english

Coupe de France Promosport à Carole : les titres tombent en Junior Cup et en 1000

Rendez-vous sur le circuit Caroel à trembaly en France samedi et dimanche

Fin de la trêve estivale pour les pilotes des Coupes de France Promosport qui sont venus sur le circuit Carole (93) en cette fin de mois d’août pour disputer l’avant dernière épreuve de la saison. Organisée par le Moto Club de Lésigny, certains titres de la compétition se sont joués ce week-end.

Les Essais

Les premiers à s’élancer sont les Promo 500 Cup.

Dans la première série, Florent Manniez prend rapidement les rennes de la séance. Clovis Mery et Jérôme Putin sont les seuls à rester au contact. En fin de séance, Manniez réalise un tour en 1:09.408 soit 0,584 de mieux que Mery et 0,644 que Putin. En deuxième série, les chronos sont un peu plus serrés mais Frédéric Dietrich domine malgré tout la séance et réalise avec sa Kawasaki un bon 1:09.437. Dominique Pénicaud et Frédéric Besson sont à six dixième. Au cumul des séries, Manniez devance Dietrich pour 0,029 seconde. Derrière, on retrouve Mery, Pénicaud, Putin et Besson. Les 600cc prennent la suite. David Nivière (Yamaha) poursuit sa domination devant un étonnant Jimmy Guilard (Yamaha) qui se place devant Frédéric Chabosseau (Kawasaki). Jérémy Vallon (Honda est le quatrième pilote à rouler en dessous des 1:05.

En deuxième série, Alexandre Perrault (Suzuki) a fort à faire avec Nicolas Salchaud (Suzuki) et Yann Sotter (Honda) qui lui donnent bien la réplique. Au final, Perrault établit un chrono en 1:04.475 soit 0,295 plus vite que Salchaud et 0,347 que Sotter. Au cumul des deux séries, Nivière devance Perrault, Guilard et Chabosseau.

Au tour des 1000cc de partir à la chasse au chrono.

Très vite en jambe, Lionel Richier (Kawasaki ZX10R) ne met que 4 tours pour rouler en 1 :03.698. Claude Lucas (Honda CBR1000RR) et Peter Polesso (Yamaha R1) s’approchent de la barre des 1 :04 mais ne la franchiront pas. En deuxième série, Fabrice Holub (Suzuki) vient prendre dans les derniers tours la pôle à David Quaegebeur (Honda) pour 0,127 seconde. Jonathan Hardt (Honda), actuel second du classement provisoire, se place en 3ème position en 1:04.556. Au cumul des séries, on retrouve Richier, Lucas, Holub et Quaegebeur.

Place aux jeunes talents de la Junior Cup.

Kevin Thobois prend un temps la tête des opérations avant de devoir laisser la place à Gabriel Pons qui peut être titré à la fin du we. La surprise vient en fin de séance de Hamza Chavant dont le changement de team (il a intégrer le Racing Team Spirit au Mans) semble porter ses fruits. Avec presque une demie seconde d’avance sur le pilote gersois, le jeune pilote lyonnais (14 ans) semble vouloir gagner sa première course ce we et stopper la longue série de victoire de son adversaire…

En 125cc, Arnaud Restani qui évolue à domicile entend bien rattraper son retard sur le leader Matthieu Sauve. Il prend un petit ascendant psychologique en étant le seul à passer sous la barre des 1:13. Thomas Junique confirme sa bonne fin de saison en se plaçant devant Marius Tabaries pour la seconde place. Clément Chevrier complète la première ligne. Sauve est en 6ème position à presque une seconde (0,970").

Les Courses Qualificatives

Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante. Ce we, les 125 et les Juniors Cup ne sont pas concernés par ces courses qualificatives. Les Promo 500 Cup sont les premiers à ouvrir le bal sous un soleil généreux et chaud (30°C). Manniez prend le meilleur départ mais se fait dépasser par Mery avant la fin du premier tour. Manniez reprend la tête pour ne plus la quitter malgré la pression de Pilot revenu dans ses roues. Au 7ème tour, Pilot part à la faute dans le virage « Golf » mais parvient à repartir avec plus de 32 secondes de retard sur la tête. Tandis que Mery et Putin se disputent la seconde place, Manniez s’envole vers la victoire. Au prix d’un gros effort, Pilot sauve les meubles en franchissant la ligne d’arrivée en 11ème position.

En deuxième série, la domination vient de Frédéric Dietrich sur la seconde Kawasaki du plateau avec une course parfaite : pôle position, prise de commandement dans le 1er tour, victoire avec plus de 8,5 secondes d’avance et meilleur tour en course. Derrière, Dominique Pénicaud s’impose devant David Chamignon et Laurent Milon.

Au Cumul des séries, Manniez a la pôle pour la finale de demain avec Dietrich, Mery et Pénicaud à ses coté en première ligne. En 600cc, on commence à s’habituer au festival de David Nivière qui fait encore une course parfaite. La bonne nouvelle vient de Nicolas Salchaud qui va suivre le rythme jusqu’au bout en restant menaçant pour le pilote varois. Eric Grarre (Honda) est 3ème devant Nicolas Duprez (Yamaha) et Sylvain Kupp (Yamaha, pompier au Casque d’Argent). La remontée spectaculaire est à mettre au crédit de Jimmy Guilard qui, à l’issue du 1er tour, est 3ème. Au tour suivant, il chute et repart bon dernier. Au fil des tours il remonte pour finir 11ème devant Sébastien Forest (Yamaha).

En deuxième série, le spectacle est de toute beauté entre Alexandre Perrault, Yann Sotter et Frédéric Chabosseau. Perrault prend pendant plus de 11 tours la tête mais ne peut empêcher Sotter de revenir sur lui et de le dépasser. Chabosseau l’imite au tour suivant et vient dans la roue de Sotter. Ce dernier résiste à la pression jusqu’au baisser du drapeau à damiers qui marque sa victoire pour 0,1 seconde. Perrault franchit la ligne d’arrivée en 3ème position à moins d’une demie secondes.

Au cumul des séries, on retrouve Nivière, Sotter, Chabosseau et Salchaud. Mais, à l’issue d’un contrôle de bruit, plusieurs pilotes sont largement au dessus des normes. Parmi eux, Nivière et Vallon dont ce n’est pas le premier contrôle positif, se voient déclasser et devront partir en fond de grille. Pour finir l’après midi, la première série des 1000cc prend la piste avec un Lionel Richier sur motivé : si il marque un point de plus que Hardt ce we, il est titré. Il prend la tête de la course dès les premiers virages avec Peter Polesso dans sa roue. Ce dernier part à la faute avant la fin du premier tour l’obligeant ainsi à passer par la finale B pour pouvoir accéder à la finale A. Si Richier domine et s’envole vers la victoire facilement, Fabrice Holub est le seul à réussir à s’accrocher sans être trop distancé et accusera 4,3 secondes à l’arrivée, bien loin devant Kevin Hiernaux (Suzuki GSXR 1000) relégué à 16,8 secondes…

La deuxième série est marquée par la présence des trois coéquipiers de l’ERT (Lucas, Hardt et Debray sur Honda). Claude Lucas prend le meilleur départ avec collé à lui David Quaegebeur. Au dernier virage du 1er tour, Quaegebeur freine tellement tard qu’il manque de percuter Lucas et fait un tout droit et repart 9ème pour entamer une formidable remontée. Aymeric Castella-Pressburger (Suzuki) fait une belle prestation au milieu des Honda et parvient à 3 tours de l’arrivée de passer Debray, longtemps second. Hardt en profite pour passer son coéquipier au tour suivant et talonne Castella qui va bien résister jusqu’à la ligne d’arrivée. Quaegebeur passe Debray dans les derniers tours et sauve la 4ème place, synonyme de 2ème ligne pour le départ de demain. Au cumul des séries, Richier partira en pôle avec à coté de lui Lucas, Holub et Castella- Pressburger.

Les finales

Les Juniors Cup sont les premiers à disputer une finale en ce dimanche où la météo est plutôt ensoleillée. Hamza Chavant continue d’impressionner et prend pendant deux tours les commandes de cette finale. Gabriel Pons qui est sur 8 succès consécutifs, lui ravit le leadership. Il sont cinq à pouvoir prétendre la victoire : Pons, Chavant, Morgan Dalbis, Kevin Thobois et Jordan Levy. A deux tours de l’arrivée, Chavant passe trop prêt de Pons et vient taper avec son levier de frein la coque arrière de ce dernier. La réaction est immédiate, la roue avant de sa Honda 125 CBR se bloque et envoie son jeune pilote par terre. Dans le dernier virage, Morgan Dalbis parvient à utiliser tout son talent en taxant Kevin Thobois et en finissant juste derrière Pons dont la 9ème victoire consécutive est synonyme de titre pour lui. La première finale des 125cc montre un bon départ de Marius Tabaries, Thomas Junique et Arnaud Restani qui prend la tête au deuxième tour. Matthieu Sauve rejoint ce trio avec Maxime Cudeville.

Les écarts sont très serrés et les positions changent à chaque tour. Plus fort sur les freinages, Tabaries arrive à prendre l’avantage sur Restani et Sauve au 10ème tour. Ces trois hommes se détachent sous les yeux de Junique qui est le seul à rester menaçant en cas de faute. Les positions sont disputées jusqu’au drapeau à damiers où Sauve passe Restani pour 0,078 seconde et Tabaries remporte sa 3ème victoire de l’année. Le reste de la matinée est consacrée aux courses consolantes et au roulage de la Minibike Academy FFM. Après la pause déjeuner et l’arrivée de quelques nuages bien menaçants, les Junior Cup reprennent la piste. Fort de son nouveau titre, Gabriel Pons entend finir le we avec panache. Hamza Chavant prend le meilleur départ et résiste deux tours à la pression de Pons qui le passe. Chavant tente de répliquer mais part à la faute et ne peut repartir. Si Pons prend le large et s’envole vers sa 10ème victoire (sur 14 possibles…), Thobois et Dalbis se livrent à une lutte sans merci pour la seconde place. Pratiquement à chaque virage ils changent de position mais Morgan Dalbis ne peut refaire la même manoeuvre qu’en première manche et doit se contenter de la 3ème marche du podium pour la plus grande joie de Thobois. Même si Adrien Darre est passé un peu à coté de la course ce we (11è et 6è) il est assuré de garder sa seconde place au classement général. Ils sont sept encore en lice pour la 3ème marche avec Kevin Thobois en chef de file.

En 125cc, le championnat est serré à l’image des écarts en course des principaux prétendants. Thomas Junique prend le meilleur départ avec dans sa roue Arnaud Restani. Les deux hommes vont imprimer un rythme d’enfer et creuser un petit écart sur un groupe de six pilotes. Au 6ème tour, Restani passe en tête et s’éloigne vers sa 3ème victoire de la saison. Junique n’a qu’à gérer son avance pour finir deuxième. Pour la 3ème marche du podium, les choses sont moins simples. A 3 tours de l’arrivée, ils sont encore quatre à pouvoir prétendre y monter : Marius Tabaries, Laetitia Lefevre, Mathieu Sauve et Clément Chevrier. C’est au dernier virage que Matthieu Sauve prend l’avantage sur les autres et monte pour la 12ème fois de la saison sur le podium. Au classement général, tout se jouera à la finale de Ledenon puisque Sauve, le leader, n’a que 9 points d’avance sur Restani et 25 sur Tabaries.

Les Promo 500 Cup vont avoir une course un peu plus mouvementée. Clovis Mery conteste pendant un tour et demi la suprématie de Manniez qui prend les commandes mais restent sous la pression de Mery et Dietrich. Dominique Pénicaud n’est pas loin et reste en embuscade.

Au 8ème tour, une chute impliquant plusieurs pilotes oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge. Une fois la piste remise en état grâce à l’action efficace des commissaires de piste, un nouveau départ est donné. Clovis Mery réitère son bon départ et Manniez met 2 tours et demi pour reprendre les commandes. Dietrich est toujours dans la bagarre et passe Mery au tour suivant. C’est dans cet ordre qu’ils franchissent la ligne d’arrivée. Au cumul des deux parties, c’est la victoire de Manniez devant Dietrich et Mery. La mauvaise opération du we est pour Julien Pilot qui, avec une chute, doit se contenter du point de la 15ème place. Au classement général, Manniez est en tête avec 30 points d’avance sur Mery qui prend la place de second à Pilot pour 3 points.

La course des 600cc est placée sous le signe de l’exploit pour David Nivière qui part de la dernière ligne. Si Alexandre Perrault prend un bon départ et devance Yann Sotter et Frédéric Chabosseau, Nivière boucle son premier tour en 9ème position… Au second tour il est 5ème derrière Nicolas Salchaud qui ne pourra résister que 3 tours à l’ogre varois. Au 4ème tour, Sotter parvient à passer Perrault. Il faut deux tours à Chabosseau pour passer Perrault et encore deux autres pour passer Sotter. La rage au ventre, Nivière remonte petit à petit sur Perrault qui se fait passer au 13ème tour. Nivière a Sotter en ligne de mire tandis que Chabosseau se détache un peu. A 3 tours de l’arrivée, Nivière parvient à dépasser son dauphin au championnat. Chabosseau a bien creusé l’écart et l’effort à fournir pour tenter d’arracher la victoire est trop important pour Nivière. Avec cette victoire, Chabosseau totalise autant de points au championnat que Nivière (128 pts). Nivière ayant plus de victoires (3 contre 1), c’est Nivière qui aura l’avantage à Ledenon. Mais, avec 123 points, Yann Sotter reste un sérieux client pour le titre.

Pour finir ce we de rentrée, les 1000 Promo partent pour leur finale avec un beau soleil. Le départ est donné et, Aymeric Castella-Pressburger se distingue en réalisant le holeshot devant Lionel Richier et Claude Lucas qui le passent au tour suivant. Fabrice Holub et Jonathan Hardt le passent à leur tour avant qu’une interruption de course soit faite suite à la chute d’un pilote. Un nouveau départ est donné pour 17 tours. Au premier virage, c’est la panique car un pilote bien parti écarte un peu trop et emmène avec lui plusieurs pilotes. Dans la manoeuvre, Richier est gêné et boucle son premier tour en 8ème position. Très motivé, il imprime un rythme d’enfer et remonte un à un ses adversaires. Devant, Jonathan Hardt est sous la pression de David Quaegebeur. Richier poursuit sa remonté et passe successivement lors du le 8ème tour les deux pilotes Honda pour prendre la tête.

Derrière, les places du podium sont chèrement disputées entre Quaegebeur, Holub, Hardt, Danton et Lucas. Pendant un temps, Holub est second mais ne peut rien contre Quaegebeur, le « bûcheron des Ardennes » qui place sa Honda au second rang. Avec cette victoire, Lionel Richier apporte à Kawasaki un nouveau titre en Promosport 1000 puisqu’il a 36 points d’avance sur Jonathan Hardt. Peter Polesso sauve les meubles après sa mauvaise qualif puisqu’en finissant 7ème, il reste dans le tiercé de tête et en contact à 9 points de la seconde place.

Le reportage photo des courses à Carole pour le promosport

Prochain rendez vous, la finale à Ledenon les 20 et 21 septembre.

Pirelli