Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai gants chauffants VQuattro Virago

Un gant en cuir au look vintage avec plusieurs niveaux de chauffe

Gant autonome de 7.4V, avec adaptateur pouvant être branché sur la batterie

On trouve désormais de nombreuses marques de gants chauffants et plus uniquement chez les spécialistes du gant chauffant. La marque française VQuattro, groupe RiderValley, propose ainsi le modèle Virago, un gant chauffant qui se caractérise par son look vintage, notamment avec son coloris unique marron. A noter que le fabricant propose d'autres paires de gants chauffants pourvues également de la technologie SmartHeat, avec plusieurs niveaux de chauffe, comme le Alpha17. Il faut dire que VQuattro offre un large choix de gants chauffants entre les Alpha17, Chiara, Clara, Mercure 17, Metropolis et Vulcan 17.

Gants chauffants VQuattro Virago par -3°C

Découverte

Avec les Virago, on a une paire de gants en cuir de chèvre, sur l'ensemble du modèle. On n'a donc pas un mélange de cuir et de textile comme sur d'autres modèles. Ceci contribue au prix, dans la partie haute des gants chauffants. Mais le look global est très réussi, avec un grain et une finition donnant une impression vieillie du plus bel effet.

Coté protections, on trouve des coques de protection des phalanges ainsi qu'une pièce en renfort au niveau de l'hypothénar. Le cuir est souple et la finition au rendez-vous, notamment au niveau des piqûres et surpiqûres.

Le gant se termine par une manchette plutôt longue, complétée par un soufflet nylon anti-pluie, pouvant se régler par un élastique. Le serrage s'effectue à deux endroits : par un élastique au niveau du poignet, secondé par un velcro, mais aussi au niveau de la manchette. Il y a également une fermeture éclair sur le côté, contribuant au look rétro, mais permettant aussi de contribuer à la fermeture globale.

Naturellement, ce sont des gants CE, avec à la fois l'étiquette CE et la petite moto.

Gants chauffants en cuir VQuattro Virago

Technologie chauffante

Les Virago reposent sur deux batteries Li-Polymer de 7.4 V, comme la plupart des gants chauffants autonomes. Le tout se recharge via un chargeur unique, mais disposant de deux extensions filaires, permettant ainsi de recharger en même temps les deux batteries de 7.4V de 2200 mAh (et 16.28 Wattsheure), chaque gant ayant une batterie interne.

Comme la plupart des modèles du marché, les Virago proposent 3 niveaux de chauffe.

La batterie s'insère dans une poche intérieure du gant, un velcro assurant la fermeture interne; l'ouverture étant facilitée par une petite bande de tissu. La position de la fermeture étant au niveau de la manchette, reposant généralement sur une veste, on ne sent pas la fermeture. Et même en cas de contact avec la peau, la finition réalisée évite de générer un frottement désagréable.

Les dessous des gants chauffants VQuattro Virago

Par contre, avec une manchette longue, on a tendance à tirer la batterie et son électrique, ce qui peut occasionner une tension et abîmer la connexion si on ne fait pas attention.

Enfilage

Les gants taillent "petit" et demandent un peu d'efforts pour être enfilés, d'autant plus que la bande de serrage serre déjà naturellement, même lorsque le velcro est défait. Les gants sont ensuite assez épais et enferment bien la main mais demandent un peu d'efforts pour bien refermer la main.

La matière intérieure est douce au contact et reste bien en place, ne générant la sortie d'une partie du tissu avec les doigts comme sur d'autres modèles.

Le velcro au poignet permet de bien serrer; il est d'ailleurs tellement efficace qu'il n'est pas possible de sortir la main sans le déserrer. La longueur du scratch est par contre un poil courte et peut sortir de l'anneau, rendant ensuite difficile de le rerentrer et de bien fermer, dans le cas où on veut le faire avec les gants enfilés. Il faut juste y faire un peu attention.

