english

Location auto : guide pratique pour ne pas se faire arnaquer

Les pièges à éviter pour une location sans souci et louer une voiture au meilleur prix

Conseils et démarches pour louer une auto en toute tranquillité

Vous partez en vacances et vous avez renoncé à louer une moto car trop cher ? En effet, les locations de voitures peuvent être jusqu'à dix fois moins chères que les locations de motos. Mais attention, derrière des prix d'appels se cachent souvent des frais supplémentaires voire de véritables arnaques institutionnalisées par certains loueurs autos et leurs employés.

Comment expliquer en effet les différences de prix entre les loueurs les plus connus (Europcar, Hertz...) avec des prix en catégorie A débutant à 150 euros la journée et les plus locaux qui cassent les prix avec des ratios de 1 à 10 par rapport aux grands loueurs ? Petit guide pratique et conseils anti-arnaque sur les points auxquels il faut faire attention pour ne pas payer cher, vraiment trop cher votre location temporaire d'auto.

Et on ne parle pas ici de différences de quelques dizaines d'euros mais d'une location de voiture de 100 euros la semaine qui se transforme en plusieurs centaines d'euros à la fin; de quoi gâcher les vacances.

Vous vous imaginez qu'il s'agit uniquement de loueurs low-cost ou exotiques ? Des loueurs connus et faisant de la publicité télé ont été condamnés par des tribunaux pour des clauses abusives des contrats, en France et en Espagne notamment. Donc un loueur connu ne vous garantit pas non plus d'une location en toute sérénité.

Location auto : guide pratique pour ne pas se faire arnaquer
Location auto : guide pratique pour ne pas se faire arnaquer

La carte de Débit / Crédit au nom du conducteur

Le premier conseil concerne l'utilisation exclusive d'une seule carte de crédit - et non pas d'une carte de débit - au nom du conducteur.

Pourquoi une seule carte ? Parce que de nombreux loueurs n'acceptent de louer que si la carte utilisée lors de la réservation et la carte utilisée pour la caution, la franchise ou le paiement des taxes d'aéroport ou l'assurance sur place sont la même. Et oui, le loueur est "en droit" de vous refuser la location si ce n'est pas le cas, même si entre temps vous avez perdu votre carte ou l'avez faite remplacer !

Pourquoi une carte de crédit ? Parce que les cartes de débit n'autorisent pas toutes la possibilité d'une caution. Et si vous avez payé la réservation avec une carte de débit et que sur place le loueur vous demande votre carte, celle-ci ne pourra pas prendre en compte les mille euros - voire plus - de caution, notamment pour couvrir la franchise. Et comme vous devez utiliser la même carte, vous ne pouvez pas non plus sortir après coup une carte de crédit si vous avez utilisé une carte de débit pour la réservation. Et la location peut vous être non seulement totalement refusée mais en plus vous ne pourrez pas récupérer le montant que vous avez pourtant déjà payé lors de la réservation ! Si, si, c'est du vécu, avec un loueur ayant pourtant un réseau de location dans plusieurs pays européens !

Attention aux arnaques de loueurs vous faisant croire que vous avez présenté une carte de débit alors que vous avez bien une carte de crédit. Certains clients se sont ainsi vus refuser leur location sous le - faux - prétexte qu'ils n'avaient que des cartes de débit et sans aucune possibilité de remboursement du montant versé initialement ! Si votre carte est récente, il doit y avoir marqué dessus "Carte de crédit". Certains loueurs acceptent uniquement des cartes avec le logo Visa ou Mastercard/Eurocard et peuvent vous refuser la réservation dans le cas contraire.

Pourquoi une carte au nom du conducteur ? Dans l'absolu, rien n'empêche dans la vraie vie d'acheter un produit avec la carte que l'on veut. Mais pour les loueurs, pour soit-disant des raisons d'assurance, il faut que la carte de crédit soit au nom du conducteur. Attention, donc si vous partez à plusieurs et que la personne qui a réservé et payé au départ n'est pas celle qui conduit; ce qui peut aussi être le cas en entreprise. Vous pouvez vous dire qu'il est toujours possible d'ajouter un conducteur secondaire. Mais le coût d'ajout d'un conducteur supplémentaire est souvent sur place plus cher pour une location déjà payée, que si vous prenez une nouvelle location complète ! (vécu également).

