english

Casque intégral Nishua NXR-1 Carbon

Look compétition

Essai sur 5.000 km

Nishua est une marque de l'équipementier Louis.de, proposant une gamme de casques au rapport qualité-prix très engageant. Le NRX-1 Carbon se veut intégral de course, épuré et stylé, composé de fibres de carbone. Séduisant, il pousse l'esprit course dans les moindres détails.

Essai du casque intégral Nishua NXR-1 Carbon

Découverte

Carbone, inserts métalliques, détails dynamiques, ligne sport… le Nishua NRX-1 Carbon en impose dès la sortie de sa housse ou de son sac de transport fournis. La calotte est particulièrement élégante et sportive, sensiblement échancrée en partie basse. Aérodynamique et style composent un ensemble séduisant. Vers l'avant, une ligne renforce le volume du menton, tandis que deux nervures viennent habiller l'arrière, la plus haute formant un aileron de stabilisation.

Casque intégral Nishua NXR-1 Carbon

Quatre prises d'air occultables équipent le heaume Nishua. Deux volets coulissants sur la mentonnière dégagent des platines micro-ajourées, amenant, à l'intérieur, vers des grilles. Au sommet du casque, deux commandes viennent glisser sur leurs supports aux découpes acérées. Deux autres éléments abritent des extracteurs plongeant sur l'arrière. Toutes ces ventilations ont la particularité d'exhiber leur vis de fixation, renforçant l'aspect mécanique du NRX-1. On y gagnera également en facilité en cas de remplacement d'un élément.

Les deux ventilations frontales sont complétées par des extracteurs arrière

Anti-UV, la visière accueille un écran anti-buée Pinlock. Basculant selon cinq crans, la visière pivote sur des platines imitant le carbone. Un fin basculeur côté gauche permet de verrouiller l'écran en position fermée. Souple, un déflecteur nasal casse le flux d'air, mais ne dirige pas vers l'écran celui des prises de mentonnière.

La base du casque est également soignée, les mousses arborant des renforts en synthétique surpiqués. Longue et molletonnée, une bavette pare tout courant d'air sous le menton. A l'opposé, un spoiler sur la nuque optimise l'aérodynamisme.

Le Nishua NXR-1 Carbon présente un style particulièrement réussi

La jugulaire, fine et souple, s'équipe d'une boucle double D… en carbone. Un détail plutôt rare. De larges et longues pattes doublées de velours s'intercalent, mais sans être suffisamment fixées le long de la sangle. Enfin, une pression permet de fixer l'extrémité de la lanière afin d'éviter ses claquements.

Dernier point, vous aurez noté sur mon modèle d'essai, la dédicace de Tom Sykes, numéro 66, champion de WSBK 2013 sur Kawasaki… Votre exemplaire sera, bien sûr, vierge de cette prestigieuse signature.

Enfilage

Constituée de carbone, la coque n'est produite qu'en deux tailles, que la garniture vient ensuite habiller pour décliner le heaume en 5 dimensions (XS - S - M et L - XL). Revêtues d'un intérieur bicolore noir et rouge élégant, résolument sportif, entièrement démontables et lavables, les mousses sont équipées du système de sécurité Emergency-Strap (facilite le retrait du casque en cas d'accident).

Doux mais ferme, l'intérieur est lui aussi taillé pour une conduite sportive

Le textile intérieur se révèle doux, mais le confort est ferme, probablement en raison d'une taille 58 donc aux limites de la calotte la plus petite. La mentonnière semblant moins haute que sur d'autres casques et la nuque assez dégagée renforce l'impression d'un certain minimalisme où seule compte l'efficacité. L'accueil est sportif, mais pas désagréable et la légèreté immédiatement perceptible. Avec 1.150 g, le NRX-1 Carbon joue la plume stylée. Au niveau supérieur du crâne, l'habillage est constitué de filets, optimisant le passage de l'air et le confort par temps chaud. Moyennement épaisses, les garnitures assurent un confort correct, dégageant les oreilles.

L'intérieur accueille parfaitement les branches de lunettes, permettant un positionnement impeccable et sans pression douloureuse même sur long trajet. Un bonheur pour les taupes et autres déficients visuel dont je suis, ou plus simplement en cas de lumière trop forte. Car le Nishua NRX-1 ne possède pas encore de visière teintée au catalogue. Le dégagement latéral est dans la moyenne et gagnerait à être élargi.

Souple, la jugulaire demande un peu de dextérité, surtout à défaire. L'usage d'une boucle carbone n'est sans doute pas étrangère à la finesse du tissu de cette sangle. On prendra également soin à bien positionner les pattes de confort.

L'intégral fait appel à une boucle double D en fibres de carbone

Essai dynamique

L'ajustage de la visière par succession de crans limite un peu l'aisance en position basse. L'avant-dernière laisse l'écran assez ouvert, agréable en ville, moins sur voies rapides par temps frais. Toutefois, le déflecteur nasal de bonne taille préserve le confort. Fermé, le casque est parfaitement étanche et la commande de verrouillage facile à manipuler, quoiqu'un peu fine. Quoique l'écran soit doté d'un ergot trop déporté latéralement, son ouverture ne fait pas bouger le casque, mais le mécanisme manque de douceur et les crans sont un peu bruyants.

