english

Essai Yamaha Xenter 125

Peu fréquent en France mais plébiscité en Italie, le Xenter est dans la lignée des Honda SH 125 et autre MBK Oceo, Peugeot Vivacity et Piaggio Liberty... des scooters aux grandes roues à fond plat : une alternative plus élégante souvent plus pratique et surtout plus accessible que les scooters plus massifs.

Yamaha Xenter 125

Découverte

Le Xenter de distingue d'abord par ses grandes roues de 16 pouces, un tablier haut, puis par une selle pilote apparemment épaisse. Par rapport aux scooters classiques, on trouve surtout un plancher plat, permettant non seulement de passer ses jambes facilement sans avoir besoin d'enjamber une poutre centrale mais également de pouvoir loger un très gros sac. La double optique en amande finit le tableau.

Double optique avant Yamaha Xenter 125

On note le feu à LEDs à l’arrière. Le tout propose une jolie ligne globale et des poignées très discrètes dissimulées avec élégance dans le support du porte-parquet.

Feu arrière Yamaha Xenter 125

Tout aussi discret l’amortisseur monocross quasi invisible qui remplace les habituels doubles amortisseurs. Dans cette version d'essai, le Xenter est également pourvu d'un pare-brise haut incluant des protections pour les mains et d'un top-case aux couleurs du deux-roues. On apprécie enfin la finition au top, de bout en bout.

Yamaha Xenter 125 à la campagne

En selle

Les pieds touchent bien terre pour le pilote d'1,70 m avec une hauteur de selle plus basse et surtout plus fine qu'un XMax. De fait, le scooter à plancher plat est plus accessible que bon nombre de scooters 125. Les mains tombent naturellement sur le guidon assez étroit. Une petite boite à gant ou à ticket est cachée au niveau de l’axe central sous le compteur.

Sous les yeux, le tableau de bord entièrement digital n'est pas sans rappeler une génération de GS avec des LCD bien larges. Il est surtout complet et bien lisible avec compteur de vitesse, jauge essence, horloge, thermomètre de température extérieure, double trip partiel, indicateur de kilomètres parcourus sur la réserve, changement de courroie et vidange d'huile. Pas de warning, ni d'appel de phare, ni de frein parking, ni de béquille latérale par contre.

Compteur Yamaha Xenter 125

Contact

Le Xenter s'ébroue dans un bruit discret à peine audible. Les pieds se posent sur le fond plat et la poignée droite fait partir en toute douceur. Le guidon se rapproche d'un vélo, notamment par son angle de braquage très "droit" et son poids plume de 142 kilos (tous pleins faits). Le tout autorise à tourner dans un mouchoir de poche avec un rayon de braquage particulièrement court. Pas besoin ici d’expérience pour la prise en main qui s’effectue naturellement, aidée par une position de conduite droite et naturelle. L’agrément est alors au rendez-vous d’autant plus que le monocylindre ne distille absolument aucune vibration parasite.

Yamaha Xenter 125

En ville

Léger, maniable, le Xenter se faufile aisément dans la circulation. Le passage entre les voitures à l'arrêt se fait d'autant plus facilement que la largeur est particulièrement étroite et l'on ne se demande à aucun moment si cela va passer ou non, frotter ou non. Le poids particulièrement léger et le rayon de braquage très court finissent d'autoriser des manoeuvres encore plus aisées qu'avec un scooter de type XMax. Avec ses seulement 12,5 chevaux, les reprises sont loin d'être fulgurantes mais cela suffit pour se faufiler dans le flux de la circulation au quotidien.

Le tablier avant permet de très bien protéger les jambes, placées au centre du plancher plat. Le pare-brise haut aidant, et le buste étant assez près du pare-brise, il est presque possible d’avoir les jambes pratiquement protégées de la pluie.

Yamaha Xenter 125 en ville

Sur autoroute

Le Xenter s'élance sans vigueur sur l'autoroute, montant tranquillement en vitesse jusqu’à 90 km/h pour plafonner à un 110 km/h une fois bien lancé, compteur, soit 104 km/h réel. Il n'est pas question de reprise à cette vitesse et on se place alors tranquillement sur la voie la plus à droite pour ne plus en bouger. A cette vitesse, le pare-brise haut génère remous et bruits dans le casque. On sent bien également les turbulences et le vent sur les jambes, que l'on se force à placer bien au centre pour éviter d'avoir le pantalon qui claque. Cette vitesse est maximale pour le Xenter, qui en cas de vent et aidé par le pare-brise et le top-case, subit un léger shimmy dans le guidon donnant une impression de flottement : jamais inquiétant, mais le tout incite à être léger sur la poignée droite.

Yamaha Xenter 125 sur autoroute

Départementales

De fait, le Xenter retrouve avec satisfaction les départementales où le rythme peut ralentir.  Léger, maniable, les virolos peuvent s'enchaîner à un rythme régulier permettant d'admirer le paysage en toute quiétude. A vitesse moindre, le désagrément et les remous générés par le pare-brise haut sont également moindres et acceptables. Ce pare-brise trouve surtout sa justification en cas de mauvais temps, protégeant bien tout le corps et notamment les jambes de la pluie.

Yamaha Xenter 125 sur route

Freinage

La première impression donnée par le freinage est ...spongieuse... et lente. On a d'abord l'impression que l'on ne va pas s'arrêter. Et puis, on s'habitue à un freinage qui peut se révéler puissant si on prend bien les freins en serrant très fortement. Auquel cas, on parvient à s'arrêter assez rapidement. Le scooter n'est pas non plus particulièrement véloce et ne nécessite donc pas de freinage surdimensionné. Il faut juste ne pas arriver trop vite et avoir l'habitude de bien prendre les freins. Pas d’ABS ici mais un freinage combiné efficace qui rend impossible le blocage de l’arrière. Le levier gauche actionne donc simultanément le disque avant de 267 mm et le tambour arrière de 150 mm. Au fil des kilomètres et des semaines, on s’habitue au freinage suffisant pour la puissance du scooter. On regrette juste le manque de feeling et de mordant mais à contrario le freinage ne surprendra pas un novice.

Freins Yamaha Xenter 125

Confort

Le Xenter offre une imposante selle pour le pilote, à l’épaisseur extérieure apparente. Aidé par un système monocross efficace, le tout offre un confort homogène en ville, mais fait ressentir malgré tout les défauts de la route dès que la chaussée se dégrade.

Selle et confort Yamaha Xenter 125

Pratique

La selle découvre... un mini-baquet contenant quelques outils : pas vraiment de place ici hormis en tassant un pantalon OU une veste de pluie mais pas plus, pas même un antivol standard qui se révèlera trop haut. Le top-case est ici une absolue nécessité, d'autant plus que celui proposé "d'origine" est élégant et relativement spacieux à l'intérieur par rapport à l'impression donnée extérieurement. Il permet en effet de loger un bon sac et ensuite un modulable et une combinaison de pluie.

C’est surtout le plancher plat qui permet de placer un gros sac de courses au milieu et permet de s'affranchir du coup d'un grand coffre pour transporter de gros volumes. On peut même du coup transporter plus et plus facilement, un poids relativement important de part un centre de gravité qui reste bas.

On regrette vraiment l’absence de béquille latérale, qui oblige à tenir le scooter une fois descendu, avant de le mettre sur béquille centrale. Heureusement, le Xenter est léger et se met sans effort sur béquille centrale.

Consommation

La réserve s’enclenche en moyenne au bout de 210 kilomètres… alors que le trip dédié comptabilise le nombre de kilomètres parcourus. Avec 6 litres sur les 8 litres du réservoir alors consommés, il reste alors encore 2 litres de réserve pour une autonomie globale de 290 kilomètres, avec une consommation moyenne de 3 litres aux cent, voire un peu en dessous en cas de conduite coulée et hors voies rapides.

Yamaha Xenter 125

Conclusion

Elégant, le Xenter se démarque des scooters traditionnels principalement par son plancher plat. Avec pare-brise et top-case, il offre un surplus de protection pour les intempéries en ville. Particulièrement maniable, il autorise une prise en main facilitée, même pour les petits gabarits qui s'y sentiront très vite à l'aise même sans la moindre expérience. A 2.999 euros, il est l’un des mieux placés au niveau tarif des scooters 125 japonais… avec une finition justifiant le prix.

Points forts

  • look
  • autonomie

Points faibles

  • absence de béquille latérale
  • rangement

Disponible en 3 coloris : blanc et noir

La fiche technique du Xenter 125

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre Yamaha Xenter 125? Devis en ligne
Axa 2 Roues Calculez le prix de votre assurance Yamaha Xenter 125 en 2mn avec Axa 2 Roues