Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Honda Goldwing GL 1800

Essai sur 3000 km de la GT par excellence

La Honda Goldwing GL 1800 est sans aucun doute la référence des motos Grand Tourisme, symbole même de la moto faite pour les longs voyages. Il faut dire qu’elle écume littéralement le monde depuis 30 ans, puisque la « Gold » est la descendante de la GL 1000 apparue en 1975 ! Elle a gagné depuis outre des centimètres cubes - avec une version GL 1500 intermédiaire - toujours plus de confort et d’accessoires pour ouvrir des routes toujours plus loin. Mais est-ce encore une moto ? Essai…

Honda Goldwing GL 1800

Découverte

La Honda Goldwing GL 1800 est imposante, très imposante même avec un gabarit extérieur énorme. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 1832 cm3, 16,4 mkg de couple, 369 kilos à sec, 417 kilos tous pleins faits, plus d’une demi-tonne chargée, plus de 2,5 mètres de long, 1,10 mètre de large, 147 litres de rangements… C’est le plus gros gabarit sur deux-roues de la production moto.

Honda Goldwing GL 1800

En selle

La selle est tout de suite accueillante, confortable, moelleuse même. Les pieds touchent terre pour le pilote d’1,70 mais pas tout à fait bien à plat quand même malgré une selle basse à seulement 740 mm. Le dosseret pilote permet même de bien se caler le dos. Les bras s’allongent à peine pour s’emparer du guidon, les mains légèrement relevées.

Le tableau de bord est proche d’une poste de pilotage avec pas moins de 45 indicateurs et boutons : compteur de vitesse (gradué jusqu’à 240 km/h), compte tours avec zone rouge à 6.000 tr/min, jauge à esssence, température moteur … Les commodos regorgent de boutons pour tout commander, de la radio au cruise control.

Les larges rétroviseurs offrent une excellente vision, identique aux rétroviseurs de voitures. Ils contribuent par contre à la largeur de l'engin et rendent plus difficile le fait de se faufiler en interfile.

Honda Goldwing GL 1800

Contact

Le 6-cylindres couché sous le cadre double poutre en alu fait entendre une sonorité grave et discrète.

Marche arrière pour une première manœuvre (électrique, eh oui), la première s’enclenche facilement et les premiers mètres s’avèrent plus faciles que prévu. Les premiers kilomètres/heure demandent un peu de vigilance car en cas de déséquilibre, le pied à terre ne permet pas de rattraper quoi que ce soit.

Honda Goldwing GL 1800

En ville

Au jeu du départ  arrété, la « Gold » surprend avec une première courte et véloce qui propulse rapidement le monstre, suffisamment vite pour en prendre le contrôle rapidement, et en – presque - toute confiance. La seconde se passe du coup  rapidement, voire la troisième en ville. De toute manière, le 1800 cm3 est suffisamment souple pour accepter de rouler sur le filet de gaz sur le dernier rapport, en 5e. Onctueux à souhait, le 6 cylindres fournit en plus un couple phénoménal à tous les régimes.

Honda Goldwing GL 1800

Avec les embouteillages, on tend à se rapprocher du bord de selle avant, afin de mieux poser les pieds à terre ; car bien enfoncé dans la selle, les pieds ne touchent plus terre que de la pointe.

Par contre, l’improvisation n’est pas son fort, surtout en ville où la demi-tonne embarquée emmène plus rapidement que prévu et même si le freinage est efficace ne s’arrête pas aussi vite et simplement qu’un roadster. L’anticipation est ici de mise, si l’on ne veut pas se trouver entraîné malgré soi.

Honda Goldwing GL 1800

Autoroute

La Goldwing s’élance allègrement sur l’autoroute, et ce d’autant plus que la bulle protège très efficacement. La moto s’avère particulièrement stable, même si son gabarit la rend sensible au vent latéral important. Elle se cale volontiers à 150 km/h en tout confort et presque dans le calme, alors que sur le dernier et 5e rapport elle ne tourne qu’à 4.000 tr/min soit à 2.000 tr/min de la zone rouge. Il suffit alors de donner un coup de gaz, et la Gold s'élance de façon véloce, avec largement de quoi dépasser en un clin d'oeil la moindre automobile, d'autant plus que la zone 4-5000 tr/min est sa zone préférée. Impressionnant, alors que l'on aurait pu penser que son embonpoint rendrait ses accélérations plutôt tranquilles.

C’est à ces vitesses sur autoroute que le cruise control prend tout son sens. En effet, une fois le dernier rapport enclenché, un témoin «OD» pour Over Drive apparaît. Il suffit alors d’appuyer sur le bouton set pour se caler au régime en cours, sans besoin de toucher à l’accélérateur. Il est alors possible d’accélérer ou ralentir en utilisant ce même bouton qui permet alors de fixer très précisément la vitesse de croisière. Et la sécurité ? Le système se débraye automatiquement en cas d’utilisation du frein. Il est même possible d’accélérer pour un dépassement et au lacher de poignée de gaz, la Gold se recale sur son régime défini préalablement.

Honda Goldwing GL 1800

Départementales

La Goldwing se retrouve sur départementales avec un peu d’appréhension, le tout ne va-t-il pas racler à chaque virage à la manière d’un custom ? Eh bien non. En fait, le rythme peut même s’accélérer sur petites routes départementales, la Gold balançant volontiers de gauche à droite, avec un guidon large facilitant les manoeuvres. Encore une fois, seul l’inertie du poids, n’incitera pas à transformer le vaisseau en sportive, mais permet d’envisager de rouler relativement vite… dans les limites des vitesses autorisées.

L’exercice devient un petit plus difficile quand les routes bitumées font place aux chemins de campagne. On diminue alors forcément le rythme et l’embonpoint se fait sentir quand la « route » non aplanie fait tanguer le vaisseau… sans parler des graviers éventuels. C’est alors que la Goldwing demande expérience et tripes pour ne pas suer à grosses eaux.

Honda Goldwing GL 1800

Freinage

Le freinage combiné Dual CBS est excellent et contribue à asseoir la moto lors des freinages appuyés.

Honda Goldwing GL 1800

Confort

La Goldwing est d’office la référence en termes de confort sur une moto : selle moelleuse à souhait, amortisseur gommant bien les défauts de la chaussée, bulle protégeant bien du vent… Il n’y a rien à dire ou presque. Seul un réglage électrique de la hauteur de la bulle et une bulle un peu plus large pour protéger les mains seraient les bienvenus et amélioreraient encore plus l’impression globale de rouler en Pullman.

Honda Goldwing GL 1800

Duo

Le pilote est bien lotis et le passager tout autant. La selle est tout autant moelleuse. Située en hauteur, le passager peut bien voir devant et dispose en plus d’un dosseret complet pour se reposer parfaitement. Les repose-pieds sont bien placés et permettent vraiment d’envisager des longs très longs roulages sans fatigue particulière. Avec un peu de chaleur estivale, la position globale incite à la sieste... ce que le passager peut faire en toute sécurité !

Honda Goldwing GL 1800

Consommation

La consommation moyenne se stabilise à 7 litres au cent, ce qui autorise près de 350 kilomètres d'autonomie avec le réservoir de 25 litres.

Honda Goldwing GL 1800

Pratique

Les deux valises latérales et le top-case parfaitement intégrés proposent 150 litres de rangement, sans oublier les vide-poche devant. On loge facilement tout ce qui est nécessaire pour envisager un voyage de deux semaines.

La marche arrière - électrique - est très pratique, car déplacer à l’arrêt la Gold se révèle de l’ordre de l’impossible. Par contre, attention, cela pompe énormément sur la batterie, et même moteur allumé, vous pouvez vous retrouver avec une batterie déchargée plus rapidement que prévu/voulu. J’ai testé, et j’ai amèrement regretté d’avoir un peu abusé du système. Par contre, si 2 personnes sont disponibles pour pousser, çà se redémarre à la poussette effectivement.

Honda Goldwing GL 1800

On apprécie la béquille centrale, qui même si elle demande un peu d'entrainement, se révèle plus facile que l'on imagine.

Au rayon des manquements, on notera l’absence d’essuie-glace car quand la pluie fait son apparition, la visibilité n’est pas autant au rendez-vous qu’on le souhaiterait.

Honda Goldwing GL 1800

Conclusion

La Honda Goldwing GL 1800 est la GT par excellence, offrant confort et performances pour assurer des longs voyages en toute quiétude. Elle se régale en conduite coulée, rythme qu’elle arbore fièrement sur toutes les routes. Seul son prix à 26.500 euros, soit le prix d’un monospace familial, a de quoi faire reculer l’acheteur.

Points forts

  • Confort absolu
  • Equipement
  • Tenue de route

Points faibles

  • Poids/agilité
  • Prix
  • Bulle manuelle

disponible en blanc, rouge

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda Goldwing GL 1800? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Honda Goldwing GL 1800 en 2mn avec SOLLY AZAR

Motoblouz Motoblouz Motoblouz