english

Histoire de motarde

Préparation de la belle (journée n°2)

Vie de motard(e)s - témoignage... et APPEL DE PHARE...

Comme prévu, fiston passe le soir voir les couches de pâte à démouler Première étape réussie, il passe la dernière couche. Petite discussion encore sur le circuit. Il faudra que ce soit samedi à Lédenon, tout le monde parti à 6h30 avec Jucat. Rhooooooo !!! Trop sympas, les gamins, vous lever si tôt pour moi, passer la journée de demain à me la préparer, franchement, comment dire comme j'apprécie ? Fiston parle du circuit tour à tour comme si je n'allais faire que quelques tours ou comme si j'allais y prendre goût et m'y mettre régulièrement. Marrant.

- Tu sais, ce qui est embêtant quand tu fais vraiment du circuit, c'est que la route ne t'intéresse plus après. Tu ne peux pas rouler comme tu veux.

- Oui mais avant que moi je ne progresse plus sur route, je peux en faire des kilomètres !!!

- Ah ! Et n'essaye pas de tourner AFDM, hein, ça passera pas !

- Ben, justement, je comptais m'entraîner sur la totoroute aux sportives cette semaine en penchant dans l'autre sens.

- Euh... Faudrait mieux le Col de Saint Pierre de la Fage, ce sont des épingles en fait

- Mouarffff ! Ca faisait longtemps ! et Argggghhhh en même temps ! A voir le circuit de loin, on ne dirait pas.

- Si vraiment tu vois que tu passes pas, tu tires tout droit et vas jardiner un peu.

- Ouais ? Et si je coupe la trajectoire de celui qui est derrière ?

- Non, on te mettra un grand A rouge, on le dira aux autres et tu prendras les trajectoires extérieures. Les autres te verront, estimeront ta vitesse, te passeront à l'intérieur mais faut surtout pas planter les freins à un endroit où il n'y a aucune raison. Là, ils n'ont pas le temps de voir et te rentrent dedans. De toute façon, je te montre, on fait quelques tours et après, t'iras toute seule. Si tu as peur, tu arrêtes.

- Ben, ça je le savais déjà !!! Fiston déjà opérationnel et très calme à 9h pour faire les pare-carters et démonter la moto. Froid, il pleut, les produits ne vont pas polymériser ! Désolée, Dominator, on laisse ta moto sous la pluie pour bricoler au sec. Faut bien que ce soit fiston pour que j'accepte de voir mes carénages manipulés de la sorte, les pare-carters enduits de vert -gelcot- maintenant.

- T'inquiète, ça s'en va sans problème ! Tant qu'à faire, je vais peut-être en faire des moules, comme ça, si tu connais des gens qui ont des ZZR, je pourrai leur vendre. Ca coûte au moins 700 F la pièce que je te fais là mais les matières premières sont très chères. C'est marrant, je laisse ma moto se désosser petit à petit, j'en profite bien sûr pour briquer toutes les pièces mais je n'ai pas mal en le voyant faire. Je ne m'inquiète pas non plus de le voir manipuler les pièces pour les sortir, il est dans son élément, là. Je regarde, joue la petite main, lis la revue technique, essaye de comprendre et suis en fait bien contente de la découvrir petit à petit. Il est toujours aussi calme, explique tout. Trop froid pour les produits, on va les faire sécher avec le moteur en route. Aïe, le pot.... 11h, on ne devrait réveiller personne, quelques mots aimables au gardien et au locataire qui passe.

- Non, ça ne fait pas de bruit, comme ça, au ralenti. Oufffff !!!! Quelques coups d'oeil aux fenêtres, non personne ne sort, c'est bon. Allez, produit bleu maintenant pour le mat de verre (ortho ?).

- Bon, je fais ça un peu comme un bourrin, hein, tu nettoieras.

- Mouarffff !!! Bien sûr et puis ça, je sais faire ! Déjà trop heureuse que tu passes ta journée à le faire ! Plus de carénages latéraux, la fourche avant maintenant qui part d'une pièce. Non, je ne pourrai pas rouler sans, plus de cligno.

- Pas de problème, on y arrive tôt le matin, on l'a fait une fois, ce sera facile. On démonte, décharge le CB, on prend un bon petit déjeuner et c'est parti ! Jucat se joint à nous le temps de quelques manipulations, blagues, récits de ses épopées de coursier. Fous rires généraux, entraide qui fait chaud au coeur, la pluie a enfin cessé. Les pare carters sont enlevés, je récure toutes les petites traces de bleu, de vert, j'ose même -merci FRM- m'attaquer à ce motocollant des plus laids mais que je n'osais enlever avant, impeccable ! Je repasse encore trois couches de pâte à démouler dans les pare carters.

- Tu vois, après, je te mets ça, du Kevlar. Je peux même le faire en noir si tu préfères mais il faudra passer l'acheter. Waouhhhhhhh !!!!! Il y a pensé tout seul qu'il ne faut peut-être pas abuser des couleurs sur ma moto de kéké :)))

- Comme cela t'est le plus simple, hein ! Trop gentil, fiston !

- Ah si, ce que je ne t'ai pas dit, tu risques de casser les compteurs. Ca coûte hyper cher mais je préfère te les laisser, sans compte-tours, non, c'est pas bien. Euh...., finalement, à la voir comme ça, ta mobylette, je veux bien l'essayer sur circuit..

- Ce serait un honneur, fiston.

- Fais gaffe, lui dit Jucat, tu as dit que tu ne la trouvais pas saine.

- Ouais, m'man ne la conduira jamais comme je l'ai fait, même sur le circuit et puis, non, je la trouvais bien la dernière fois dans le col. Ahhhhh ???? Voilà. ZZR est remontée avec le minimum, sans sabot ni les protections à l'avant mais c'est ma moto de circuit maintenant. J'aurai le temps de m'y habituer, vais aller m'entraîner un peu et j'ai toute une semaine pour ne penser qu'à ça.

-- V My Dreamy

Vous avez aussi une aventure à raconter ? Ecrivez la moi et je la publierai :-)

CFMoto