english

Équipement du pilote : Les protections des articulations

Comprendre et déchiffrer ses coques de protection moto

La grande majorité des équipements moto de type blouson, veste ou encore pantalon, est déjà équipée de protections certifiées CE. Surtout lorsqu'ils sont homologués en tant qu'Équipement de Protection Individuelle (EPI). Pour autant, la protection dorsale n’est pas souvent considérée et est rarement incluse de base, notamment dans les équipements d'entrées de gamme.

Equipement du pilote : Les protections des articulations
Equipement du pilote : Les protections des articulations

On trouve de nombreux types de protections pour équipement moto à insérer dans les poches prévues à cet effet. Si depuis une dizaine d’années, D3O est devenu le leader dans le domaine, avec des protections souples et efficaces, il existe des alternatives plus ou moins rigides, plus ou moins légères et plus ou moins souples. Une bonne protection est normalement régie par une norme. En l’occurrence, la norme EN 1621-1:2012.

Les informations de la norme doivent être inscrites/gravées sur ladite protection. Des lettres indiquent quelles sont les caractéristiques et quels niveaux ont atteints les tests passés.

Savoir déchiffrer les marquages pour mieux comprendre ses protections
Savoir déchiffrer les marquages pour mieux comprendre ses protections

On retrouve les indications suivantes :

Référence de la norme. Donc EN 1621-1:2012 qui donne son type et sa date de validation, pour les protections de coudes, d'épaule, de hanches et de genoux.

Pictogramme EPI moto si bien entendu il a été classé comme tel

Zone protégée :

  • E = pour Elbow, donc coude et avant-bras
  • H = pour… Hanche – ça marche aussi en français, mais il s’agit de Hip en anglais,
  • K = pour Knee, donc le genou et le haut du tibia
  • L = pour Leg, donc haut de la jambe
  • K+L = pour genou et jusqu’au milieu du tibia
  • S = pour Shoulder, donc épaule

On retrouve également la taille :

  • A = grand
  • B = petit

Sans oublier le niveau de protection : à ce jour 1 ou 2, 2 étant le meilleur. Ce test mesure le niveau d'absorption/transmission d’énergie lors d’un choc en fonction de l’énergie résiduelle transmise au membre protégé.

  • Niveau 1 : 35 kN
  • Niveau 2 : 20 kN

Pour rappel 1N est 1 Newton. Il correspond succinctement à l’action d’un poids de 100 g ou encore à la pression à exercer sur le clic d’un stylo bille pour en sortir la pointe. 35 kN équivalent à 35 kg de pression résiduelle. Une petite enclume, donc...

Le cas échéant, indication de température à laquelle les tests ont été effectués

  • Haute température : T+
  • Basse température : T-

Dès que vous observez ces informations, vous savez être protégés. "Mousse" absorbante, protections semi-rigides ou rigides, structures en nid d'abeille ou pleine, molles ou fermes, on trouve de tout et à tout prix. Des paramètres comme le confort ou encore le lavage ne sont cependant pas toujours pris en considération.

Pour autant, toutes les protections ne se valent pas en matière d’ergonomie ou de surface protégée. N’hésitez donc pas à changer les éléments d’origine pour des modèles plus respirants, plus agréables à porter ou plus légers, dès lors que vous optez pour une marque reconnue compatible avec votre équipement. Le budget tourne généralement aux alentours de 30 € pour des protections épaule/genou et peut atteindre plus de 75 € pour des éléments propres à de grandes marques (Alpinestars ou Dainese). Pour le dos, cela n'a pas de prix, sachant que l'on peut opter pour un airbag par exemple, dont certains modèles électroniques dépassent les 1.000 €.

Plus d'infos sur les équipements de protection

Commentaires

Vastenov

Je ne connaissais pas les tests de températures : Merci ✌

31-01-2024 18:52 
Michel

Toujours utile un petit rappel, merci :) !

Petit complément, un peu en dehors du sujet "articulation", mais fondamental pour la protection :
la pectorale.

On pense tous à la dorsale, mais si un choc au dos peut être lourd de conséquence (au pire il vous enverra en chaise roulante), il ne vous tuera très probablement PAS.

Alors qu'en cas d'accident frontal, la poitrine est très exposée et le sens de déplacement engendrera un choc d'une force très importante. Conséquence : enfoncement de la cage thoracique. Et dedans, c'est le coeur et les poumons qui prennent, donc fort risque d'arrêt cardio-respiratoire. Ce qui veut dire mort si les secours ne sont pas là immédiatement. Et là on parle de quelques petites minutes, rendu à 10-15 minutes, c'est déjà presque trop tard.

La protection frontale c'est autant, voir PLUS important que la dorsale.
Si vous devez choisir entre frontale et dorsale, réfléchissez-y bien (ou prenez les deux, pour quelques dizaine d'euros de plus).

Et avec un airbag, c'est l'idéal, cela protège les deux côté de la viande :)

27-02-2024 14:25 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous