Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube

Portrait : Denis Sire

« Sir Sire »

Denis Sire, baron d'Holbach, beaucoup de tendresse derrière le masque... Tour à tour « dandy déjanté », « rebelle magnifique » ou « réfractaire perpétuel », Denis Sire a depuis longtemps réalisé la jonction entre rock’n’roll et belles mécaniques . L’artiste vient de créer un nouvel album : « Baron d’Holbach ». Pur chef d’œuvre, comme à chaque fois qu’il chausse les pinceaux…

Denis a la pudeur des grands lorsqu’on évoque la pureté de son tracé, sorte de magie visuelle faisant de chaque case un tableau absolu. Tout juste concède-t-il avoir fait les Arts Appliqués (où il rencontre Frank Margerin), puis s’être étourdi de travail pour apprivoiser sa planche à dessin. Un parcours hors du commun…

Denis Sire :

Après les Arts Appliqués, j’ai longtemps collaboré à Métal Hurlant, magazine alors avant-gardiste, axé science-fiction, piloté par Dionnet et Manœuvre et édité par les Humanoïdes Associés. En parallèle, j’avais monté un premier groupe de rock, « Los Crados », avec Jean-Louis Hubert…

Depuis toujours adepte du look improbable !

Dessinateur, peintre, aquarelliste, musicien... Mais aussi motard chevronné !Denis période Norton. L'artiste a toujours aimé les motos de caractère !

Des années riches en créations, tant musicales qu’en maniant crayons et gommes, dont l’apparition de « Menace Diabolique », tout premier album sorti en 1979…

Un recueil de science-fiction à la Française, façon Flash Gordon. Je cherchais encore mes marques et le dessin me semble aujourd’hui perfectible… En même temps, je chantais au sein du Denis Sire Quartet, c’était très rock, avec Vincent Palmer à la guitare ! Manœuvre voulait aussi reformer « Los Crados », finalement, nous avons monté Denis’Twist, qui a pas mal flirté avec le succès…

Attentionné envers les amis du Repaire des Motards et toujours proche de son idole, Jack Findlay...

Au point de fréquenter le peloton de tête du Top 50 ! D’un studio à l’autre, l’artiste enchaînera concerts et BD, collaborant pour davantage de titres, dont l’Echo des Savannes et Cheval Noir, un journal américain…

Ensuite l’aventure musicale s’est mise entre parenthèses. Je m’investissais à 100% c’en était trop. Concerts, télés, podiums… Et puis le producteur m’emmerdait, je suis trop idéaliste pour subir sans rien dire !

Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait deux roues !

Du coup, Denis reprendra le chemin de son atelier pour de nouvelles créations sur sa planche à dessin. On remarquera sa patte pour la collection Futurama aux Presses de la Cité, sur les pochettes de disque du groupe Taxi Girl, jusqu’à un nouvel album avec Jean-Pierre Dionnet « l’Île des Amazones »…

Un de plus, ajouté, en vrac, à Bois Willys, mon premier succès, 6T Mélodie, Kosmik Komiks, Lisa Bay, Ziblyne et Bettie, l’un de mes préférés, Poupées de Sire, avec plein de jolies pinups, si un jour on m’interdisait de dessiner les femmes, j’abandonnerais définitivement les crayons !, Best of Racing, Courses de Légendes, Mon Continental Circus à moi et les deux opus du Baron d’Holbach…

Toujours très présentes dans ses ouvrages, les pinups ont même été célébrées exclusivement dans l'album « Poupées de Sire ».

Mon Continental Circus à moi, le premier album 100% moto de Denis Sire. Illustration de textes écrits par Eric Breton. Un livre fantastique, revisitant pilotes et machines mythiques des années 60/70

J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cet album. La moto, la course en général m’accompagnent depuis toujours. J’ai passé le permis très jeune, à 16 ans, en 1970, mais ça n’a pas été facile ! D’abord, j’étais en échec scolaire total. Il m’a fallu m’y reprendre à trois fois pour obtenir le code ! Par ailleurs, l’épreuve pratique se déroulait sur un side-car BMW ! Alors papier rose en poche, dès que je suis monté sur une moto solo, ce fut la chute. J’ignorais totalement comment aborder un virage !

Le selfie qui tue. Denis Sire et Michel Bidault regardent ensemble la même colonne de direction !

Ensuite Denis apprendra très vite, pilotant successivement Morini 175, BMW R 68, BSA 350, Aermacchi Sprint, Harley 1000 fonte, Duo Glide, Norton 750 Commando, Yamaha Diversion 900 (son unique Japonaise !), BM K 75, Buell Cyclone, même la 600 Panther de Guido Bettiol, emblématique rédacteur en chef de la grande époque Moto Journal !

Une machine fantastique, il s’agissait alors du plus gros monocylindre du monde ! Et puis piloter la moto du grand Guido, ça me mettait des frissons ! Actuellement, je roule sur une Harley 883, mais je vais en changer pour un modèle plus musclé !

Pour Denis Sire, poésie et mécanique ne sont pas incompatibles...

L'artiste est formel : « l'interdiction de peindre des femmes me conduirait à abandonner le dessin... ».Concernant son dernier album, florilège sur 100 pages de ses belles obsessions liées à la vitesse, englobant motos, voitures, avions, magnifiés par de sublimes créatures, Denis Sire, alias le Baron d’Holbach, précise qu’il l’a réalisé, comme les autres, complètement bio, c'est-à-dire sans ordinateur. Tel un artisan-maître, en véritable artiste… En projet, son talent relatant l’histoire du Tourist Trophy. Une nouvelle occasion de faire revivre l’un des vainqueurs du Senior TT, Jack Findlay, une autre de ses idoles…

Le Tourist Trophy demeure une épreuve fascinante, en raison des tragédies qui l’entourent et l’enthousiasme qu’elle génère malgré tout. Je travaille sur ce projet, entre aquarelles et répétitions musicales.

Terriblement affecté par la disparition de ses amis de Charlie Hebdo, dont Charb, qui avait débuté sa carrière de dessinateur à ses côtés, Denis Sire mesure à quel point la créativité peut côtoyer l’essentiel et le sordide. Il assure vouloir continuer pour faire rêver, sourire ou immortaliser. Le Baron d’Holbach était un véritable philosophe.

Le Baron d'Holbach, illustrations et légendes de Denis Sire, textes de Laurent Bagnard. Paru aux éditions Zampano.

Le premier tome du Baron. Préfacé par Frank Margerin, complice de Denis Sire depuis les Arts Appliqués...

Bandes dessinées

  • Album avec Jean-Pierre Dionnet, L'Île des amazones (1997)
  • Il dessine pour les timbres du bloc Collection jeunesse (2002)
  • Il dessine l'affiche du Circuit des Remparts d'Angoulême (2005)
  • 24 tableaux, 24 heures vues par, représentant 24 scènes retraçant l'histoire de la course d'endurance mancelle, les 24 Heures du Mans (2006)
  • Recueil retraçant sa carrière et ses dessins chez Nickel Productions (2006)
  • Réédition de Lisa Bay, sous-titrée L'héritage, chez Albin Michel (2006).

Plus d'infos sur Denis Sire

  • Le Baron d’Holbach tomes 1 et 2
  • Edité par Zampano
  • Format : 230 x 310 mm
  • Ouvrage cartonné
  • Prix : 32 euros