Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai Yamaha X-MAX 125

Apparu en 2006 et remanié en 2010, le XMAX 125 se maintient en tête des ventes depuis lors avec encore plus de 8.000 ventes en 2011. Yamaha semble ainsi avoir trouvé le filon pour truster le haut des ventes avec ses deux scooters phares que sont le TMax et sa version 125 cm3  : le X-MAX. Même look de mauvais garçon, grande capacité de rangement, comportement, finition soignée continuent de privilégier ce modèle face à une concurrence pourtant de plus en plus nombreuse et souvent moins chère. Alors, un succès mérité ?

Yamaha XMax 125

Découverte

Le Yamaha XMax propose une jolie ligne, agressive, avec deux phares incisifs. Malgré des roues de grand diamètre de 15 pouces à l'avant et 14 pouces à l'arrière, le gabarit global reste massif et sportif. Une longue selle surpiquée propose une grande assise. On y d'ailleurs note une jolie plaque métallique incrustée TMax en bout de selle du plus bel effet.

Yamaha XMax 125

Les plastiques sont qualitatifs et les pièces de carénage ne souffrent d’aucun défaut d’emboitage, encore renforcé par un noir mat. Le coloris blanc est du plus bel effet pour l’aspect presque business, signé avec les deux poignées passagers en noir. L’échappement est assez fin et discret avec sa protection alu sur un corps noir.

Bulle Yamaha XMax 125

Avec 14 chevaux à 8.750 tr/min, le XMax est de plus dans la tranche haute de puissance proposée par ce type de cylindrée. La raison du succès ?

Vue arrière du Yamaha XMax 125

En selle

Malgré une hauteur de selle relative de seulement 775 mm (quand certains sont à 800mm), les pieds touchent tout juste terre pour le pilote d’1,70 m ; la faute à une selle relativement large. Heureusement, le poids à priori élevé de 173 kilos tous pleins faits est bien placé, très bas (176 kilos en version ABS). De plus la position de conduite, droite, est vraiment naturelle, même idéale. Du coup, les manœuvres à basse vitesse sont particulièrement facilitées.

Feu arrière Yamaha XMax 125

Sous les yeux, le double compteur et compte-tours ronds analogiques s'affichent façon sport avec leur double cerclage alu brossé et sont surtout très lisibles, même sans baisser la tête. Le tout intègre surtout en son centre un affichage digital avec une vraie jauge à essence à 5 segments précise, ainsi qu’une horloge, un double trip partiel et un totalisateur. Bien positionné, le tout se révèle très lisible en toutes circonstances, sans pour autant quitter la route des yeux. Les commodos sont bien placés et on note la présence d’un warning facilement déclenchable à droite.
La large poutre centrale limite un peu la place pour les pieds ou la possibilité de placer un sac.

Compteur Yamaha XMax 125

Contact

Le 125 s’ébroue dans un bruit discret, qualitatif.  Le coup de poignée droite fait monter l’aiguille du compte-tours à 7.500 tr/min de façon instantanée, tandis qu’un temps de latence s’installe avant de faire s’élancer le scooter. Le bruit du moteur est bien là, et l’aiguille aussi, mais les chevaux arrivent ensuite. Malgré cette impression, le XMax se place bien au jeu du départ arrêté même s’il n’est pas systématiquement le premier parti.

Yamaha XMax 125 en ville

En ville

Fin, léger, avec un excellent angle de braquage de 80 cm, le XMax se faufile facilement entre les voitures, avec la capacité de pratiquer un interfile à vitesse élevée. Une fois lancé, il continue de monter régulièrement dans les tours et en vitesse pour des vitesses inavouables en ville de toute manière. Le freinage s’avère sain en toutes circonstances, notamment avec un ABS discret dans sa mise en route.

Yamaha XMax 125 en ville

Sur autoroute

Le XMax s’engage avec volonté - à défaut de rapidité - sur l’autoroute. Le compteur monte régulièrement jusqu'à 80 km/h puis volontairement pour atteindre un bon 120 km/h sur plat, voire faux plat, y compris en duo. En légère pente, il accepte même d’afficher un 124 km/h (115 km/h réel, le compteur surestimant en moyenne de 10 km/h la vitesse réelle), vitesse à laquelle il plafonne alors à 9.500 tr/min. A la moindre décélération, le compteur redescend et met plusieurs minutes avant de retrouver sa vitesse maximale, ne proposant pas de réelles reprises. Et si le plat se fait montée, le compteur descend progressivement jusqu’à 100 km/h.

