Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai Honda Hornet 900

Essais motards : Ben

HornetMania

Préambule

Elle est belle ma moto. J'avais un Bandit 600 (ça aurait fait un an la semaine dernière *snif*), et j'ai une Hornet 900 depuis 3 mois (*youpiii*).

Plus anguleuse d'aspect général que les Bandit et Hornet 600, elle est classique comme roadster. Le réservoir est un peu plus gros, le feu arrière affreux sur le Hornet600 devient sympa et profilé sur le Hornet900. Les 2 sorties de pots en hauteur, c'est top la classe (si on aime, y en a qui disent qui vont remettre un seul pot et en position basse paske c'est mieux ... réac va!). Elle est moderne tout en gardant l'idée roadster (gros moteur, un réservoir, minimum légal et roule raoul) totalement néorétro.

Prêt en bulle, elle n'est pas chère ma moto : 60 000 nouveaux anciens francs, c'est à dire 9000 Euros pour les modernes (soit 10 euros par cm3 pour les pointilleux). Et puis, comme on va rajouter la même chose en accessoires, c'est pas la peine de payer plus hein! ;o).

Euh bonjour ... c'est pour ma moto ... J'arrive au magasin, amené par un cousin, - c'est marrant ça rime en zin, 7 pieds aussi. Je passe entre une Hornet 900 violette et une grise. Au moment d'ouvrir la porte je vois dans la vitre (nan pas la vitrine, la vitre, soyez des nains patients, zallez comprendre), une moto verte kaki! Je me retourne : pas de moto verte ... Je regarde à travers la vitre : pas de moto verte! Comme on ne me l'a fait pas, j'ai bien compris que la moto de la vitre c'était ma mienne, mais comme je ne pouvais pas conduire la vitre car elle, elle est pas-t-a moi (en plus c'est bien trop fragile et ça avance pas une vitre ...), je décidais d'observer la scène de manière discrète (les yeux dans le flou, les sourcils levés et la bouche ouverte (essayez vous verrez)), et au bout d'un moment j'ai compris que la violette était verte. Au début ça surprend les peintures caméléon, mais après, ça enchante: les autres motos me paraissent fadasses maintenant. Là, c'est chouette, la moto devient vivante. Peinte par JAWS (sud-est de Paris), ma moto est la plus belle avec ses 8 couleurs (vert violet en général, or avec le soleil en face, noir avec le soleil dans le dos et toutes les couleurs intermédiaires plus les couleurs de la lumière qui l'éclairent quand ce n'est pas le soleil). Compter entre 600 et 800 euros pour la peinture caméléon.

Accessoires

A ce soir, à plus tard. Ils arrivent mais il n'y a presque rien. Les passages de roues doivent intégrer des clignotants et le résultat risque d'être décevant. J'ai des led sur la coque et même la nuit ça ne se voit presque pas, bref ça ne sert à rien. Les 2 pots sont à 850-900 euros, le reste est dans les prix classiques.

Tu la sens ma grosse moto? note à Gilles(not agile): c'est tout le contraire. Alors c'est le panard! Monter sur un Bandit 600, le faire jouer (à l'arrêt) entre les jambes. Monter sur une Hornet 900, la faire jouer ... Le jour et la nuit ! La Hornet est bien équilibrée et on ne la sent pas du tout. Le 600 pourtant moins gros demande de faire attention et emporte un peu le pilote à petite vitesse. Avec le 900, j'arrive à un feu, je m'arrête, je regarde le feu et je pose mon pied. La moto ne bouge pas! (bon au bout d'un moment à moins d'être équilibriste, elle tombe bien sûr, mais ce n'est pas un problème). Au-delà de la petite vitesse (ou arrêt), le 900 est bien plus agile à tous les égards, en fait y a pas photo !

Gros frelon, gros poumons.

