english

24 Heures Moto au Mans : doublé Suzuki

le Suzuki Endurance Racing Team s'impose de façon magistrale sur le circuit Bugatti

Après deux années sans victoire aux 24 Heures Moto au Mans, le Suzuki Endurance Racing Team s'impose de façon magistrale sur le circuit Bugatti en plaçant ses deux machines sur les deux plus hautes marches du podium. La Suzuki GSXR1000 2 du SERT pilotée par William Costes, Guillaume Dietrich et Max Neukirchner l'emporte devant la Suzuki 1, championne du monde 2006, de Vincent Philippe, Matthieu Lagrive et Julien Da Costa, qui termine dans le même tour.

Pour son retour pour la course au titre en championnat du Monde d'Endurance, le Team Kawasaki France décroche la troisième place avec Steve Plater, Gwen Giabbani et l'étonnant Espagnol Julian Mazuecos, auteur du meilleur tour en course en 1'39.860.

La fin de course palpitante a offert de multiples changements dans le trio de tête. Depuis la nuit, la Suzuki 2 du SERT était calée au commandement mais la SERT 1 et la ZX-10R du Team Kawasaki France ont bataillé toute la matinée pour la deuxième place.

La grande déçue de ces 24 Heures Moto est la Yamaha R1 du GMT 94. A une heure de l'arrivée, la Yamaha de Sébastien Gimbert, David Checa et Damian Cudlin a tout de même réussi à reprendre la quatrième place à la Yamaha Austria retardée par des problèmes de freins. C'est pourtant la déception pour l'équipe de Christophe Guyot. Dans la nuit, la Yamaha 94 avait pris la tête devant les Suzuki avant de perdre le contact suite à la chute de Sébastien Gimbert.

Après un début de course difficile en fond de classement en raison de soucis de fuite d'huile, la Yamaha Phase One termine à la neuvième place. Retardée par une surchauffe moteur, la Yamaha Endurance Moto 38 ne peut faire mieux que dix-huitième.

En Superstock, la Suzuki Junior Team a dominé durant 24 heures et termine sixième au classement général. La Yamaha LTG 57 réussit son entrée dans le groupe des teams permanents en terminant deuxième Superstock et 8 au général.

En Superproduction, victoire du Team 18 Sapeurs Pompiers qui devance le Jadoul Motosport et la Yamaha Zone Rouge. Cette Yamaha a perdu la victoire dans la catégorie après la chute de d'Olivier Depoorter.

La R 1200 S de BMW Motorrad termine à une étonnante seizième place au classement général et s'impose en catégorie Open.

Beaucoup de casse aussi dans la nuit. Suzuki Sweden a abandonné sur chute après avoir accroché la douzième place. Treizième peu avant 22 heures, la Kawasaki Qatar Endurance Racing Team a disparu sur casse moteur tout comme la Kawasaki Bolliger, le Genous Team, la Suzuki No Limits ou encore la Yamaha Amadeus X-One et la Kawasaki Raffin Motos.

Vers 16 h 30 samedi, la Suzuki EWC Team Eurosport Benelux avait jeté l'éponge sur soucis de freinage. Quant à la Honda CBR 1000 RR RMT 21, elle n'a bouclé que deux tours de course avant de chuter.

Du côté du team Acropolis Moto Expert avec une équipe composée uniquement de bénévoles, ce fut des frayeurs (surchauffe moteur, arrêt au stand durant 5 minutes avec pour mission de refroidir le moteur par les soufflettes puis avec la machine fut aspergée d'eau, cette méthode peu orthodoxe, nous valu d'emmener la machine sous le drapeau à damier, problème de boîte de vitesse) mais malgré tout la fierté de 7ème place au général - 6ème de la catégorie Superbike - et en tant que 1ère écurie privée.

Prochain rendez-vous en Championnat du Monde d'Endurance QMMF le 5 mai pour les 6 Heures d'Albacete.

Toutes les photos des 24h du Mans motos sur le site

Mutuelle