Attention ! Les loueurs malhonnêtes vous débitent vraiment votre compte de la somme prise en caution sur votre carte de crédit ! Ce n'est pas juste une empreinte bancaire prise qui est débitée en cas de problème. Et vous n'êtes remboursés parfois que 15 jours (voire plus) après avoir rendu la voiture. Pendant ce temps-là, le loueur travaille avec votre agent et çà rapporte : un moyen de compenser un coût de location bas. Et si votre compte n'était pas suffisamment approvisionné, vous vous retrouvez en plus avec des agios importants voire le blocage de votre carte par votre banque pour dépassement du plafond autorisé.

Cacher le cryptogramme de la carte de crédit

Cachez toujours votre cryptogramme visuel au dos de la carte (par une pastille collante par exemple). Car des achats peuvent être faits sur votre carte pendant vos vacances, si vous avez laissé votre carte sans surveillance, permettant de prendre toutes vos informations ainsi que le cryptogramme visuel au dos. Et à votre retour, vous retrouvez votre carte débitée jusqu'à son plafond (ce qui peut atteindre deux mille euros). Et même si vous pouvez porter plainte contre l'utilisation frauduleuse de votre carte, ce sont des tracasseries dont chacun peut se passer en étant prudent en amont.

Il existe désormais des cartes à cryptogramme dynamique où le code n'est que temporaire et évite ces soucis mais elles ne sont pas généralisées.

Les assurances et les rachats de franchise

Un loueur ne peut pas vous forcer à prendre une assurance.

Certains loueurs incluent une protection, mais limitée et avec une franchise souvent de l'ordre de 1.000 euros.

Un loueur malhonnête essaie toujours de vous vendre une assurance en plus.

Une assurance parait souvent intéressante, notamment pour diminuer voire réduire la franchise à zéro. Mais en fonction de votre carte de crédit, cette assurance ne sert souvent à rien. Il faut donc bien vérifier que votre carte de crédit (si utilisée pour la location) ne vous couvre pas déjà pour des problèmes éventuels. De façon générale, on est souvent couvert en double au niveau assurance (carte bancaire, contrat auto, responsabilité civile) et cela ne sert à rien de payer deux fois. Certains loueurs en viennent quasiment à vous menacer si vous ne prenez pas l'assurance et vous forcent vraiment la main, voire vous facturent directement l'assurance sans vous demander votre avis !

Certains loueurs vous facturent des rachats de franchise ou des frais d'assistance, même sans vous facturer une assurance.

La signature du contrat

On parle ici de l'une des plus grosses arnaques. Sous couvert de vous faire signer l'autorisation de caution avec votre carte de crédit, vous signez sur un terminal de type CB avec juste votre signature mais sans rien voir, hormis le montant total de la caution annoncé par le loueur.

Demandez systématiquement à voir le détail de ce montant AVANT de signer de façon électronique. Car les loueurs malhonnêtes profitent de cette signature pour vous faire signer non seulement un contrat incluant les conditions et restrictions tarifaires, que bien sûr vous n'avez pas lues mais également des frais supplémentaires et autres options que vous n'avez pas demandées et qui n'étaient pas indiquées non plus lors de votre réservation (c'est encore du vécu).

Quand l'arnaque est habituelle, on vous remet ensuite le contrat soigneusement plié en trois, avec un dépliant agraphé dessus, cachant nettement les détails du montant que vous avez signé. Ce que vous pensiez une formalité cache alors des frais supplémentaires que vous venez d'accepter en aucune connaissance de cause. Comme il s'agit bien d'une arnaque bien rodée chez le loueur, rien ne vous a été dit par oral et encore moins par écrit (vécu).

La catégorie du véhicule

Sauf cas rarissime, on ne loue jamais un véhicule mais une catégorie de véhicule (A, B, ...Z). D'ailleurs les loueurs les plus sérieux indiquent lors de la réservation "Nous ne pouvons pas vous garantir avec exactitude ce modèle."

Chaque catégorie de véhicule a ensuite son propre tarif. Les modèles de chaque catégorie varient d'un loueur à l'autre. Les loueurs malhonnêtes mettent des véhicules non conformes aux habitudes dans leurs catégories et vous vous retrouvez à payer une catégorie C pour ce qui est chez d'autres loueurs une catégorie A (entrée de gamme du type Fiat 500) ! Et comme vous louez une catégorie et non pas un véhicule, l'arnaque est facile.

Les loueurs malhonnêtes vous upgradent aussi sans votre accord et sans vous avertir en vous facturant l'upgrade !

La feuille et le constat sur l'état des lieux du véhicule au départ

Les loueurs les plus connus ont fait un état objectif et honnête du véhicule avant de vous donner la fiche détaillant via des croix les endroits sur le véhicule qui ont eu des éraflures ou des chocs.

Les loueurs malhonnêtes vous donnent une fiche remplie partiellement et ne détaillant donc pas tous les chocs. Attention, car vous signez cette feuille lors de la prise du véhicule. Du coup, si au retour, même si vous, vous n'avez causé aucun dommage, il y a des chocs qui ne sont pas inscrit sur la fiche signée initialement, le loueur vous prendra votre caution ou vous fera payer les frais. Et vous n'aurez aucun recours !

Cette arnaque connue se double souvent des conditions dans lesquelles le véhicule vous est remis, parfois à l'intérieur, dans un garage ou avec une mauvaise lumière. Autre arnaque possible, un véhicule sale qui cache des éraflures. Du coup, vous pouvez ne rien voir.

Certains loueurs vous disent qu'il ne faut pas tenir compte d'une éraflure ou d'un choc de moins de cinq centimètres. Notez tout !

Conseil : il ne faut pas hésiter à prendre la lampe torche de son portable pour tout bien éclairer, ne pas hésiter à nettoyer des parties sales qui pourraient cacher une éraflure, sans oublier le bas de caisse que l'on oublie parfois.

N'hésitez pas aussi à vérifier le kilométrage du véhicule et la concordance du kilométrage avec le contrat sans oublier non plus de vérifier le niveau du plein d'essence (et on n'oublie pas ceux qui ont du faire le plein d'huile parce que le plein n'avait pas été fait).

Notez tout ! Toute éraflure, rayure ou bosse, sur la carrosserie, le toit, les vitres et le bas de caisse.

Le constat sur l'état du véhicule au retour

Si vous n'avez pas tout noté, le moindre impact peut vous être reproché au retour, y compris par exemple sur le pare-brise, pour un éclat que vous n'aviez pas vu. Les frais vous sont alors facturés.

Attention à l'état de propreté intérieure du véhicule. Certains loueurs facturent jusqu'à 180 euros le nettoyage d'un véhicule s'ils jugent que le véhicule n'est pas rendu propre ! Et encore une fois, ceci peut vous être débité sur votre carte sans votre accord.

Dans tous les cas, récupérez absolument l'état des lieux de restitution du véhicule, même si l'employé vous dit que tout est bon. Dans le cas contraire, vous pouvez découvrir avec surprise votre compte débité à votre retour et sans votre accord naturellement.

Il y a un accord au niveau européen (CCA recommandation n° 96-02 du 14/06/1996 n° 43) qui stipule qu'il doit y avoir "une procédure claire d'inspection du véhicule. Tout dégât devra être prouvé et justifié avant que les consommateurs ne se voient facturer des frais; d’un processus équitable de traitement des dégâts. Les consommateurs auront la possibilité de contester tout dégât avant de se voir facturer des frais".

Conseil : ne signez pas l'état des lieux du retour si vous n'êtes pas d'accord car en signant vous reconnaissez tout dégât éventuel. Et n'hésitez pas à prendre des photos du véhicule lorsque vous le rendez.

Politique de carburant : le plein d'essence

La majorité des loueurs livrent la voiture avec le plein fait et demandent que le plein soit fait au retour. Tout ce qui sort de ce cadre est facturé et pas uniquement aux litres d'essence manquant. Vous vous retrouvez alors avec plusieurs dizaines d'euros de services qui peuvent être facturés en plus d'un litre facturé plus cher qu'à la pompe. Les loueurs malhonnêtes vous facturent d'office la possibilité d'un retour plein non fait et font gonfler la facture. Vérifiez bien cette condition de retour.

Conseil : choisissez systématiquement "Plein à restituer plein" lors de votre réservation et surtout pas réservoir vide. Gardez le ticket de caisse du dernier plein effectué juste avant de rendre le véhicule.

Les horaires de prise du véhicule

Certains loueurs demandent un horaire de prise du véhicule, ce qui parait compréhensible en termes d'organisation. Mais pour les loueurs malhonnêtes, si le véhicule n'est pas pris dans un délai d'une demi-heure autour de cet horaire prévu, le véhicule peut ne pas vous être donné, vous obligeant alors à en prendre un autre, toujours dans une classe supérieure et donc plus chère. Attention donc de prendre en compte votre heure d'arrivée du vol, mais de rajouter le temps de sortie de l'avion, le temps d'attente des bagages ainsi que le temps de queue devant le loueur. Ce temps cumulé pouvant parfois dépasser l'heure.

Les horaires de retour du véhicule

Il y a les horaires de retour normaux lorsque l'agence est ouverte et les horaires étendus. Toute récupération en dehors de ces horaires normaux voire le week-end sont facturés. Mais surtout, remettre un véhicule alors que l'agence est fermée ne vous permet pas d'avoir l'état des lieux du loueur. Dans certains cas, en l'absence de boite pour remettre les clefs, vous ne pouvez pas non plus les laisser sur le véhicule et vous êtres dans une impasse.

Conseil : si vous savez que vous devez rendre le véhicule en dehors des horaires, demandez bien où est la boite aux lettres permettant de déposer les clefs. Dans tous les cas, prenez des photos du véhicule lors du retour.

Parking de retour et emplacement du véhicule

Vérifiez bien que vous avez bien rendu le véhicule au bon emplacement de parking ! Non seulement le parking lié au loueur mais à l'endroit attendu par le loueur pour la restitution du véhicule. Sinon, vous pouvez vous retrouver avec des frais de parkings débités sur votre compte après votre retour et sans possibilité de constatation. Quand on vous dit que certains loueurs sont des arnaqueurs.

La localisation du loueur

Certains loueurs ne se trouvent pas dans l'aéroport. Vous devez alors prendre un bus, voire un taxi, ce qui augmente vos frais et vos délais de prise du véhicule mais aussi de rendu. Car en général, cela signifie peu de personnel pour la remise des véhicules et on a vu s'écouler deux heures entre la sortie de l'aéroport et la prise en main réelle du véhicule.

Pour être sûr de prendre dans l'aéroport, cette information doit normalement être signalée lors de votre réservation sous le terme "terminal". Mais là encore, en fonction des aéroports, le premier loueur peut se trouver à plusieurs centaines de mètres (pas toujours facile avec tous les bagages). L'indication d'un service de navette vous donnera une indication supplémentaire sur la localisation effective du loueur dans le terminal de l'aéroport ou à l'extérieur. Renseignez vous au préalable sur les horaires de ces navettes et les délais entre un appel et l'arrivée de la navette.

Les intermédiaires et courtiers en location

Il existe de nombreux courtiers et intermédiaires pour louer à distance en amont de votre voyage à l'étranger. Cela parait une bonne idée, ne serait-ce que pour comparer rapidement les prix, d'autant plus qu'en louant à distance, vous bénéficiez souvent de meilleurs tarifs qu'en louant sur place. Et puis, on se dit qu'un intermédiaire peut être une garantie de plus en cas de problème. En fait, cela peut aussi multiplier les problèmes, l'intermédiaire disant que ce qui a été facturé en plus ne dépend pas de lui et est hors de son contrat; le loueur disant qu'il faut se retourner contre l'intermédiaire, celui-ci ayant mal fait son contrat. Et au final, vous tournez en boucle entre les deux "professionnels" qui se renvoient la balle des responsabilités.

Certains intermédiaires vous facturent ce que vous pensez être la location totale, mais le loueur vous facture également à l'arrivée. Vous vous retrouvez ainsi à payer deux fois, le même montant, pour revenir à un montant identique au loueur le plus cher du marché.

Conseil : vous voulez passer par un intermédiaire ou un loueur en particulier ? Tapez son nom dans un moteur de recherche pour voir les avis sur les sites du type Trip Advisor ou 60 millions de consommateurs. Terminez en faisant une recherche sur votre lieu de destination précis. Et n'hésitez pas à faire une recherche avec les mots anglais plutôt que français sur certaines destinations.

Les avis sur internet

Il y a de tout sur les avis sur internet. Et plus un loueur ou un intermédiaire est gros, plus il y aura d'avis. Mais certains noms reviennent très souvent Et quand les avis négatifs sont concordants et dénoncent les mêmes arnaques, un homme averti en valant deux, vous serez incités à la plus grande vigilance lors de votre prise de location. Voire vous passerez votre chemin en évitant ce loueur.

Le contrat

C'est fastidieux mais essayez de lire les conditions de location, qui doivent vous indiquer aussi les montants de franchise et les options, notamment de siège bébé, de siège enfant, de réhausseur ou encore de GPS souvent facturés à prix d'or.

Conseils en conclusion

Ne regardez pas uniquement le prix de la location par rapport à la taille du véhicule. Un prix bas au départ cache souvent des frais à l'arrivée, frais qui peuvent être débités sur votre compte sans votre accord et même si vous êtes de bonne foi !

Un loueur connu peut vous protéger en partie (mais pas obligatoirement complètement) de ces pratiques malhonnêtes, largement décriées partout et dépendantes aussi du pays concerné.

Une banque doit vous rembourser des frais prélevés sur votre compte sans votre accord.

Je pensais être rodé contre les arnaques et tout savoir et finalement, j'ai réussi à me faire arnaquer dernièrement, avec une arnaque indiquée dans cet article. Bref, ne faites pas confiance.

Plus d'infos sur les voyages

Commentaires

WHITEGOLD

Hé bé, ça calme...
Je ne m'imagianais pas que la location de voiture était devenue une telle jungle.
A une époque pas si lointaine (il y a une quinzaiene d'années) je louais très souvent des voitures sans être confronté à ces affres...
L'article n'est il pas un peu alarmiste, ou j'ai loupé quelque chose?

25-01-2020 11:04 
Le Modérateur

A côté des grands loueurs, certains petits - à l'étranger notamment - sont des voleurs, organisés. Sur les 2 dernières locations, alors que je pensais tout savoir, je me suis fait arnaquer 2 fois (leçon d'humilité directe). Mais en fouillant pour savoir si c'était "la faute à pas de chance", ou si les cas étaient nombreux, j'ai trouvé plein de témoignages concordants ! Donc, j'ai partagé mon expérience :)

25-01-2020 12:06 
David-99-

Petite astuce CB, vous pouvez à n'importe quel moment faire bloquer votre carte bleue, et en recommander une nouvelle auprès de votre banque (frais de 10¤ environ, 1 semaine de délai pour la recevoir). C'est très utile si vous pensez que votre loueur risque de prélever une somme de pseudo réparation dans les jours/semaines qui suivent votre restitution de véhicule.
L'ancienne sera annulée et toute demande de débit a posteriori sera rejetée, même si le loueur a toutes les infos de l'ancienne carte. Par contre tout achat/caution effectué avant le blocage sera bien débité, c'est normal.

C'est du vécu avec un loueur qui m'a envoyé un avis de réparation pour un pneu, plusieurs jours après, sans avoir fait d'état des lieux à la restitution. Le délai de caution étant dépassé, ils ont essayé de prélever 2 ou 3 semaines après, mais sans succès.

25-01-2020 16:14 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous

ApriliaApriliaAprilia