english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Honda Forza 125

Forza Francia !

Le marché du 125cm3 est hyperconcurrentiel avec une multitude de modèles, depuis les modèles vintage aux modèles sport et pas cher. Certains modèles dépassent difficilement quelques centaines d'unités de ventes par an alors que d'autres enchaînent année après année les milliers de ventes et notamment le Yamaha XMax 125. De la même manière que le trois roues Piaggio a fait des envieux, le XMax suscite toutes les convoitises pour atteindre les mêmes chiffres de ventes. Mais quand Yamaha sort le Tricity en concurrent du MP3, Honda a dévoilé le Forza 125 en octobre 2014 pour concurrencer le XMax. Mais Honda veut dépasser le simple concept d'un scooter sportif en proposant un scooter à la fois sportif et GT, visant par là, le principal défaut du XMax, c'est à dire son confort, tout en proposant un modèle moderne avec les dernières évolutions techniques. Et les ambitions sont là, puisque la marque ailée vise même à dépasser les ventes de XMax et a déjà fait le plein de modèles en concessions avec plusieurs milliers de scooters prévus à la vente, ceci afin de ne pas renouveler l'erreur du PCX dont le succès avait été tellement au rendez-vous que les concessionnaire n'en avaient plus en disponibilité ! Et rien de pire que de manquer des ventes, juste parce que le modèle n'est pas en concession. Alors, défi relevé ? Essai sur la croisette pour voir si le bling bling est à la hauteur des prétentions.

Honda Forza 125 sur route

Découverte

Avec ses SH, PCX et autre S-Wing, on aurait pu imaginer dans le nouveau Forza un mélange des genres ou en tout cas un modèle clairement identifié Honda par la ligne. Mais de la même manière que l'histoire Honda regorge de Wave, Splender (vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde), Scoopy, PS, ou encore Solo, Honda a souvent été dans des directions très différentes pour proposer de nouveaux modèles. Et les modèles cités ne le sont pas par hasard, puisque le chef de projet du Forza a été partie prenante dans tous les modèles énoncés. L'ambition de la marque se mesure également à l'expérience des ingénieurs choisis mais avec une différence majeure ici. Car dans un monde où l'on pense souvent plus aux pays émergeants pour des 125cm3 que la vieille Europe, le Forza a été pensé pour l'Europe et plus précisément pour la France. Le modèle a donc été conçu, pensé, recommandé par la France avec l'appui du Japon et non l'inverse comme d'habitude. On assiste ainsi à un modèle presque spécifique pour le marché français et notamment avec une ligne plutôt sport. Et on sent à cet effet une inspiration venant aussi de la concurrence sous certains angles notamment avec les lignes tendues du profil ou encore la forme de la partie arrière.

Honda Forza 125 de côté

A l'avant, en lieu et place d'une face très affûtée, on trouve une face galbée imposante, presque plus GT que sport si ce n'est les cassures de la ligne renforcées par la signature des feux de jour à LED. On retrouve également les feux à LEDs à l'arrière avec une intégration parfaite des clignotants dans une seule ligne presque horizontale hormis les deux extrémités aux dents acérées.

On trouve surtout à l'avant une bulle réglable sur 6 positions, avec des écarts de 12cm entre chaque position. Et quand certains trails demandent la trousse à outil, ici il suffit d'une main pour abaisser ou lever le pare brise, même en roulant.

Double optique et feu à LED Honda Forza 125

Signature lumineuse et double optique et feu à LED Honda Forza 125

Avec son objectif de proposer aussi un modèle GT, Honda a conçu un véritable coffre de 48 litres sous la selle. Résultat, on peut y loger sans forcer deux casques intégraux, un ordinateur portable et un antivol, voire un pantalon de pluie.

La qualité des plastiques et de la finition est juste excellente, tout comme les coloris du carénage. On est très largement dans les standards Honda et un bon cran au-dessus de ce que l'on peut voir en termes de scooters, même de plus grosse cylindrée ailleurs.

Feu arrière Honda Forza 125

Feu arrière à LED Honda Forza 125

En selle

Avec une selle à 780 mm, le pilote d'1,70 met juste le bout des pieds à terre. C'est un peu mieux que sur le XMax mais à peine. Les mains tombent naturellement sur le guidon, les jambes sont fléchies sans remonter, pour une position globale juste idéale. Et avec un poids tous pleins faits de seulement 159 kilos, le poids ressenti est très faible, y compris à l'arrêt.

