Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Essai Honda Forza 125 ABS

Essai du scooter sport-GT millésime 2017 et Euro4

Honda Forza 125 ? Qui aurait dit il y a deux ans que Honda arriverait à détrôner le XMax 125 de Yamaha qui semblait inébranlable ? Pourtant, le XMax restait en tête des ventes année après année, sachant se renouveler régulièrement avec toujours un moteur extraordinaire. Il faut dire que dans le brief de développement du Forza, c'était bien le XMax qui était visé, mais non pas pour en faire une copie ou l'attaquer en frontal, mais proposer une solution à mi-chelin entre le scooter sportif et GT. Deux ans après, l'ambitieux pari est réussi avec des ventes annuelles proches de 5.000 unités, un véritable record qui ne se dément pas. Honda continue pourtant à faire évoluer son modèle avec le millésime 2017 qui bénéficie désormais du SmartKey. Et succès oblige, le scooter a pris 400 euros d'augmentation, pour le mettre tout juste sous la barre symbolique des 5.000 euros et parmi les plus chers du marché. Justifié et toujours une bonne affaire ? Essai.

Honda Forza 125 ABS de coté

Découverte

Esthétiquement, le Forza n'a pas évolué mais il n'a pas pris une ride non plus malgré les nouveaux modèles sortis sur le marché. On retrouve cette ligne sportive typique des scooters 125 avec la poutre centrale et des lignes coupées à la serpe pour le reste. Surtout, le Forza se place dans le top de la qualité globale perçue, avec une qualité des plastiques impeccable et une finition mélant noir mat et noir brillant du plus bel effet dans la livrée 2017.

Honda Forza 125

En selle

Même modèle, la hauteur de selle n'a pas changé et malgré ses 780 mm, ne permet pas au pilot d'1,70m de toucher les deux pieds à terre, ou tout juste du bout des pieds. Le poids n'a pas non plus changé à 159 kilos et permet une prise en main facilitée malgré la hauteur de selle renforcée par une selle relativement large, même à l'avant.

Honda Forza 125 ABS de face

Tout tombe naturellement sous la main et on se sent immédiatement bien à bord. Les rétroviseurs se règlent facilement en appuyant doucement sur les miroirs. Le tableau de bord est toujours aussi clair et lisible, même sous le soleil et de nuit. On y retrouve compteur de vitesse, compte-tours, mais aussi grâce à l'ordinateur de bord, consommation instantanée et moyenne sur chaque trip partiel.

Optique à LEDs

Feu arrière à LED

Contact

Il n'y a désormais plus besoin de clef de contact grâce à la smartkey. La clef dans la poche ou dans le sac permet donc de s'affranchir de trouver le contacteur. Il faut toujours débrayer et enclencher le démarreur par contre. La béquille se rétracte facilement et c'est parti. Le moteur s'ébroue avec un son plutôt grave et valorisant contribuant à l'impression globale qualitative.

Tableau de bord complet

En ville

Le Forza s'extraie facilement de la circulation et se révèle plutôt dynamique. Malgré son embonpoint extérieur apparent, il se révèle maniable et se faufile bien entre les voitures, même si dans la famille 125, le SH fait beaucoup mieux par une largeur moindre et un poids plus léger. Les manoeuvres sont facilitées même à l'arrêt, même s'il demande un peu plus d'habitude qu'un SH, roi de la légèreté et de la maniabilité. Les accélérations sont nettes et franches, plutôt dans la catégorie haute en termes de prestations dynamiques.
A l'arrêt, le moteur s'arrête automatiquement, magie du Stop & Go. Et il suffit d'une simple sollication de la poignée de gaz pour que le tout redémarre quasi instantanément. Tout au plus ressent-on une demi-seconde de latence qui n'empêche jamais d'être le premier à démarrer au feu.

Essai Honda Forza 125 sur autoroute

Autoroute

Le Forza s'élance dynamiquement sur l'autoroute jusqu'à 110 km/h. Il peut alors grignoter petit à petit les kilomètres/heures supplémentaires pour aller titiller un bon 120 km/h réel. La différence entre un SH125 et le Forza est alors d'une bonne quinzaine de kilomètres heures, surtout en légère coté ou le SH sera plus nettement en retrait. Par contre, la bulle relativement haute du Forza génère du bruit à haute vitesse et on hésitera pas à la rabaisser au maximum même si sa protection contre la pluie se révèle efficace.

Honda Forza 125 en ville

Départementales

A l'aise en ville et sur autoroute, le Forza trouve encore plus ses marques sur petites routes où il peut cruiser vite aux vitesses légales, en duo et sans effort. La facilité de conduite ne se dément pas, bien au contraire et le scooter s'inscrit facilement en courbe, même lorsque les virolos sont au rendez-vous.

Honda Forza 125 ABS sur route

Freinage

Les deux simples disques entre l'avant et l'arrière font très bien leur travail, malgré des dimensions raisonnables de respectivement 256 et 240 mm, mais double piston à l'avant. Le feeling est bon et l'attaque efficace. Surtout, le Forza ne déjauge pas lors des freinages appuyés, évitant l'effet cheval à bascule de certains scooters.

Simple disque hydraulique ø 256 mm avec étrier double piston, ABS

Confort

Le confort est sans doute l'un des points forts du Forza, surtout par rapport à son concurrent direct qu'est le XMax. La selle est large et aidée par les doubles suspensions, offre un bon confort général pour le conducteur et le passager, y compris sur chaussée dégradée. Même les gendarmes couchés peuvent du coup se prendre de façon dynamique.

Double selle à 780 mm

Pratique

Le coffre de 48 litres offre la contenance nécessaire pour accueillir deux casques intégraux sous la selle et permet de s'affranchir d'un top-case supplémentaire pour partir en duo. On trouve un système de séparateur qui permet notamment de séparer la partie haute de la partie basse, ou tout simplement en haut pour ranger la vetse fluo désormais obligatoire. Le vide poche avant permet de ranger un téléphone portable ou ue paire de gants d'hiver sans souci et complète bien le tout.
La smartkey est un vrai plus. Avant de l'avoir, on s'en passait très bien. Mais une fois qu'on l'a essayé, on ne s'en passe pratiquement plus.

Fin et long avec ses 2.134 mm

Consommation

Le Forza ne consomma quasiment rien, même en utilisation mixte, ville et autoroute. La consommation moyenne s'installe de façon effective à 2,3 litres au cent. Et pour l'avoir essayé pendant quinze jours d'affilée, on peut donc effectivement ne passer qu'une fois à la pompe en quinze jours avec cette quasi autonomie de 500 kilomètres. La juage se révèle fiable et au maxi pendant les 100 premiers kilomètres, tout en offrant encore 4 barres au bout de 400 kilomètres.

Accessoires

Honda propose toujours les mêmes accessoires afin de personnaliser le scooter avec un top case de 35 litres avec sa platine (279 euros), une alarme, des poignées chauffantes (175 euros), un silencieux Akrapovic, un habillage guidon (35 euros), une selle bi-ton (145 euros), des liserés de jantes en plusieurs couleurs (45 euros), un dossier passager, un sac intérieur de top case (55 euros) ou encore un support téléphone...

Scooter des villes

Conclusion

Malgré les nouveaux modèles arrivés sur le marché, le Forza continue à proposer des prestations haut de gamme, du Start & Stop bien agréable à l'adjonction de la SmartKey. Les performances sont au rendez-vous tant dynamique qu'au niveau consommation très raisonnable, surtout compte tenu des performances. Le scooter est homogène et facile de prise en main tout en offrant une vraie solution urbaine en duo, voire une solution pour aller se faire un week-end à la campagne. A 4.949 euros, on tape aussi désormais dans le haut de gamme et même justifié, l'acheteur pourra regarder vers des solutions moins onéreuses et peut-être suffisantes au quotidien pour le célibataire comme un SH. .

Points forts

  • moteur / start & stop
  • consommation
  • confort
  • pratique
  • finition

Points faibles

  • prix

La fiche technique du Forza 125

Conditions d’essais

  • Itinéraire: ville, petites routes variées + autoroutes interurbaines avec un peu de ville
  • Kilométrage de la moto : 500 km