english

24 Heures d'Oschersleben : victoire du SERT

Quatrième manche du Championnat du Monde d'Endurance QMMF en Allemagne

Le duel annoncé dès les essais faisait rage sur la piste d'Oschersleben mais la donne a radicalement changé peu après 19 heures. Le Suzuki Endurance Racing Team caracole désormais seul en tête après quatre heures de bras de fer avec la Kawasaki France. Une chute de Gwen Giabbani a fait perdre le contact à la Kawasaki officielle.

La lutte entre Gwen Giabbani sur la Kawasaki France et Vincent Philippe sur la Suzuki Endurance Racing Team avait débuté dès le passage du feu vert à 15 heures. Profitant d'une petite erreur de Vincent Philippe dans le premier tour, Gwen Giabbani a mené durant la première demi-heure de course. Le SERT a ensuite repris les commandes, suivi de très près par la Kawasaki officielle.

Après quatre heures de course, la Suzuki GSXR-1000 et la Kawasaki ZX-10R étaient en tête dans cet ordre et dans le même tour avec un écart de 30 secondes environ. Tout est désormais à refaire pour Kawasaki.

Un peu en retrait aux essais, Yamaha Phase One Endurance fait un très beau début de course. Le team permanent anglais est troisième. La piste séchante au départ et un choix judicieux de pneumatiques ont permis à certains de créer la surprise. La Suzuki Superproduction de AM Moto Racing Compétition a caracolé un moment dans le trio de tête tout comme l'une des R1200S de BMW Motorrad. A 19 heures, ils tenaient toujours respectivement les 4e et 7e places.

Retardé au départ par un mauvais choix de pneumatiques, Endurance Moto 38 a fait une belle remontée et bataille avec AM Moto Racing pour la 4e place.

Des chutes ont renvoyé quelques favoris en fond de classement avant la fin de la première heure. Bolliger Switzerland pointait dans le trio de tête lorsqu'une chute de Patric Muff a effacé le beau début de course de la Kawasaki suisse. Chute aussi d'Olivier Depoorter sur la Yamaha Zone Rouge qui passe de la 5e place à la fin de tableau. Chute encore pour la Kawasaki Qatar Endurance Racing Team après un peu plus de deux heures de course. Le QERT, qui pointait dans le top 5, a plongé en fond de classement. Enfin, au guidon de la Yamaha Austria Racing Team, Igor Jerman a chuté lui aussi. La YART est pourtant la seule à avoir réussi une belle remontée en 8e position en ce début de soirée.

Tir groupé de plusieurs teams permanents pour compléter le Top 12 à 19 heures. Diablo 666 Bolliger, qui a toujours été dans le bon peloton, est 6e. RMT 21 Racing tient la 9e place et et Maco Moto Racing se bat avec Jadoul Motosport pour la 10e position devant Amadeus X-One.

Le matin

Suzuki Endurance Racing Team caracole seul en tête des 24 Heures d'Oschersleben. Alors que le duel était sévèrement engagé avec le Team Kawasaki France, deux chutes ont retardé hier soir la ZX-10R officielle qui a perdu le contact avec la Suzuki de tête.

Le SERT a, comme à son habitude, profité de la nuit pour accroître son avance. Ce matin à 9 heures, la Suzuki de Vincent Philippe, Matthieu Lagrive et Julien Da Costa compte huit tours d'avance sur la Yamaha Austria Racing Team qui fait une course impressionnante. La Yamaha autrichienne avait pourtant débuté la course en fin de classement en raison d'une chute d'Igor Jerman.

Solidement accroché à sa troisième place depuis le tout début de l'épreuve, Yamaha Phase One Endurance fait aussi une superbe course. Un peu en retrait lors des essais, l'équipe anglaise de Russell Benney joue aujourd'hui pour le podium.

Yamaha Phase One doit pourtant se méfier de la remontée inexorable de la Kawasaki France. Gwen Giabbani, Julian Mazuecos et Steve Plater n'ont plus rien à perdre et enchaînent des chronos très rapides pour retrouver la tête de la course. A 9 heures, Kawasaki France pointe en 4e place à deux tours seulement de la Yamaha Phase One.

Bolliger Switzerland a réussi dans la nuit à reconquérir la 5e place après un début de course difficile. La Kawasaki suisse avait perdu du temps samedi après-midi en raison d'une chute de Patric Muff.

La surprise à Oschersleben vient du team BMW Motorrad. Les deux R1200S engagées par l'usine allemande sont toujours dans le Top 10. La première de ces BMW pointe en 6e position grâce à un équipage rapide mais aussi à des relais plus longs en piste que la plupart des autres teams.

Coup de chapeau à Raffin Motos, 7e et 1er Superproduction. La ZX10R Raffin tourne comme une horloge. Jusqu'à 7 heures du matin, la catégorie Superproduction était menée par Endurance Moto 38 qui était dans le peloton de tête depuis le début de course. Malheureusement une chute a fait rétrograder la Yamaha Endurance Moto 38 au-delà de la 10e place.

Chez Diablo 666 Bolliger, encore 5e samedi soir, les soucis de pompe à essence lui ont fait perdre le contact avec la tête de course. Des chutes à répétition ou des problèmes mécaniques ont contraint d'autres teams à l'abandon . Qatar Endurance Racing Team, Suzuki Sweden, Zone Rouge Belgique, LTG 57, Amadeus X-One, et FCC TSR Eurosport Benelux ont dû se retirer de la course.

La bonne surprise de ce matin : la météo ! Finalement le soleil brille timidement sur la piste allemande et la course devrait se terminer sur piste sèche.

Après-midi

Le duel tant attendu aux 24 Heures d'Oschersleben entre Suzuki Endurance Racing Team et le Team Kawasaki France n'aura duré que quatre heures. Après un début de course haletant entre les deux machines officielles, la tension est retombée avec la chute de la Kawasaki juste après 19 heures. A l'arrivée, le SERT s'impose devant la Kawasaki avec 12 tours d'avance. Le clan Suzuki conforte encore un peu son avance au classement du championnat du Monde QMMF. Le Bol d'Or s'annonce donc comme une épreuve décisive avant la finale en novembre au Qatar.

En terminant 2e derrière Suzuki, Kawasaki France sauve des points importants. Retardée d'abord par la première chute de Gwen Giabbani puis par une seconde de Julian Mazuecos, la Kawasaki a entamé une remontée rapide et a bénéficié en fin de course des déboires de la concurrence pour reconquérir la deuxième marche du podium.

Yamaha Austria Racing Team, qui semblait bien tenir cette deuxième place avec deux tours d'avance sur Kawasaki, a perdu plusieurs minutes au stand en raison de problème de surchauffe moteur vers 14 heures. Cela a suffi à Kawasaki France pour gagner une place. YART termine troisième à 8 tours de la Kawasaki.

Yamaha Phase One Endurance est le grand malchanceux de cette épreuve allemande. Tout allait pour le mieux jusqu'à 11 heures du matin. Solidement accroché à la troisième place depuis le début de la course, Phase One est d'abord rentré aux stands pour ce qui semblait être des problèmes d'embrayage. Peu de temps après, la Yamaha anglaise est revenue définitivement au box pour abandonner, moteur cassé, à moins de trois heures de l'arrivée. « Nous avons fait une course de rêve avec Warwick Nowland, Stefan Nebel et Pedro Vallcaneras, remarque Russell Benney, team manager Phase One. Nous avons connu un grand week-end mais un résultat horrible. Mais c'est déjà derrière nous et les préparatifs pour le Bol d'Or débutent dès demain ».

Bolliger Switzerland, qui avait débuté la course en fin de classement suite à la chute de Patric Muff, a fait une belle remontée jusqu'à la quatrième place à l'arrivée. La Kawasaki Bolliger devance de cinq tours l'étonnante BMW engagée par l'usine BMW Motorrad. Thomas Hinterreiter, Rico Penzkoffer et Markus Barth terminent 5e au guidon d'une R1200S qu'on reverra au Bol d'Or. L'autre BMW Motorrad termine 9e. Engagées en Open, elles ne marquent pas de points au classement mondial.

Premier Superproduction, la Kawasaki Raffin Motos enregistre son meilleur résultat de la saison avec une 6e place mais les points du 5e juste devant la Kawasaki Diablo 666 Bolliger, retardée par des problèmes de pompe à essence, et une autre Kawasaki, celle de Jadoul Motosport.

D'autres teams permanents qui terminent dans les points. Endurance Moto 38 aurait pu figurer plus haut dans le classement, mais une chute lui a fait perdre la 5e place. La 38 se classe 10e. RMT 21 Racing a fait un très beau début de course. Classé 7e vers 22 heures, la Honda allemande a aussi été retardée par une chute et termine 11e. Endurance Moto 45 marque ses premiers points au Championnat 2007 grâce à sa 14e place mais avec les points du 12e classé. La Suzuki Superstock a pourtant perdu du terrain à cause de problème d'axe de roue. Maco Moto Racing était bien placé aussi samedi après-midi mais deux chutes puis des soucis d'embrayage ont ralenti sa progression. Maco Moto termine 16e et 13e classé. Enfin, une chute puis une pompe à essence obligent RT Racing & Moto Virus à se contenter du point du 14e classé.

La piste d'Oschersleben est très exigeante pour les pilotes et les machines. Les abandons sont nombreux. Bien placé en début de course, Qatar Endurance Racing Team s'est retiré en milieu de nuit après trois chutes. Zone Rouge Yamaha Belgique, qui avait pointé en 5e position dans les premiers tours, a connu le même sort après deux chutes d'Olivier Depoorter.

Chez Amadeus X-One, Mauro Lucchiari, clavicule cassée lors de sa chute, n'a pas pu ramener la Yamaha italienne aux stands. Pour Suzuki Sweden, la machine était trop endommagée après deux sorties de piste pour être remise en état. Après une grosse chute et la casse d'un sélecteur, LTG 57, relégué en fond de classement, a préféré se retirer. FCC TSR Eurosport Benelux a également abandonné après deux chutes vers 5 heures du matin.

Parmi les machines engagées en catégories Open, certaines n'ont pas pu boucler ces 24 Heures. Les Triumph Daytona 675 de PS LSL, pourtant bien placées en début de course, ont abandonné tout comme la Harley-Davidson Racing Bonn.

Le prochain rendez-vous en Championnat du Monde d'Endurance QMMF se déroulera à nouveau sur 24 heures avec le Bol d'Or les 15 et 16 septembre en France à Magny-Cours.

Toutes les informations et les photos sur www.fimendurance.com

Mutuelle