Les prises d'air de la mentonnière se révèlent efficaces, apportant un flux agréable sur le bas du visage, même à faible allure. Toutefois, la manipulation des opercules est peu aisée et le relief de préhension trop discret. Mais surtout, l'absence de conduits dirigeant l'air vers l'écran engendre, en évolutions urbaines en conditions extrêmes (température extérieure négative), de la vapeur d'eau même sur le Pinlock. Ce qui prouve cependant la bonne isolation apportée par la bavette anti-remous. La buée s'évacue ensuite dès que l'on prend de la vitesse, chassée par les buses venant du sommet du casque. Bien que petits, les ergots sommitaux glissent facilement, mais, là encore, sans douceur. L'aération est correcte, doublée par l'effet des extracteurs.

Le casque conserve un bon aérodynamisme même à très haute vitesse

Au long cours, le Nishua NRX-1 délivre une insonorisation dans la moyenne, tout à fait supportable sur distance moyenne. Les bouchons audio sont de toute façon recommandés pour les longs trajets, quel que soit le heaume porté. Sur notre modèle, on retient surtout le confort général et particulièrement sa stabilité aérodynamique. Même à très haute vitesse lors de l'essai sur circuit d'une hypersport, Kawasaki ZX10R, ce casque se fait oublier et n'engendre aucune pression frontale majeure à plus de 270 km/h! Là encore, le niveau sonore reste acceptable avec un échappement d'origine. En condition compétition et silencieux idoine… l'affaire est tout autre.

Par 38°C sur piste, le tissu a révélé un excellent pouvoir absorbant et une capacité de séchage remarquable. Et, facilement amovibles, les garnitures retrouveront vite leur fraicheur d'origine après lavage.

Même sur circuit et par 38°C, le tissu évacue bien la transpiration

Enfin, le vernis épais peut toutefois marquer assez vite si l'on manque de soin. Un produit de type efface-rayure ou polish masquera efficacement les outrages du temps.

Démontage/montage visière

Souvent un point faible ou rageant de nos couvre-chefs, le système d'écran du Nishua NRX-1 est, lui, l'un des plus simples et efficaces. Chaque pivot intègre un poussoir central libérant la visière. Simplissime. La remise en place est presque aussi rapide.

Le système d'écran du Nishua NRX-1 est l'un des plus simples et efficaces

Conclusion

Séduisant et performant, le Nishua NRX-1 Carbon est une bonne découverte. Au-delà de son matériau toujours attirant, son design acéré attire vite les regards. Sa légèreté et son aérodynamisme, sont un vrai plus, tant au quotidien qu'en usage intensif, soulageant les cervicales. Parfaitement fini, doté de composants qualitatifs (platines vissées, boucle carbone, tissu agréable) ajustés sans défaut il offre un confort très correct. On lui reprochera seulement quelques défauts ergonomiques, relatifs à ses commandes de ventilation et l'absence d'un flux d'air sur projeté la visière. Mais à 299,99 €, l'intégral Nishua donne déjà beaucoup. On lui opposera le Airoh T600 à 239 € et le Shark RSI Carbon tarifé 399 €, tous deux bien plus lourds.

A tout juste 300 euros, le NRX-1 se pose comme une vraie alternative pour la piste

Si, comme la plupart des motards, vous ne roulez pas l'hiver ou peu par temps froid, le NRX-1 sera probablement votre premier casque carbone. Sa qualité de fabrication vous assure, de plus, une longévité certaine. Extrêmement valorisant, c'est également un objet à contempler ou à faire contempler. Un argument de poids pour un casque si léger.

Points forts

  • Finitions et qualité globale
  • Aérodynamisme
  • Stabilité
  • Système de démontage-écran
  • Poids

Points faibles

  • Embuage de l'écran par temps très froid
  • Ergonomie des ergots de ventilation

Caractéristiques du casque Nishua NXR-1 Carbon

  • Écran : clair, anti UV, avec écran intérieur antibuée Pinlock
  • Matériau : carbone
  • Tailles de calottes : 2 (XS-M, L-XL)
  • Fermeture : Fermeture par double D en carbone
  • Poids : 1.150 g env.
  • Rembourrage : mousses internes entièrement amovibles et lavables
  • Ventilation : aération réglable au niveau du menton et du haut de la tête et extracteur d'air sur l'arrière
  • Equipé du système de sécurité Emergency-Strap (pour faciliter le retrait du casque en cas d'accident)
  • Bavette anti-remous
  • Déflecteur nasal
  • Homologation : ECE 22.05

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Casque intégral Nishua NXR-1 Carbon? Devis en ligne
FMA Calculez le prix de votre assurance en 2mn avec FMA