Par contre, son comportement se révèle très stable même à sa vitesse maximale, que ce soit en solo ou en duo, et y compris sur une chaussée dégradée. Il ne se tortille pas ni n’ondule comme peut le faire par exemple à la même vitesse le Majesty 400 de la marque. Du coup, on peut rester tranquillement à cette vitesse, de "pointe".

A cette vitesse, la bulle est bien positionnée et protège suffisamment sans générer le moindre remous ni le moindre bruit sur le casque, permettant d’envisager presque des périples plus longs sur voie rapide, surtout avec la large autonomie possible du modèle.

Yamaha XMax 125 sur départementale

Sur départementale

Le XMax retrouve assez volontiers des routes moins rapides pour trouver son rythme sur des plus petites routes, d’autant plus qua sa maniabilité et son comportement particulièrement sain permettent d’enchaîner des successions de virages très rapidement et en toute sécurité.

Yamaha XMax 125

Freinage

Malgré un simple disque à l'avant (267 mm) et à l'arrière (240 mm), le freinage offre toute la puissance nécessaire, largement à la hauteur des velléités de l’engin. Forcément, puisque le 125 bénéficie exactement du même freinage que le X-Max 250 ! Bien serré, le frein avant est même puissant, faisant sensiblement plonger l'avant. Le tout assure un freinage puissant avec un feeling plutôt bon et une bonne progressivité. Il ne surprendra pas les débutants même en étant pris de façon violente. L’ABS est assez difficile à déclencher, sauf sous la pluie et en solo. Peu intrusif, il se révèle rassurant au quotidien.

Freins Yamaha XMax 125

Confort

La selle pilote est large et offre plusieurs positions possibles. Le passager est également largement à son aise avec de la place et une excellente position des poignées. Les deux amortisseurs arrières réglables sur 4 positions sont par contre fermes et font assez bien ressentir les défauts de la chaussée. Quand certains scooters - à la fois en 125 ou le TMax - gomment quasiment tous les défauts de la chaussée, voire certains nids de poule, ce n’est pas le cas du XMax, qui offre un confort sportif.

Selle Yamaha XMax 125

Pratique

Le XMas offre sans doute la plus grande contenance de coffre pour un 125cm3, voire de la catégorie scooter. On peut en effet y loger sans souci deux casques intégraux (voire modulables) et il reste encore de la place pour une combinaison de pluie, voire un petit ordinateur portable.

Coffre Yamaha XMax 125

La boite à gants à l’avant est grande, contrairement aux habitudes du marché où l’on peut souvent tout juste placer un mobile.

Vide poche Yamaha XMax 125

Le scooter se place sans aucune difficulté sur sa béquille centrale.

On regrette par contre l'absence de frein parking.

Consommation

Avec un réservoir imposant de 11,8 litres (certains 125 offrent un réservoir de seulement 7.5 litres) et une consommation basse, il autorise une autonomie de plus de 400 kilomètres ! De fait, le dernier baton n'apparaîit qu'au bout de 290 kilomètres et la réserve ne s’allume qu’au bout de 340 kilomètres ! Ainsi avec une consommation moyenne de 2.8 litres au cent, il se situe dans la moyenne basse des consommations entre les 2.3 litres d’un SH 125 et surtout les 4.5 litres d’un Burgman 125.

Yamaha XMax 125 sur route

Conclusion

Excellemment bien fini avec une vraie capacité de rangement, le XMax offre à la fois un look sportif et un comportement exemplaire tant au niveau cadre que freinage, gage de sécurité. Une consommation raisonnable et une autonomie impressionnante en font un must. Seul son prix élevé à 4.199 euros hors promotions et un confort en retrait par rapport à certains scooters plus cossus constituent son point faible; ce qui n’a pourtant pas arrêté ses propriétaires qui le plébiscitent, comme le prouvent les records de ventes au cours des dernières années. 

Points forts

  • comportement
  • freinage
  • rangement
  • finition
  • look
  • autonomie

Points faibles

  • prix
  • confort
  • pas de frein parking

Disponible en 3 coloris : blanc, titane et noir

La fiche technique du XMax 125

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Yamaha XMax 125? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance Yamaha XMax 125 en 2mn avec SOLLY AZAR