english

Essai scooter Piaggio MP3 Hybrid

Mix thermique/électrique pour le MP3

La mode est au vert et à l’électrique… mais l’électrique ne suffit pas pour les grandes agglomérations. Du coup, le mix thermique/électrique devient une solution. Après l'auto, c’est donc Piaggio qui lance le scooter hybride sur base de son fer de lance scooter : le MP3. Car le succès du MP3 vient de ses trois roues : un gage de stabilité… et un succès indéniable pour la marque italienne malgré un surcoût par rapport aux scooters deux-roues standards. Il s’en est vendu pas moins de 24.000 en France depuis leur lancement ! L’hybrid reprend donc les bases d’un MP3 125 développant 15 chevaux à 8.500 tr/min et y adjoint un moteur électrique de 2500 watts alimenté par des batteries Lithium-ion… pour un poids final de 245 kilos. Autant dire que pour faire fonctionner le tout, les développements et les recherches ont été poussées loin, jusqu’à coûter 10 millions d’euros au groupe… un investissement qui se traduit pour le consommateur par un prix final de 8.999 euros, soit le prix d’un maxi-scooter ! Alors, vraie bonne idée ? ou gadget trop cher en avance sur son temps ?

Piaggio MP3 Hybrid

Découverte

Rien ne distingue de prime abord le MP3 hybrid d’un autre MP3 125… hormis un sticker 3D dénommé hybrid sur le flanc arrière et un logo HyTech bleu et vert à l’avant. Il faut se rapprocher pour voir les détails qui mettent la puce à l’oreille. Un bouton HYTECH au guidon suggère la possibilité de choisir un mode de roulage. Un indicateur orange au milieu du guidon avec une prise de courant suggère l’alimentation électrique. Mais une fois le contact mis, c’est surtout au tableau de bord que l’on voit la différence, puisque le mode de puissance est clairement indiqué.

Piaggio MP3 Hybrid

De fait, d’une pression sur le changement de mode (bouton HyTech sur le guidon, au pouce droit), on peut passer du tout électrique en marche avant (Electric), au tout électrique en marche arrière (Electric R , pratique en ville), au mode hybride utilisant à la fois l’essence et l’électrique (Hybrid power), et au mode de charge hybride (Hybrid Charge ; au lieu de se charger sur le courant, la batterie se recharge en roulant). Un appui prolongé permet ensuite de valider le choix.

Du coup, le cadran de charge batterie intègre également la jauge à essence : judicieux.

Piaggio MP3 Hybrid

En selle

La selle est bien longue et large, aussi bien pour le pilote que le passager. La position très droite est dans les standards scooters. Les pieds par contre touchent à peine terre pour le conducteur de moins d’1,70 m. Mais même si les pieds touchent à peine, la position « roues bloquées » - actionnable au guidon du pouce droit – permet au MP3 d’être stable, à l’arrêt, sans même toucher terre des pieds. Et pour redémarrer ? Le système se débraye automatiquement. Du coup, dès l’arrêt et la position bloquée, on peut remettre les pieds sur le tablier, et démarrer sans avoir besoin de mettre pied à terre. Ce qui est bien également, c'est que le système fonctionne, même moteur éteint. Du coup, on peut déplacer le MP3 pratiquement sans effort, simplement en le poussant, sans avoir à jouer sur l'équilibre.

Piaggio MP3 Hybrid

Bien sûr, pour le bloquer, il ne faut pas oublier le frein à main, manuel, et central qui se manipule très facilement.

Contact

Le monocylindre 124 cm3, 4T, 4 soupapes à injection électronique et "Ride by Wire" s’ébroue de façon discrète, mais avec le moteur ! Ah, je pensais que tout était électrique au démarrage ?! En fait, non. Il faut choisir le tout électrique pour que cela soit le cas.

Piaggio MP3 Hybrid

En ville

Poignée droite tournée, le scooter s’élance en douceur. Les accélérations apparaissent plus franches sur les premiers kilomètres/heure qu’un 125 purement essence. De fait, le moteur électrique intervient de 0 km/h à environ 30 km/h pour fournir le surplus de puissance nécessaire – ne serait-ce que pour compenser son surpoids - mais surtout pour limiter les émissions polluantes particulièrement importantes sur les phases de démarrage. De fait, d’après Piaggio, les émissions polluantes de Co2 sont divisées par 2 par rapport au modèle essence.

D’un feu à l’autre, le MP3 se déplace donc tranquillement. On sent bien une fourche avant un peu plus lourde qu’un 125 classique, mais ce que l’on perd en agilité pure, on le gagne en stabilité. Les virages et les faufilages dans la circulation mêmes serrés deviennent plus naturels et plus simples, surtout pour les gabarits légers.

En arrivant sur une voie piétonne, on peut passer sans s’arrêter au mode tout électrique d’une pression… et à condition de rouler à moins de 20 km/h. Pratique au niveau discrétion ou tout simplement pour rentrer chez soi le soir sans réveiller toute le monde ni empester le garage. En tout électrique, le scooter peut titiller les 30 km/h… largement suffisant, surtout en considérant que l’autonomie n’est alors que de 20 kilomètres au maximum. En tout état de cause, le cadran de charge batterie se double d'un voyant lumineux orange, qui devient clignotant quand on est sur la réserve.

Je me demande tout d’un coup si le MP3 accepte de se mettre en position roues bloquées en roulant… Eh, oui, il accepte volontiers la manœuvre… qui se révèle plutôt contre-indiquée. En fait, on n’est jamais parfaitement droit mais plutôt en équilibre ; du coup, bloquer la direction entraîne une inclinaison du scooter qui tourne alors vers la gauche ou la droite, roues bloquées. A éviter absolument pour ne pas se faire de frayeur.

Au rythme des feux qui se succèdent, des démarrages et redémarrages, l’indicateur de puissance de la batterie descend à la vitesse grand V. Au bout de 15 kilomètres, l’aiguille est déjà au milieu. De fait, l’autonomie d’appoint ne dépasse guère les 30 kilomètres en mode « bouchon ».

Piaggio MP3 Hybrid

Et comment fonctionne la recharge ? à vitesse élevée.

Sur autoroute

D’un coup de pouce droit, je passe en mode « Hybrid charge ». Le MP3 s’élance sur l’autoroute de façon dynamique jusqu’à 80 km/h puis grimpe régulièrement avant de se stabiliser vers 115 km/h, poignet au taquet. Les kilomètres avancent alors vite, et l’aiguille de charge de la batterie remonte tout aussi vite. En une trentaine de kilomètres, elle a pratiquement retrouvée son niveau maximal.

Le MP3 se révèle stable, et encore plus sur les rainurages et chaussées un peu déformées. L’apport de stabilité est ici manifeste.

La bulle est haute et protège bien. Par contre, elle génère des remous voire des infrasons dans le casque qui apprécie un peu moins le régime élevé. Côté moteur, par contre, on ne l’entend pas plus à son régime maximal qu’à l’arrêt.

Si le MP3 atteint 115 km/h sur sa lancée, autant dire que les accélérations à partir de 80 km/h sont assez lentes. Il faut donc oublier tout dépassement de véhicule roulant lui-même à 90-95 km/h. Le dépassement est alors tellement long qu’il en devient discutable sur le plan sécurité.

De fait, si l’autoroute grimpe légèrement comme c’est souvent le cas en région parisienne, de toute manière, le MP3 descend sa vitesse à 90 km/h maximum.

Piaggio MP3 Hybrid

Sur départementales

Avec une vitesse maximale limitée, le MP3 se trouve naturellement plus à l’aise sur départementales où il peut assurer un rythme dynamique de virage en virage. Il est même impressionnant de voir jusqu’où l’engin accepte de s’incliner en toute sécurité. Mais c’est surtout sa quasi insensibilité aux chaussées dégradées qui donnent confiance et confort.

Freinage

L’avant freine très bien, tout autant que l’arrière. Le feeling est bon et le freinage offert est progressif et largement suffisant pour arrêter le scooter.

Piaggio MP3 Hybrid

Pratique

Avec le système de blocage du MP3 de façon verticale, le scooter se pousse très, très facilement d'avant en arrière, sans effort. On peut même le pousser par derrière comme une voiture. Et cela marche également en dévers. C'est franchement très pratique.

Côté béquille centrale, le scooter s'y met vraiment facilement et sans effort. Le débéquillage est tout aussi simple. Un très bon point pour des manoeuvres effectuées souvent.

Prise de recharge Piaggio MP3 HybridLa batterie prend toute la place sous la selle ! L’intérêt du scooter qui réside dans la possibilité de mettre souvent jusqu’à 2 casques sous la selle disparaît complètement.
Il n’y pas non plus de quelconque vide-poche à l’avant.
 
Heureusement, il y a un coffre à l’arrière, qui s’actionne, Neiman déverrouillé, en appuyant sur deux boutons sur le guidon. C’est pratique. Par contre, le coffre est petit. On y glissera toutefois au moins un jet et/ou un ordinateur portable, un U (même long) et une grosse combinaison de pluie plus quelques babioles éventuelles.

Il faudra donc lui adjoindre le top-case de 48 litres en option si l’on veut augmenter la quantité d’affaires à emporter… avec ce bémol que le coffre arrière ne peut alors plus s’ouvrir en entier.

Recharge

Le MP3 Hybrid se recharge sur une simple prise de courant ! D’ailleurs, ce mode est idéal, vu l’augmentation de consommation essence entraînée lors de la recharge hybride en ville. On soulève la selle, on prend la rallonge et on branche pour 3 heures de charge. Il n’y a pas plus simple.

Piaggio MP3 Hybrid

Confort

La selle est large et confortable. Le passager bénéficie en plus d’un dossier et de poignées bien placées.

Consommation

La consommation tourne autours de 2 litres au cent, soit deux fois moins que la version à essence, mais à condition de ne pas utiliser le système de recharge hybride en ville, auquel cas, la consommation peut monter à 5 litres au cent. Mais avec un réservoir de 12 litres (dont une réserve de 1,8 litres), l’autonomie avoisine malgré tout largement les 300 kilomètres en utilisation mixte.

Conclusion

Le MP3 Hybrid est un scooter sympathique, plaisant à utiliser au quotidien. On ne peut que saluer la volonté et la démarche d’une marque à investir aussi largement dans l’électrique pour fournir un scooter qui se situe dans la moyenne puissance des scooters 125 cm3 mais avec une perte d’espace de rangement qui nuit à l’utililisation urbaine. Quant à l’économie en carburant, bien réelle, elle n’est compensée par le surcoût du modèle hybride qu’au bout de 90.000 kilomètres (économie de 2 litres – soit 3 euros – tous les 100 km, mais surcoût de 2.700 euros à l’achat). C’est donc plus l'aspect écologique (avec la réserve de rigueur sur le recyclage des batteries) et l’intérêt de circuler en silence en zone piéton en mode électrique plus le côté pratique de la marche arrière qui pourront en motiver l'achat. On peut maintenant rêver d’une prime à l’électrique, comme les primes offertes pour les vélos électriques, et d’une baisse de prix des batteries pour arriver à un prix plus raisonnable pour le consommateur.

Points forts

  • consommation

Points faibles

  • prix

Sans concurrence

La fiche technique du MP3 Hybrid

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Piaggio MP3 Hybrid? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Piaggio MP3 Hybrid en 2mn avec Axa 2 Roues

Mutuelle