Le soufflet en nylon permet ensuite d'être passé sur la veste et bénéficie d'une fermeture propre, permet d'assurer une étanchéité parfaite contre la pluie. Il n'y a en effet rien de pire que de l'eau ruisselant à l'intérieur du gant en cas de pluie forte. Et ici, c'est bien conçu pour l'éviter.

On notera que VQuattro taille vraiment juste. La taille M 8 est presque plus proche d'un S que d'un L, comme on le constate parfois avec certains gants hiver. A bien essayer avant l'achat donc, voire prévoir une taille au-dessus en cas de doute.

Essai

Une fois enfilés, il faut les allumer, ce qui demande une longue pression de 6 secondes, avec le doigt bien au milieu; car si on appuie mal, ou uniquement sur une partie, le gant ne s'allume pas. Il se positionne en premier sur le niveau de chauffe le plus important (70°), mais il suffit ensuite d'une toute petite pression simple pour passer en mode intermédiaire (55°, la diode passant au orange), puis un autre pour passer au mode le moins chauffant avec une diode au vert (45°)... une autre pression permettant de revenir au niveau de chauffe le plus important.

3 niveaux de chauffe, le rouge étant le plus chaud (70°)

Le gant seul (sans enclencher la chauffe) est un peu juste en gant hiver, à moins d'être au-dessus des 9°C. Si la température extérieure descend, le chauffage est obligatoire.

Une fois allumé, on commence à sentir la chaleur au bout d'une trentaine de secondes mais il faut attendre une à deux minutes avant de bénéficier de l'impression de chauffe maximale. La chaleur se sent alors sur le dessus de la main et légèrement au niveau des doigts. En fait, on sent plus la chaleur à l'extérieur du gant au niveau des doigts, alors que c'est l'inverse pour le dessus de la main, chaud à l'intérieur mais sans impression de chaleur extérieurement.

La chaleur est bien là, à tel point, qu'à partir du moment où on dépasse les 5°C à l'extérieur, on peut passer sur un niveau de chauffe intermédiaire. Le niveau de chauffe minimal servira d'appoint les matins humides au mois d'avril. Cela peut être l'intérêt complémentaire du gant chauffant, réchauffer les mains lors des départs matinaux, surtout si les gants sont restés dans le garage, puis couper le chauffage ensuite.

Gants chauffants VQuattro Virago dans la neige

Les gants deviendront ensuite trop chauds même sans chauffage au-dessus des 12°C.

Ecran tactile

Un vrai plus de ces gants repose sur leur capacité à toucher un écran de smartphone, sans les enlever. On peut ainsi utiliser le pouce et l'index et toucher l'écran de son téléphone. Le gant reste toutefois épais et il hors de question d'essayer d'envoyer des SMS (à l'arrêt) avec les gants, mais on peut au moins ouvrir et fermer des applications mobiles.

Autonomie

Les gants assurent en moyenne entre 1h30 et deux heures d'autonomie à chauffe maximale, même si le fabricant annonce 4h30 d'autonomie maximale (en mode 45° et non pas 70°). Et quand la batterie est vide, la double flèche présente sur le dessus du gant s'éteint alors. Le gant hiver est alors un peu juste pour garantir un minimum de chaleur sans chauffe et il ne faut pas être trop loin de chez soi.

Batterie rechargeable des gants chauffants VQuattro Virago

Le gant s'allume au bout d'une longue pression de 6 secondes. Il ne risque donc pas de s'allumer facilement dans un sac, d'autant plus que les boutons sont plutôt protégés également.

Recharge

Les deux batteries des gants se rechargent en 6 heures avec le chargeur fourni délivrant 8.75V en sortie pour 1.000mA ... ce qui peut valoir la peine d'acheter un jeu de batteries supplémentaires, lesVirago n'étant fournis qu'avec un jeu de batteries.

Option

VQuattro propose un adaptateur allume-cigare en option, permettant ainsi de les brancher directement sur une prise ad hoc sur la moto.

