english

Histoires et vies de motards

Salon de Milan à la Fiera Motorcycle - 15-20 novembre 2005

Départ Gare de LYON EN TGV

Vendredi 18 Novembre à 14h20 pour Milan direction le Salon de la Moto. On prend place à bord de notre voiture avec mon collègue, on s'installe tranquille, pour passer le temps je bouquine MJ. Puis vint le contrôle des billets ! Le contrôleur me dit « il est interdit de lire MotoJournal dans le TGV » je le regarde, il me sourit, je lui demande s'il est motard, il me dit oui. Je finis mon voyage avec lui à discuter moto et à boire un café au bar... voyage sympa.

Arrivée tardive à Milan, direction l'hôtel. Sur la route surprise, l'avenue principale est illuminée de guirlandes de noël, mais pas comme chez nous avec des étoiles ou autres dessins, ici ce sont des illuminations en forme de motos, puis dans les vitrines de vrais motos. D'après un commerçant, il faisait un concours « la plus belles vitrines ».

Lever tôt le lendemain pour être au salon dès l'ouverture, nous avons pris le métro 15 stations pour y arriver, directement à l'intérieur.

Salon de la moto de milan : 65e édition

1560 exposants sur 63 785m2, soit 33% de plus quand 2003. Pour la 1ere fois au salon, des pakistanais et chinois présentent leurs vêtements, textiles et cuirs. Le tout représente un monde fou : un salon gigantesque avec 7 pavillons aux baies vitrées d'une structure moderne.

Pavillon 2 : les accessoires

Bering, Shoei, Afam, Forma, Ermax,... 300 exposants des équipements de cuir a des prix vraiment waouh ! fabriqués par des pakistanais à des prix imbattables; maintenant question sécurité il faut voir. Je n'en croyais pas mes yeux en voyant des combinaisons tout cuir pour 295€ : descriptif cuir vachette épaisseur 1,3mm avec renfort kevlar au bras, protection dorsale intégré, matériaux composite au coude et aux épaules, double rabat au niveau de la fermeture du blouson, perforation a la poitrine anti transpiration, 2 poches extérieurs et 1 intérieur peut s'accrocher a tout modèles de pantalons !

Je continue la découverte chez Suzuki où j'ai vu la GSX-R1000, la GSX-R750, la GSR600, la Cruiser... plus loin, la Honda CBR 1000RR TEN KATE, la Honda 900 E4 01 qui contient 2 casques selle, la Honda : futur automatique la HONDA 680cm3 DN 01 dont la boite est automatique et le 1000 Varadero. Chez KAWA la ER 6N... super moto sur laquelle je me suis empressé de monter: bonne hauteur de jambes quand on n'est pas grand, la position assise très bien, mon rêve c'est de me l'acheter quand j'aurai mon permis.

Chez Suomi, une surprise m'attendait : dans cette foule en délires où les gens se bousculaient comme des sauvages pour le voir moi j'étais tout près de Max Biaggi ! Je l'ai mitraillé avec mon appareil photo, et obtenu une dédicace... beau garçon et très sympathique.

Après cette pause, j'ai continué à travers tous ces pavillons. J'étais en admiration entre tous les stands d'accessoires et ces superbes machines plus belles les une que les autres, je me suis fais plaisir en montant sur certaine.

Kawa, Raptor de Gagiva, Buell 1200 et la GPR Derby sport... pour d'autres impossible d'y accéder : trop de monde ! Les autres modèles du salon ? il y en avait des quantités; pas facile de tout voir ; il faudrait passer au moins 3 jours là bas, car il y en avait aussi dehors.

En faisant le tour je suis tombé sur un stand allemand où ils fabriquaient eux même les protections.

Fermeture à 18h30 donc retour à l'hôtel, le soir resto italien. Lever tôt le lendemain pour retourner à Paris.

Le salon motorcycle à la Fiera Milano ?

Entre 500 000 et 600 000 visiteurs sur 6 jours d'expo. 116 000 entrées le samedi jour de la présence de Max Biaggi. Par comparaison, le mondial du 2 roues de Paris 2005 tenu sur 10 jours a vu 215000 visiteurs. Y'a pas photo.

Face au succès du salon de Milan, celui-ci aura lieu désormais tous les ans au même endroit à la Fiera. Prochain rendez-vous du 14 au 19 novembre 2006.

La fédération de motocyclisme italienne va continuer sa campagne de sensibilisation avec le ministère italien de l'éducation pour sensibiliser les jeunes au risque que représente la conduite à scooter ( 85% des conducteurs ont moins de 18 ans). Les actions menées en 2005 ont permis de faire chuter le nombre d'accidents mortels des jeunes à scooter de près de 50%.

Yolande - novembre 2005

Vous avez aussi une aventure à raconter ? Ecrivez la moi et je la publierai :-)

MotoGP