Sous les yeux, on découvre alors un double écran analogique (vitesse à gauche et compte-tours à droite) qui encadre un petit écran digital avec les informations complémentaires et notamment : horloge, jauge à essence, double trip partiel, totalisateur, température moteur, consommation instantanée, consommation moyenne de chaque trip et témoin de maintenance. Très lisible de nuit, il l'est tout autant de jour, y compris les infos de l'ordinateur de bord, sur le trip ou la conso digitale, notamment grâce à un excellent rétro éclairage.

Tableau de bord Honda Forza 125

Compteur de nuit Honda Forza 125

Les rétroviseurs se règlent très facilement, même en roulant. Il suffit d'appuyer sensiblement dessus pour bouger l'angle du miroir, monté sur rotule. Par contre, placés sur le carénage et plutôt proches, ils offrent une vision arrière réduite.

Rétroviseur Honda Forza 125

La béquille se débéquille facilement à l'arrêt. Placée sensiblement vers l'arrière, il faut aller l'attraper un peu avec le pied pour la déplier mais sans effort exagéré. Avantage, elle ne gêne pas le conducteur lorsque celui-ci met pied à terre.

Contact

Le Forza s'ébroue tranquillement. On reconnaît la discrétion du monocylindre à 4 soupapes issu du PCX. Accélérateur et le scooter réagit instantanément à la sollicitation de la poignée de gaz.

Moteur Honda Forza 125

En ville

Les premiers tours de roues du Forza sont instinctifs. Alors que le gabarit imposant pour un 125 laisse présager un peu d'embonpoint, il n'en est rien et la maniabilité est vraiment au rendez-vous, presque surprenante par rapport à d'autres 125. Avec un excellent rayon de braquage, tourner presque au ralenti se fait dans un mouchoir de poche et sans effort. Même les manœuvres du bout des pieds à l'arrêt pour avancer ou reculer se font aisément.

Etroit, le Forza se faufile d'autant plus aisément dans la circulation. Il se bascule aisément et ce d'autant plus que la position est plus basse que sur un XMax. Avec un centre de gravité place plus bas, il ne donne pas non plus l'impression de balant du modèle concurrent ni le fait d'être perché haut. Le poids léger est indéniablement un atout supplémentaire pour la maniabilité, notamment à basse vitesse.

Essai Honda Forza 125 en ville

Sans être un foudre de guerre, les accélérations sont bonnes en ville et permettent de s'extraire facilement de la circulation. Le compte tours monte rarement au-dessus des 7.000 tr/mn et laisse de la marge pour délivrer la puissance maximale.

Et au feu suivant, le Stop and GO arrête le moteur automatiquement. D'une simple légère impulsion sur la poignée d'accélérateur, le moteur repart instantanément, sans aucun temps de latence. C'est efficace, pratique, agréable pour le silence à l'arrêt et cela contribue sensiblement à la réduction de la consommation.

Eclairage Honda Forza 125 de nuit

Autoroute

Le Forza s'élance dynamiquement puis de façon linéaire sur autoroute pour atteindre les 110km/h puis gratter petit à petit les kilomètres heures pour atteindre les 130 km/h (compteur, soit 121 km/h réels), au rupteur. Il est alors particulièrement stable, même avec du vent latéral et lors des dépassements de camions. Par contre, sur du plat, en ligne droite et même bien lancé, il faut plutôt tabler sur un 110-115 km/h réel. A noter toutefois que le modèle d'essai était à peine rodé avec tout juste 500 km2 un compteur et que le mono devrait se libérer un peu avec un peu plus de kilométrage, d'autant plus que l'ingénieur Honda a assuré que le moteur était capable de délivrer un peu plus de puissance.

La protection assurée par la bulle est excellente quelle que soit la hauteur choisie. Même à son plus haut niveau, elle reste juste en dessous du menton et le casque est alors parfaitement dans le flux dynamique global, aidé par les ouïes sous la bulle qui évitent les reflux et turbulences. Du coup, quelle que soit la vitesse, il n'y a aucun bruit ni vibrations parasite comme on peut le connaître sur certains scooters ou motos munis de bulles hautes. Le carénage enfin, large et bien conçu dévie excellent bien les turbulences à tel point que l'on ne sent pas le vent sur les jambes.

Essai Honda Forza 125 sur nationale

Départementales

Le Forza reprend ses aises sur départementales, où on retrouve la maniabilité déjà constatée en ville qui s'exprime entièrement dans les petits virolos entre Nice et Monaco. Le freinage est au rendez-vous et l'on n'est jamais surpris par un virage qui se referme plus que prévu, pour récupérer le coup de façon instinctive en le balançant naturellement. Le scooter s'inscrit toujours parfaitement en courbe et va simplement la où le veut son pilote sans jamais réagir de façon surprenante. Bref, c'est un vrai Honda avec toute la facilité au quotidien. Il se conduit sans presque y penser.

Essai Honda Forza 125 sur départementale

Il trouvera juste ses limites dans les reprises en cotes, en plafonnant à 90 km/h (compteur) même poignée dans le coin. Il faut alors éviter de trop décélérer en amont de virage afin de ne perdre aucun élan, ni dynamique, sous peine de se retrouver à la peine pour enchaîner le virage suivant... en mode arsouille. Car en utilisation normale, il y a largement suffisamment de quoi s'amuser pour profiter de la route et du paysage.

Honda Forza 125 en virolos

Freinage

Si on regrette le dual Abs Honda qui était un régal d'utilisation, Honda a doté le Forza de l'ABS à l'avant et à l'arrière qui contrôle deux disques, de 256 mm à l'avant et plus standard de 240 mm à l'arrière. Le tout offre un excellent feeling et toute la puissance nécessaire, à tel point qu'il suffit de deux doigts pour freiner vite et bien, avec une réponse immédiate. Il suffit de bien prendre le frein arrière de la main gauche pour déclencher l'ABS, même sur le sec. Par contre, sur le sec, impossible de faire déclencher l'ABS à l'avant. Surtout, on constate alors que le Forza ne déjauge presque pas sur les très forts freinages de l'avant. Et si l'on utilise de façon naturelle l'avant et l'arrière en même temps dans des conditions normales, l'ABS n'intervient pas. Il est donc non intrusif pour ni intervenir que quand il faut, renforçant la sécurité globale offerte par le modèle.

Freinage ABS Honda Forza 125

Confort

Léger et maniable, le confort au quotidien repose d'abord sur sa facilité de conduite. La selle est large et ferme, aussi bien pour le pilote que pour le passager. Mais les doubles suspensions latérales, bien verticales, offrent surtout un bon confort de suspensions sur le réglage n°2 et très bon sur le réglage 1 (le plus souple). Résultat, le Forza gomme très bien les défauts de la chaussée. Et c'est son gros point fort par rapport à la concurrence directe, beaucoup plus raide sur chaussée dégradée.

Selle Honda Forza 125

Pratique

Le Forza propose une immense place sous la selle avec ses 48 litre de rangements, particulièrement bien conçus et logeables. Du coup, on place sans aucune difficulté deux casques intégraux ou modulables, plus un petit ordinateur portable et un antivol, voire une paire de gants et un pantalon de pluie. Bien pensé, le coffre est muni de séparateurs en plastique détachables dont on peut se servir pour séparer le contenu. Ainsi l'antivol ne tombe pas obligatoirement sur les vêtements ou les courses. Une idée toute simple mais très pratique au quotidien. La trousse à outil est intelligemment rangée sur le côté gauche, sensiblement à l'intérieur. Elle n'est pas très riche mais offre justement la clef permettant de régler les suspensions arrières. Et avec la clef, cela se fait vraiment simplement, facilement et en quelques secondes.

Coffre de 48 litres avec séparateurs

A côté du coffre, il y a à l'avant une vraie boite à gants, ou plutôt boite à bouteille, profonde, puisqu'on peut y loger une bouteille d'eau de 50cl. On peut surtout y trouver une prise 12v permettant de recharger un smartphone ou sur laquelle on pourra connecter un GPS.