Précaution d'emploi

Tous les systèmes peuvent être fragiles et il faut donc toujours bien faire attention à ne pas tirer sur le cordon d'alimentation des gants, que ce soit pour détacher la batterie ou sortir le câble de sa poche. Et comme la manchette est longue, on peut facilement être tenté de tirer un peu plus que nécessaire, quitte à endommager ensuite le câblage interne.

Garantie

Les Virago sont garantis un an. Certains utilisateurs ayant eu des problèmes sur certains modèles de gants chauffants, bien les tester dès le début pour en profiter pleinement.

Prix des pièces de remplacement

Les batteries se trouvent à 35 euros. Le chargeur se trouve à 15 euros.

Conclusion

Proposé à 239 euros, prix public officiel, on peut les trouver à 215 euros sur le net, soit dans la moyenne des gants du marché (on l'a même vu en vente flash à 179 euros). Le look rétro est sans conteste leur point fort, tout en offrant une excellente étanchéité, y compris par grosse pluie, alors qu'ils offrent un bon niveau de chauffe. Pour les plus petits budgets, VQuattro propose des gants chauffants pratiquement cent euros moins chers, ce qui peut être une bonne alternative.

Points forts

  • look
  • étanchéité
  • compatible avec les écrans tactiles

Points faibles

  • autonomie limitée
  • durée de recharge

Conditions d’essais

  • Itinéraire: ville, petites routes variées + autoroutes par 0°C
  • Kilométrage de la moto : 300 km

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre gants chauffants VQuattro Virago? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance gants chauffants VQuattro Virago en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

damthemad

quand la température passe sous les 10° des gants chauffants deviennent indispensable (mention sur la photo en page d'accueil). NON MAIS ET PUIS QUOI ENCORE ! vaut mieux lire ça qu'être aveugle...

03-03-2018 15:42 
l'haricot

En plus de 20 ans de permis, la seule chose que je n'ai toujours pas réussi à contrer, c'est le froid aux mains. Gants d'hiver de compet' ( segura waterproof 3) et poignées chauffantes qui chauffent de fait l'intérieur des mains mais laisse le dessus au froid et qui t'obligent à serrer à fond la poignée pour récupérer quelques degrés au bout des doigts n'ont pas "résolu" le problème. D'ailleurs, quand j'ai fait monter mes poignées chauffante, au bout d'une quinzaine d'hivers à douiller des didis, le mécano m'a dit :" tu sais, rien ne vaut des manchons."

Il y a trois semaines, j'ai eu de Vquattro metropolis. C'est franchement pas mal sorti du fait que la chaleur ressentie le long des doigts n'est pas assez forte, loin de là, même à fond. On sent que ça chauffe, mais il faut ouvrir la main pour mettre les doigts en contact avec la garniture du gant pour sentir les degrés supplémentaires. Avis mitigé donc concernant ce point précis, car à lire les essais de gants chauffants toutes marques confondues, il m'apparaissait évident que ça chauffait toute la main de manière égale.

Néanmoins, avec cette paire, je ressort même si ça caille, et je sent une différence nette : j'ai plus froid. Et pas seulement qu'aux mains. Commme je n'ai pas les doigts frigorifiés, bah pour le coup ça ne se transmet pas au reste de mon beau corps d'athlète. De plus, le système de chauffe permet par son appoint d'avoir des gants plus proches des modèles mi-saison que des gros gants d'hiver avec lesquels ont ne sent plus du tout les commandes.

Pour le top, on en reviendra à la formule des briscards : gants ou poignées chauffants, complètés par des manchons. Dernière étape avant de faire les ballades hivernales.....en bagnole chauffage à donf! :)

23-03-2018 08:41 
waboo

Sinon, gants mi-saison haut de gamme (Dainese Ergo-Tour GTX ou BMW Atlantis 2, 3 ou 4), sous gants thermiques fins et poignées chauffantes.

Des pare-mains améliorent le système. Les manchons sont LA solution. (mais keske c'est moche)

27-03-2018 15:31 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous