre les nombreux réglages possibles de la partie cycle, du moteur, de la transmission, il est aussi possible de gérer les consommables (pneus, freins et carburant). Là encore, l'usure, comme les dégâts sur la moto en cas de chute et contact, est laissée au choix du joueur.

IA

Introduite sur l'épisode 2019, l'intelligence artificielle ANNA avait alors permis une réelle progression du comportement des adversaires, mais a relativement stagné depuis. Pas de surprise à ce niveau puisque le système conserve ses qualités (mais aussi ses défauts), avec notamment un challenge qui diffère en fonction des circuits et des pilotes qui peuvent encore vous rentrer dedans dans les difficultés élevées. L'ensemble reste correct, mais mériterait de connaitre une nouvelle évolution majeure à l'avenir.

L'IA reste globalement du même niveau que sur les précédents épisodes
L'IA reste globalement du même niveau que sur les précédents épisodes

Graphismes

Quasiment identiques sur les trois derniers épisodes, les graphismes n'ont pas énormément changés sur MotoGP 22. En revanche on note tout de même quelques améliorations qui procurent plus de cohérence à l'ensemble. À défaut d'en mettre plein la vue, le jeu est très propre visuellement et la modélisation des motos, circuits et pilotes est très réussie.

Les motos sont toujours aussi bien modellisées
Les motos sont toujours aussi bien modellisées

Ces derniers ont d'ailleurs bénéficié d'une attention particulière puisque tous les visages ont été recréés. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont bien plus réussis que par le passé.

Les visages des pilotes ont été refaits et ça se voit
Les visages des pilotes ont été refaits, et ça se voit

La bonne nouvelle, c'est que puisque le titre reste globalement du même niveau visuellement, il n'est pas plus gourmand en ressource sur PC. N'importe quelle configuration récente de moyenne gamme est ainsi capable de faire tourner le titre de manière très fluide en poussant tous les curseurs à fond.

Mode NINE

C'est LA grande nouveauté de ce MotoGP 22 : le Mode NINE. Autant le dire tout de suite, c'est une vraie réussite.

Le mode NINE parvient à apporter un vent de nouveauté sur les jeux de courses MotoGP
Le mode NINE parvient à apporter un vent de nouveauté sur les jeux de courses MotoGP

Milestone innove et apporte une vraie nouveauté à son jeu star à travers ce mode que l'on pourrait qualifier de documentaire interactif qui nous fait revivre l'intégralité de la saison 2009. Le studio a ici fait appel à Marc Neale, réalisateur de nombreux documentaires sur le MotoGP, pour concocter un documentaire avec des images d'archives. Le mode nous fait ensuite revivre chaque course de l'année avec plusieurs défis à réaliser pour continuer à progresser, par exemple en collant au moins 5 secondes à Rossi avec Stoner lors de l'ouverture de la saison au Qatar.

Forcément, c'est Rossi qui reste mis en avant dans ce documentaire interactif
Forcément, c'est Rossi qui reste mis en avant dans ce documentaire interactif

Il ne s'agit ainsi plus d'un simple enchainement de courses, mais bien d'une expérience plus riche qui nous incite à poursuivre. Chaque chapitre terminé permet en outre de débloquer les pilotes de cette saison 2009 pour les autres modes de jeu. Par ailleurs, notez qu'il est possible d'ajuster les assistances et la difficulté ici aussi, personne ne devrait donc se retrouver bloqué.

Rider Academy

En plus du tutoriel mis en place l'année dernière sur MotoGP 21, qui revient avec les mêmes exercices pour permettre de comprendre les bases du pilotage et les subtilités du gameplay, Milestone a intégré une Rider Academy à l'opus 2022. Si le terme a déjà été utilisé sur Monster Energy Supercross 5, les deux modes n'ont strictement rien en commun.

La Rider Academy propose d'apprendre à connaitre les circuits officiels
La Rider Academy propose d'apprendre à connaitre les circuits officiels

Ici, le principe de la Rider Academy est de se familiariser avec chacun des circuits officiels. Le mode permet ainsi de s'exercer sur chaque secteur pour améliorer ses temps partiels, puis de récidiver sur l'intégralité du tracé une fois chaque secteur maitrisé.

Le mode est un bon moyen de se familiariser avec les tracés, notamment le nouveau circuit de Mandalika et son horrible épingle du secteur 4
Le mode est un bon moyen de se familiariser avec les tracés, notamment le nouveau circuit de Mandalika et son horrible épingle du secteur 4

L'idée est intéressante pour progresser sur les circuits qui vous posent problème. Mais toute chute étant définitive et comme on a le droit qu'à un seul essai, il est impossible d'enchainer plusieurs tours. Pour ça, il faut se rendre vers le plus classique mode contre la montre.

Multijoueur

Le mode multijoueur est toujours présent avec les serveurs dédiés. Pas de changement à ce niveau. Mais les adeptes du jeu vidéo entre amis seront ravis de pouvoir enfin retrouver la possibilité de jouer à deux sur la même console (ou le même PC) en écran partagé. On note toutefois une nette dégradation du rendu des pilotes et des motos dans ce mode.

Le multijoueur en écran partagé est enfin de retour
Le multijoueur en écran partagé est enfin de retour

Les autres modes de jeu

En ce qui concerne les autres modes de jeu, Milestone a tout simplement copié la recette déjà appliquée sur ses précédents titres avec des courses simples, du contre-la-montre et des championnats. Le Mode Carrière est quant à lui strictement identique à celui de MotoGP 21, on vous invite donc à aller lire le test de ce dernier. La seule petite nouveauté réside dans la possibilité de définir la longueur de la saison, mais il n'est malheureusement pas possible de choisir individuellement chaque épreuve, ces dernières étant prédéfinies.

La seule nouveauté du mode carrière est de pouvoir choisir la longueur de la saison
La seule nouveauté du mode carrière est de pouvoir choisir la longueur de la saison

Contenu

Milestone a toujours su tirer pleinement parti de la licence officielle MotoGP en intégrant tout ce qu'elle pouvait à ses jeux. C'est encore vrai dans MotoGP 22 où l'on retrouve l'ensemble des circuits officiels, les teams et pilotes des catégories Moto3, Moto2 et MotoGP. C'est également vrai avec les pilotes classiques des 500 2 temps, 999 4 temps, 800 4 temps plus tous ceux de la saison 2009. En revanche, ni la Rookies Cup ni les MotoE ne sont présentes au lancement du jeu. Il faudra attendre une mise à jour pour pouvoir en profiter.

Comme toujours, tous les pilotes officiels répondent à l'appel
Comme toujours, tous les pilotes officiels répondent à l'appel

Les personnalisations du pilote, de la moto, du team, des casques, des logos... sont quant à elles toujours présentes. Le souci est que si l'ensemble est complet, il n'en est pas moins identique depuis plusieurs opus et les joueurs risquent d'avoir l'impression de tourner un peu en rond.

La personnalisation est encore de la partie, s'appuyant une fois de plus sur le même contenu
La personnalisation est encore de la partie, s'appuyant une fois de plus sur le même contenu

On ose maintenant espérer que Milestone aille un peu plus loin et propose, comme sur les titres MXGP et Monster Energy Supercross, un éditeur permettant de créer et partager ses propres circuits.

Conclusion

Si MotoGP 21 pouvait faire figure de simple mise à jour par rapport à l'opus 2020, MotoGP 22 parvient à apporter des améliorations bienvenues telles que le nouveau gameplay ou le multijoueur en écran partagé, mais surtout à apporter un peu de fraicheur avec son Mode NINE. Reste maintenant à renouveler un peu le contenu et à corriger les derniers problèmes de l'IA pour enfin atteindre la simulation ultime de Grands Prix Moto.

Points forts

  • Contenu dantesque...
  • Le mode Nine
  • Gestion de l'accélérateur et des freins
  • Le retour du multijoueur en écran partagé
  • Tutoriel et Rider Academy

Points faibles

  • ... qui peine à se renouveler
  • L'IA qui n'évolue pas
  • Pas de MotoE ni Rookies Cup au lancement du jeu

Configuration requise pour PC

Configuration Minimale Requise Pour le test
Système d'exploitation Windows 8.1 64-bit ou supérieur Windows 8.1 64-bit ou supérieur Windows 10 64 bits
Processeur Intel Core i3-4160, AMD FX-4350 ou équivalent Intel Core i5-7600K / AMD FX-9590 AMD Ryzen 5 5600X
Mémoire vive 8 GB 8 GB 64 GB
Carte graphique NVIDIA GeForce GT 640 2 GB VRAM ou plus/ AMD Radeon R7 250 2 GB VRAM ou plus NVIDIA GeForce GTX 1050 Ti 4 GB VRAM ou plus | AMD Radeon RX 580 8 GB VRAM ou plus NVIDIA GeForce RTX 3070 Ti 8GB
DirectX 11 11 11
Espace disque 30 GB 30 GB 22 GB

Disponibilités / Prix

  • Plateforme : PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S, Nintendo Switch, PC (Steam)
  • Prix : 49,99 euros sur Nintendo Switch et PC, 69,99 euros sur consoles

Plus d'infos sur les jeux vidéos moto