Je monte dessus et vivement la fin du rodage que je me dis, pour pouvoir taper dedans ... et bin non! y a des watts partout tout le temps! une vraie bombe! (la vérité!). Et là, tous les possesseurs du Bandit 600 poussif à bas et moyen régime (en dessous de 7000 koi) seraient bluffés: imaginez l'accélération à 10000 tours sur le Bandit600... il y en a plus à bas régime sur le 900 ! C'est tellement flagrant, qu'en accélérant trop fort, ça lève (mais vraiment facilement!!). Mon premier stunt improvisé, en fin de rodage et en réaccélaration sur entrée d'autoroute m'a laissé tout con: 1ere, 2nde, gaz! et vla qu'elle lève !!! Je suis penché en avant et elle lève à 8000 tours en seconde...

Un pneu mon nveu!

Les pneus sont fidèles aux autres pneus d'origines, ils sont chauds au bout de 200 kilomètres d'utilisation intensive sur goudron brûlant. J'exagère mais l'idée est là.

Suspicion, à mort titi. L'huile de fourche a redurcir (enfin jme comprends!), amortisseur arrière à changer ... comme sur le Hornet 600 quoi. Je n'avais pas toujours confiance dans le Bandit 600. Là, c'est pareil mais pourtant ça tient même si je ne fais pas de folies (j'attaque uniquement avec les pneus très chauds et sur du bon revêtement bien plat). En bref les pros ne pourront faire aucun réglages et devront investir. Pour ceux qui accélèrent aux feus ou en ligne droite seulement, il n'y a pas de soucis.

Ca vaut niet!

Pneus délicats, suspensions hazardeuses et grosse patate deviennent problématiques dans les courbes et/ou sous la pluie. Et je vous laisse imaginer la savonette (d'ou le titre : ça vaut niet) que c'est sur la pluie ... Je me suis fait ma première frayeur comme ça: je roulais tranquouilou sur une route de campagne dégueulasse et j'ai perdu l'adhérence au passage de la ligne blanche (du pointillé blanc d'ailleurs car je respecte toujours la signalisation routières ainsi que les vitesses limites (peut être pas toujours les vitesses finalement)); bref je me suis retrouvé en dribble à 50 cm d'une bagnole qui a eu aussi peur que moi et avec quelqu'un en face, je me reconvertissais en crêpe. Ca calme.

On fait la course?

En vitesse de pointe, seul ou à deux, sans bulle, limande ou non (c'est une histoire de bras), en cote en descente ou sur le plat: 220 km/h sans problème. A deux, vers Perpignan avec ma louloutte, un sac sur son dos (moi j'aime pas: je trouve ça lourd, c'est pour ça que c'est elle qui porte;o) ), le vent du coin qui vient de coté voire de face le culé (et ce prendre un culé de face c'est pas glop! ni de dos d'ailleurs mais bon c'est une autre histoire), on est monté à 220 sans problèmes mais pas au-delà. Après, il vaut mieux être seul et en descente. Le max que j'ai fait c'est 240 et c'est à ce moment la que je me suis aperçu que la bulle doit permettre d'aller plus vite (220 facile et 240 si il y a des coupe vents genre file de camions). En bref, elle pousse très bien jusqu'à 220, après ça dépend.

Conso

Ouais d'accord mais pas longtemps! J'avais râlé sur seigneur David quand il disait que le Bandit faisait je ne sais plus combien de km d'autonomie (le 600 en tout cas) alors qu'en fait c'est la réserve au bout de 150 km. Là, c'est pareil mais en pire: compter entre 250 et 300 km pendant le rodage entre 150 et 200 en utilisation cool (mais vraiment cool!) entre 120 et 150 en utilisation normale (GAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAZ!) ET LA JE POSE MON RECORD A BATTRE: 100km avant réserve!(100km ça fait combien en euros?) bin la du coup ça fait bizarre, paske refaire le plein 25 minutes après être sorti de la pompe, ça use (un coup de pompe quoi).

Conclusion

Je crois avoir fait le tour. Je dirais simplement que cette moto est un vrai bonheur à piloter : elle accélère très très fort, très agile à petite vitesse. Dans les changements de directions, elle a parfois la courbe hazardeuse. Je suis passé d'un Bandit 600 à une Hornet 900 et j'ai changé de monde.

La fiche technique

Un essai réalisé par Ben, BanditManiacodéprécié, HornetManiaque passionné