english

Essai Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Un monde de douceur

Charmante dans sa robe noire, la 750 Nevada est belle mais sage pour un bicylindre 750. Un custom à la sauce Moto Guzzi, c’est à dire qui tient la route mais manque malheureusement un peu de moteur.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Découverte

Apparue il y a 21 ans déjà, la Nevada n’a guère changée depuis ses débuts. Légèrement remaniée voici deux ans pour cause de standardisation, elle fait cause commune avec ses sœurs les V7. Moins emblématique, elle est tout de même avantagée par la sobriété de cette version « Aquila Nera » (Aigle Noir) qui met ses lignes en valeur. Aux premiers rayons du soleil, les nombreux chromes titillent vos pupilles et cette Nevada que l’on croyait trop bien connaître fini par vous taper dans l’œil.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

En Selle

Enfourcher un custom se fait sans problème, même pour un petit bonhomme comme moi (1,68 m). La selle haute de 767 mm offre une assise plutôt basse et confortable. Juste relevé et cintré vers l’arrière comme il faut, le guidon tombe naturellement sous les mains, laissant votre dos bien droit. Les repose-pieds placés légèrement en avant complètent une position de conduite relaxante, mais pas typée custom. Le pilote garde un bon contrôle de la machine, rien n’a voir avec une position chopper pieds devant et bras en croix. Ici c’est quasi routier, juste un peu relax.

Sous votre nez un petit tableau de bord classique, à aiguilles blanches sur fond noir. On aurait préféré le contraire. Ça fait rétro et surtout plus classe. A propos justement, on voit très bien dans les rétros. Deux petits afficheurs digitaux vous indiquent les kilomètres et la température extérieure à l’intérieur des compteurs.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Contact

En route ! Le moteur s’ébroue gentiment faisant preuve d’une bonne discrétion. En raison de sa cylindrée relativement faible, le couple de renversement se fait peu sentir. Il est de facture très classique : un twin 2 soupapes refroidi par air et alimenté par une injection. Sa distribution culbutée lui autorise une puissance maxi de 48 ch à 6800 tr/mn, c’est modeste pour un 750 (3 fois moins qu’une GSXR !).

En ville

Dès les premiers mètres, on découvre avec plaisir l’étonnante souplesse de ce twin qui ne cogne pas et reprend à très bas régime avec une douceur incroyable. Certes, ce n’est pas très viril, mais en ville, quel bonheur. En plus le guidon large, mais pas trop, confère une extraordinaire maniabilité à cette Nevada. On se croirait au guidon d’une 250. Dire que voici 40 ans Honda défrayait la chronique avec sa « grosse » CB 750 et qu’aujourd’hui on a l’impression, justifiée, de conduire une « petite » moto, parfaitement adaptée à un usage urbain ! Elle étonne agréablement cette Guzzi. Voyons voir plus loin.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Autoroute

La boîte, un poil dure, ne possède que 5 rapports, mais c’est parfaitement suffisant tant le moteur est docile. Aux vitesses légales, on ne reçoit pas une pression exagérée du vent et les vibrations sont des plus discrètes. Assis confortablement, on avale les kilomètres sans souffrir sur un revêtement lisse. L’autoroute n’est pas la tasse de thé de la Névada, mais elle s’y soumet sans broncher… et sans passion. Allez, vite on prend une bretelle de sortie... direction la nationale.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Nationales

Si vous recherchez des accélérations canon, des dépassements éclairs, passez votre chemin. C’est plus un monde de douceur que propose cette 750. Ça ne traîne pas à proprement parler, mais c’est tout de même limité. Son style c’est plus la fleur aux dents. Pour autant, le châssis remplit bien son office. Il est rigide. A son guidon on est serein. Le moteur n’est pas mou, il est même plutôt vivant, mais reste toujours sage.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Départementales

Ouf un peu de virage et du relief, ça va déjà mieux. La Nevada y révèle les qualités de son châssis. La tenue de cap est bonne et les « vrais custom » n’auront qu’à bien se tenir. La moto est légère (184 kg à sec plus un centre de gravité bas) et équipée de pneus étroits (110 av, 130 AR). De fait ça balance tout seul au premier battement de cils. Pas besoin de forcer, on enroule en douceur, comme avec une petite cylindrée. Décidément, à son guidon, en ville ou sur petite route  on a vraiment l’impression de conduire une 250 ou une 350. Autre bonne surprise : la garde au sol suffisante, compte tenu de la vocation de la machine et très correcte dans l’absolu. Mais si vous vous lancez à la poursuite d’un diamant vert (ou d’autre chose), vous découvrirez une boîte lente et les limites de la moto.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Freinage

Le simple disque avant de 320 mm avec son étrier 4 pistons est tout à fait à la hauteur de la situation. Il ne demande pas un effort trop important à la poignée. Son homologue arrière en 260 mm est lui aussi parfaitement adapté aux performances et au poids de la moto. RAS.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Confort

Une position confortable et naturelle, une selle large et convenablement rembourrée, un moteur qui ne vibre pas ou peu*, avec une fourche Marzocchi de 40 mm non réglable qui fait bien son boulot… Donc tout va bien ? Oui presque. Presque, car les amortisseurs arrières de qualité moyenne et non réglables viennent ternir le tableau. Dommage car ils ont tout de même 130 mm de course pour faire leur travail, ce qui est honorable. On sent ici que le constructeur a voulu faire des économies… mal placées.

*(pour mémoire un V ouvert à 90° est naturellement équilibré pour les efforts du premier ordre qui génèrent les vibrations les plus amples à la fréquence de rotation du moteur)

Consommation

Avec ses 5,4 mkg à 3600 tr/mn seulement et sa grande souplesse, on sent que le moteur a été travaillé pour fonctionner en douceur dès les bas régimes. Il peut grimper dans les tours et même monter au rupteur, mais ses 48 cv en furie ne vont pas vous siphonner le réservoir à l’allure d’un porte avion. Avec environ 5,5 L au cette 750 n’est pas un modèle d’économie au vue des performances, mais c’est correct. Le réservoir qui ne contient que 14 litres dont 4 de réserve vous obligera à sortir la carte bleue tous les 180 km si vous n’aimez pas rouler en réserve.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Pratique

Pare-brise, pare-cylindres, béquille centrale, sacoches rigides, alarme, tout cela est disponible en option au catalogue du constructeur… moyennant finance. Dommage car elle n’est déjà pas donnée cette Guzzi (8390 €). Reste tout de même la transmission par arbre et cardan de série.

Moto Guzzi Nevada Aquila Nera

Conclusion

Jolie, facile, sage, la Nevada est pétrie de bonnes intentions, mais à 8390 € ça ne suffit pas. ça fait cher pour une moto aussi simple, équipée d’amortisseurs très basiques, d’un moteur culbuté 2 soupapes refroidi par air et d’un seul frein à disque avant. C’est 600 € de plus qu’un Sportster 883, certes moins polyvalent mais beaucoup plus attachant. La technologie est comparable, avec une transmission par arbre en plus pour la Guzzi, mais le cœur n’y est pas. Pourtant les 65 kg qui la séparent de l’américaine séduiront peut-être des filles qui apprécieront sa douceur, son confort, sa facilité de conduite et son efficacité. Elle lui reprocheront alors peut être la boîte et la commande d’embrayage un peu fermes.

Points forts

  • tenue de route
  • souplesse du moteur
  • transmission par arbre

Points faibles

  • moteur trop sage
  • amortissement AR un peu raide
  • prix élevé

 

 

La fiche technique

Conditions d’essais:

Conditions d’essais:

Itinéraire: Ville + autoroutes interurbaines et départementales

Kilométrage de la moto : 286 km

Problème rencontré : Difficulté de démarrage sur une des motos d’essai suite à une mauvaise connexion du contacteur de béquille latérale

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Moto Guzzi Nevada? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Moto Guzzi Nevada en 2mn avec Axa 2 Roues

Commentaires

ouzvig

Assez d'accord avec cet avis dans l'ensemble; petit désaccord au niveau des vibrations qui sont insupportables au-delà 100km. je m'en suis vite séparé!!!

15-03-2012 19:16 
dan83NX

Le moteur est un peu juste pour la baston ca c'est sur , mais tellement agreable sur les petites routes . Les vibrations ? c 'est une Guzzi et c'est juste le moteur qui vie .
Ca change des machines aseptises de la concurence .cool

06-09-2012 13:27 
vedelclaude

moto ballade par excellence . moteur pas très puissant mais coupleux et plein de bonne volonté, un régal. une maniabilité de vélo, une transmission par cardan. les vibrations: je ne m'en lasse pas.pourquoi n'ai je pas eu une guzzi plus tot?

07-06-2013 20:02 
dan83NX

j'ai eu dans le temps une Breva (même moteur je crois) c 'était le pied cette moto ..
Forza Moto Guzzi

24-12-2013 12:55 
José  Léon

48 Poney et +de5 N/M pour rouler a 30 / 50 / 70 / 80 / 130 KM
LA HORDE SAUVAGE tu peux la laisser à l'écurie
Moi je reaime ce type de Bécanes

16-05-2018 22:27 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous