english

Essai Aprilia Tuono 1000

Le cheval de fer

Aprilia Tuono 1000La Tuono est la nouveauté 2003 en termes de roadster, présentée pour la première fois à Intermot en septembre 2002. Le principe ? Prendre la sportive RSV 1000 R, lui enlever son carénage pour la transformer en stree-bike, retravailler sensiblement la courbe pour un peu plus de patate en bas et c'est tout. Tout le reste est identique. La recette a déjà fait ses preuves chez les autres constructeurs. La Tuono est une RSV 1000 dénudée, sans concession, même pas sur le prix ! Essai sur quatre jours...

Découverte

Aprilia Tuono 1000Au moins, la Tuono n'a copié aucune japonaise ! Elle reprend l'optique trois phares de la RSV 1000 ainsi que sa bulle, et dépose tout le reste. La moto apparait très courte, ramassée sur elle-même. La selle arrière offre un pouf passager, placé particulièrement haut.

On cherche sans la trouver la poignée passager, disparue.

On admire le bras oscillant arrière, massif, puis sur le côté l'échappement Aprilia Racing,autorisant les 94 db à 4500 tr ! Le feu arrière est lui aussi unique, comme deux verres de lunettes rouges, chapeau !

En selle

Aprilia Tuono 1000On monte sur la Tuono, comme sur un cheval : c'est haut. La selle fine permet aux pieds de toucher par terre. Les mains tombent sur le large guidon plat et offre un position roadster plutot droite. L'origine est sportive mais on ne tombe vers l'avant. Les genous enserrent le réservoir très fin, l'un des plus fins existant actuellement.

Sous les yeux, un compte-tour central traditionnel sans zone rouge, encadré par deux immenses compteurs carrés digitaux. A gauche le tachymomètre (avec mémorisation de la vitesse maxi), le trip simple et le totalisateur. A droite, la température moteur et l'heure. En dessous, les boutons de remise à zéro, le reglage du shift-light. Au niveaux témoins, les pleins pahres, clignotants, passage en réserver et plus rare : le témoin de béquille engagée ! On regrette juste l'absence de jauge. Maintenant, la position haute et des compteurs placés à la même hauteur que sur la sportive donne des instruments placés trop bas pour offrir une vision naturelle pendant la conduite.

Les rétroviseurs ronds se règlent en forçant sensiblement et offrent un champ de vision acceptable, sans plus.

Contact

Aprilia Tuono 1000Le twin s'ébroue avec un son grave et rauque... avec l'aide bienvenue du starter pendant les premières secondes.

Embrayage, démarrage... La moto se prend en main comme un vélo, légère, mais avec un couple bien présent... particulièrement présent même.

La Tuono accepte de partir des les deux mille tours sur le couple en bas, sans cogner. Creuse sous les quatre mille tours, elle accepte d'enrouler sans aucune souffrance particulière. Les vitesses se passent facilement, de façon ferme. Seul le point mort est régulièrement difficile à trouver à l'arrêt.

Ville

La Tuono vous emmène facilement.

Autoroute

Aprilia Tuono 1000Sortie de Paris, direction Orléans, la Tuono prend ses tours. En tournant la poignée dans le coin à partir des quatre mille tours, on sent un fantastique effet élastique à partir de 5000 tr et encore après 6.500 tours. Il n'y a rien de linéaire comme pourrait le donner un quatre cylindres. Mais vraiment l'effet d'être tiré violemment vers l'avant.

A seulement 5000 tr sur le dernier rapport, la Tuono est déjà à 145 km/h et la flexion du poignet vous projette aussitot en avant... La bulle protège impeccablement jusqu'à 185 km/h et aucun effort particulier n'est nécessaire alors que la moto donne encore l'impression d'être sur ses starting blocs.

Aprilia Tuono 1000Départementales

De retour sur départementales, la Tuono garde un rythme soutenu. Le large guidon droit permet un effet de levier important, nécessaire pour l'inscrire en courbe rapide, avec une petite tendance sous vireuse.

Confort

La selle est dure, aussi bien pour le pilote que pour le passager. Mais alors que le pilote a une position de conduite confortable, le passager placé haut, sans poignée, se cramponne comme il peut au pilote. La caractère de la moto donne en plus une envie permanente à l'attaque, avec une conduite appropriée, fatiguante pour le passager, rapidement à l'agonie.

Freinage

Le frein arrière est un honnête ralentisseur, sans vigueur particulière. L'avant en revanche offre un rare mordant. Il suffit de le soliciter sensiblement pour se planter dans le bitume. Il n'y pas vraiment de feeling masi une efficacité extraodinaire avec un effet on immédiat : à manipuler avec précaution même si à l'usage on s'y fait très bien pour s'arrêter sans effort en quelques mètres quelle que soit la vitesse initiale. Ils sont signés Brembo, ceci expliquant peut-être cela.

Route de nuit

le phare avant éclaire raisonnablement et se réveille littéralement avec l'appui des autres pahres en position plein phare : très efficace.

Pratique

Aprilia Tuono 1000On pourrait croire que la selle est digne d'une sportive réservée au bloc-disque. Il n'en est rien bien au contraire, puisqu'il est possible d'y loger un U de type France antivol, long et en largeur 100mm et de quoi placer un pantalon de pluie.

Seule la sangle de la selle géne l'ouverture du strapontin arrière, mais le tout tient par seulement deux vis, qui s'enlève en quelques secondes.

La béquille latérale est particulièrement droite. Elle se place et se replie facilement.

Consommation

Aprilia Tuono 1000En conduite souple, le passage en réserve s'allume dès les 180 km ! Il reste alors de quoi faire une cinquantaine de kilomètres. L'asbence de jauge oblige ici à tenir compte du trip unique.

Au final, elle consomme du 7 l. en moyenne à vitesse stabilisée de 130 km/h. Sa consommation monte à plus de 9 litres en conduite plus musclée, ce qu'elle incite à faire.

Conclusion

La Tuono est un fabuleux twin avec un couple et un caractère à faire aimer les twins, même pour le plus convaincu des quatres cylindres. Ce moteur est un régal, avec du plaisir partout et une incitation permanente à l'arsouille. Son caractère le réservera toutefois aux pilotes avertis, capables de dompter le caractère. Présentée en version R, puis plus récemment en version Fighter, la Tuono est devenue presque abordable à "seulement" 11.999 euros en lieu et place des 18.000 euros initiaux. Elle reste malgré tout, et sans oublier toutes ses qualités, 3000 euros plus chère que la concurrence sur un créneau en général abordable: son seul gros défaut et c'est dommage.

Points forts

  • le caractère moteur
  • la ligne

Points faibles

  • prix
  • confort de la selle

Concurrentes : Honda CB 1000 R, Suzuki SV 1000, Triumph Speed Triple.

La fiche technique Aprilia Tuono 1000

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Aprilia Tuono Fighter 1000? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Aprilia Tuono Fighter 1000 en 2mn avec Axa 2 Roues

Pirelli