english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Honda 600 CBR

Essais motards : KickEnBois

Je monte sur la bécane : elle est petite, toute petite. Il n'en manque pas un morceau Monsieur le vendeur ? les pneus sont à plat, non ? bon. Les pieds au sol, j'ai les tibias qui se cognent contre l'arrête du carénage.

Démarrage, le pot est d'origine, il y a un beau bruit quand-même, mais rien d'extraordinaire. Le vendeur la fait chauffer à petits coups de gaz. Le bruit devient intéressant, plus profond, plus gorgé, plus riche que la Bandit 600.

La prise en main est immédiate. Elle est légère. Les demi-guidons sont bas mais ça ne gêne pas. On est plus en avant que sur la Bandit, laquelle offre une position BMW en comparaison. Une fois les pieds calés, la moto est enserrée, et roule ma poule ! Mes (très) grandes jambes ne sont pas un handicap, rien ne gêne les genous devant, ni les talons derrières. J'ai par contre le nez à la verticale de la bulle, en exagérant un peu, mais je l'ai dit, on est bien plus en avant.

Ma femme trouve ses repères à l'arrière. Pas de poignée sinon mes poignées d'amour et elles sont sous le Béring mais je digresse.

La boîte est souple, tout est doux.

Allez autoroute, et on pousse les rapports. Ce bruit... ce bruit et tout de même particulier. Le moteur est bruyant, il siffle et cogne à la fois. On croirait presque voir le mécanisme travailler tellement il y a de sonorités. Enfin, je ne sais pas si j'arrive à bien traduire ce que j'ai entendu mais bref... ma bandit ferait ce bruit qu'il y aurait quelque chose qui clocherait à coup sûr.

Les rétros ? oui, il y en a mais inutiles au possible. Pas qu'on aille plus vite que les autres toujours, mais ils sont trop serrés. Les rétros de la Bandit, à côté, font office de prolongateur pour caravane. A un moment, vers 180 alors que je me contorsionnais pour voir dans ces rétros, j'aperçois un phare de moto pas loin. Je me bouge de droite et de gauche, pour mieux apprécier la trajectoire du gars. Ha ! Ha ! bingo, c'est un motard, un de l'ordre public, qui me fait vite son 2 tons. Je le regarde, innocemment, hein ! et il me fait signe d'aller moins vite et d'arrêter de louvoyer comme ça. "Oui, M'sieur l'agent ! bien, M'sieur l'agent ! tout de suite M'sieur l'agent ! et merci encore M'sieur l'Agent" voilà ce que mon casque et ma main gauche lui ont répondu. Puis il s'en est allé me laissant à mon essai.

Ca pousse fort ! Je suis à 220 en un rien de temps. Dingue, et ça accélère encore. Mais cette accélération ne m'est pas inconnue. J'ai déjà ressentie ça sur la Bandit. Curieux, pourrait-on penser. La CBR 600 n'accélererait-elle pas plus que la Bandit ? c'est ce que je me disais jusqu'à ce que je me sois rendu compte, faut-il être bête, que nous étions 2 sur la moto. J'avais eu des sensations proches avec la Bandit, seul dessus, et peut-être en descente, le vent dans le dos....

A cette vitesse et vu ma taille (1m86), la protection de la bulle devient minime, il me faudrait me coucher. Hop, freinage appuyé pour sortir par la bretelle. Et bien, ça freine !!!! Ca, c'est du mordant. Net. Propre.

Je pousse la première, timidement, mais je me rends compte en passant la seconde que j'avais levé. Oh, pas grand chose, quelques centimètres seulement... Je ne suis pas là pour épater la galerie, mais ça veut dire ce que ça veut dire.

Nous abordons à présent quelques virolos avec la prudence que vous imaginez. Ben je ne vais pas encore assez vite, la moto se barre toujours vers l'intérieur du virage. Elle y va seule. Elle est équipée de BT056, je crois que nous pouvons donc avoir confiance mais je ne ferai pas le malin aujourd'hui. Désolé ! Mais en tout cas, la vitesse de passage, le comportement dans le virage est clairement supérieur à ce que la Bandit offre, et c'est bien normal du reste, la Bandit est un roadster, pas la 600 CBR.

Globalement, ce que fait la CBR est net, clair et précis. Il n'y a pas de flou. Les suspensions sont fermes, le cadre est rigide, le freinage est mordant. Par contre, en dessous de 6000 tours, il n'y a rien ou très peu. L'allonge se fait jusqu'à 14000, et le moteur chante. C'est onctueux, linéaire, ça tire, ça tire et ça tire encore.

Il y a un petit coffre sous la selle. Difficile d'y mettre le U de 30 cm, la chaîne de 60 cm, et la trousse à outils que je loge sous la selle de ma Bandit. Mais ce coffre recevra un U plus petit, un pantalon pluie, un chiffon...

Je reprends ma bandit. Il lui manque un cylindre ou quoi ? Je passe les vitesses et voilà que la fourche pompe. Un veau.... dur de parler de sa Bandit chérie ainsi, mais voilà le mot qui vient à l'esprit en comparaison avec la CBR 600. Elle est molle. Ca ballotte ! Une fois à la maison, je parle de cela à un voisin, amateur de moto qui se rénove actuellement un 500 XT et une 750 Four. Il me dit : "Maintenant, essaye la ZX-6R, tu verras... tu prendras un coup de pied au cul".

La fiche technique et les courbes puissance/couple comparatives

Un essai réalisé par LeKickEnBoisDeLaBessizesse

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda CBR 600? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Honda CBR 600 en 2mn avec Axa 2 Roues