english

Expérience de motarde

êTRE PASSAGèRE, C’EST PAS FACILE TOUS LES JOURS !..

Et oui les Filles, nous sommes toutes dans la même situation : être passagère est une étape obligée…et nous n’avons jamais le dernier mot face à nos Amis les Motards chevronnés : il y a toujours quelque chose qui ne va pas !...
  • Soit l’on est trop grande et on a l’air bête avec les genoux jusqu’aux oreilles, soit l’on est trop petite, on a alors du mal à monter sans aide... sans compter que l'on a l’air ridicule dans nos blousons toujours trop grands, même en taille S…
    … dans tous les cas notre chauffeur nous fera gentiment la réflexion : "de toutes façons, la moto c’est pas pour les filles ".
  • Notre motard est un vrai pilote ? Il aime les freinages intempestifs et les accélérations brutales ?
    … allez, on se fait engueuler parce que l’on avance sur la selle ou que l’on part en arrière .
  • Il est un inconditionnel des pots qui font un bruit horrible et qui réveille tout notre quartier ?
    … de toutes façons " on ne sait pas ce qui est bien et en plus on ne connaît pas le pot Machintruc qui est le meilleur du marché "…
  • Et quand notre gentil motard devient farceur et décide de se baisser brutalement alors qu’il roule à grande vitesse et que l’on manque d’être éjectée ?
    … alors là, on peut crier de toutes nos forces et le traiter de tous les noms, il ne nous entendra même pas !
  • Ensuite, je préfère passer sur la flatteuse comparaison faite par un héros du Joe Bar Team : sa moto adhère mieux aux sols instables grâce au poids d’une jolie passagère, "  qui raye moins la peinture qu’un sac de sable "…
  • Elle peut aussi servir d’excuse quand il va moins vite que ses copains : "ouais, mais j’avance pas avec Jeannine derrière ! ".
  • Féministes s’abstenir !
  • Je passe également l’utilisation de la moto comme outil de drague. Et oui, une passagère qui a peur de la vitesse = besoin de réconfort = besoin d’un sauveur = termine dans les griffes du motard qui l’emmènera tout droit…dans son lit !
  • Mais le plus grave, ce sont les autres minettes, celles qui draguent Notre motard-à-nous-qu’on-avait-vu-avant ! ! Ah, le légendaire attrait du motard sur les filles…
  • Pour finir, on passe souvent pour l’idiote du village, en posant des questions sur la mécanique (certes élémentaires, mais cela prouve que l’on s’intéresse) qui sont souvent accueillies par des petits sourires en coin ou des échanges de regards moqueurs…

Mais alors, comment s’en sortir ?

Les filles, peu importent notre taille ou notre âge, PASSONS NOTRE PERMIS, pour qu’ils comprennent enfin qu’être passager, ça ne sera pas facile tous les jours !…

Solène - le 8 janvier 2002

Vous avez aussi une expérience à raconter en tant que motarde ? Ecrivez la moi et je la publierai :-)

MotoGP