Consommation

Avec le système Start and Stop, mais surtout un moteur issu du PCX, économe et un gros réservoir de 11,5 litres, Honda annonce une consommation officielle de 2,3 litres au cent kilomètres et une autonomie de plus de 500 kilomètres ! Et la réalité est très proche de la théorie puisque qu'à certains moments la consommation moyenne était effectivement à 2,3 même si elle a pu monter au-dessus de 2,9 litres avec une moyenne entre 2,5 et 2,6 mais avec une conduite agressive et sur autoroute. Même l'ordinateur de bord donne une consommation instantanée variant entre 0,9 litres et plus de 5 litres, mais affichant régulièrement un nombre aux environs des 2,x litres. Et la première barre de la jauge essence à huit bâtons ne descend qu'au bout de 75 kilomètres. Il est donc tout à fait possible lors d'une utilisation quotidienne d'être proche de 2,4 litres pour flirter avec les 500 kilomètres au mieux et dépasser les 400 kilomètres au pire, ce qui est tout simplement un record d'autonomie pour la catégorie face à de nombreux 125 qui consomment souvent le double.

Accessoires

Honda propose quelques accessoires permettant de customiser le Forza : top case de 35 litres avec sa platine (279 euros), alarme, poignées chauffantes (175 euros), silencieux Akrapovic, habillage guidon (35 euros), selle bi-ton (145 euros), liserés de jantes en plusieurs couleurs (45 euros), dossier passager, sac intérieur de top case (55 euros), support téléphone...

Vue arrière Honda Forza 125

Conclusion

Le Forza 125 est sans contexte le plus réussi des scooters 125 Honda. Avec la qualité au rendez-vous, une ligne moderne, de vraies capacités d'embarquement, un freinage largement au-dessus de ce qui est nécessaire, le modèle se prend en plus instinctivement en main avec une maniabilité aisée et un vrai confort au quotidien. Si la ligne est sportive, surtout par rapport aux anciens Forza devenus quelconques pour la peine, le moteur est plutôt GT et conviendra au cadre qui cherche un excellent scooter, qualitatif, confortable et pratique et qui ne recherche pas de velléités sportives. Il reste son prix. A 4.599 euros (avec ABS et 2 ans de garantie), le Forza est 300 euros moins cher que son concurrent direct mais reste dans la tranche haute des tarifs des scooters 125 cm3. Heureusement, Honda a aussi développé des solutions de crédit, de LOA et LLD qui permettent d'acquérir le Forza avec des forfaits d'environ 100 euros par mois (89 euros par mois en LOA, 103 euros avec un crédit sur 36 mois et 20% d'apport et 128 euros par mois en LLD), sans oublier des offres de financement avec des taux de seulement 0,9%. Il n'y a alors plus qu'à choisir entre les cinq coloris disponibles, depuis le noir au blanc (blanc et bleu ou blanc et noir), en passant par le marron et le gris.

Points forts

  • Moteur Start & Stop
  • Prise en main et maniabilité
  • Confort
  • Consommation
  • Freinage
  • Protection : bulle et carénage
  • Pratique : capacité coffre
  • Finition

Points faibles

  • .

La fiche technique du Honda Forza 125

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Honda Forza 125? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Honda Forza 125 en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

Patounet44

Pour avoir essayé ce scooter le week-end dernier à Nantes et l'avoir acheté dans la foulée, je retrouve dans votre article toutes les qualités constatées sur le forza 125. Ce qui m'a impressionné c'est le coté rassurant du scooter, qui colle à la route et qui est très agréable à conduire. Pour le moteur c'est très linéaire ... çà manque un peu de punch au démarrage mais tout y est. Juste un point négatif constaté, la bulle qui vibre un peu à 120 ...
J'attends le prix de certains accessoires (dossier passager)... et mon scooter clin d'oeil
Merci pour votre article. Bonne journée à tous

25-03-2015 05:00 
waboo

wowh, il a bien changé ! Cool...

25-03-2015 12:20 
olivierzx

Plus qu'à faire un 400 cc M. Honda et vous revenez dans le monde des scooters sportifs.

25-03-2015 17:40 
Nathoni

J'ai testé le Forza 125 cette semaine, j'attendais beaucoup de lui, entre les promesses et les articles. il est pratiquement parfait, mais son moteur est mou du genou à mon avis sur les grands axes, tout comme le Forza 300 qui est trop lourd. Peut-être que le moteur du 300 sur le châssis du 125 lui donnerait des ailes. Il parait qu'il fait mieux que le Xmax 125.... je ne sais pas je n'ai pas testé le Yam.

06-07-2015 21:27 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous