english

A toute épreuve : une expo sur la protection de l'homme

Exposition du 2 mars au 8 août à la Cité des Sciences et de l'Industrie de Paris.

Dainese partenaire officiel de l'expo sur Les nouvelles technologies de la protection pour l'homme

Exposition A toute EpreuveL'exposition À toute épreuve, qui se tiendra à la Cité des Sciences et de l'Industrie de Paris du 2 mars au 8 août 2010, présente l'histoire de la protection pour l'homme de ses origines aux technologies les plus innovantes à travers un parcours multimédia en quatre parties, riche en objets symboles, photos et films vidéo.

Les sports ‘‘dynamiques'' (snowbord, ski, VTT, moto...) exigent en effet un minimum de protection corporelle pour assurer notre sécurité. Combinaisons, protections dorsales, coussins gonflables, etc. sont donc des objets de recherche et d'innovation faisant appel à des technologies de pointe. L'exposition "A toute épreuve" décrit le processus de conception-création de ces ‘‘nouvelles peaux''. Où il est intéressant d'apprendre que la première protection dorsale s'inspire de la cuirasse du tatou ; que médecine, biomécanique, physiologie et ergonomie sont des disciplines mobilisées dans ce processus ; ou que des matériaux composites, des tissus innovants, des systèmes électroniques et bien sûr le cuir entrent dans la composition de ces protections.

Or protéger l'homme de la tête aux pieds est l'objectif de Dainese. Il était donc naturel que l'entreprise s'associe à l'exposition.

Dans les deux premières sections, l'accent est mis sur la concordance entre les premières armures de protection développées par l'homme et la nature dans laquelle il puise son inspiration : une carapace de tortue et une cuirasse de tatou sont exposées à côté d'une armure de la Renaissance et d'une armure de samurai, afin d'en souligner l'évidente similitude.

D'autre part, l'étude des formes et de l'esthétique, qui remonte au XVe siècle, a laissé des traces évidentes dans les protections contemporaines telles que les casques, les gants et les combinaisons ergonomiques.

C'est dans la même section qu'est projeté le court-métrage du réalisateur Ermanno Olmi, « L'adoubement du héros », qui décrit le rituel de la préparation des anciens chevaliers à travers les images du rituel d'habillement avant la course de Valentino Rossi, chevalier moderne qui se prépare à affronter la « bataille ».

C'est avec une galerie où sont exposées les combinaisons en cuir qui ont protégé les plus grands champions du motocyclisme de tous les temps que s'achève la section. Ce sont justement les athlètes et les champions qui peuvent donner l'exemple de manière efficace pour diffuser la culture de la protection : la gestion du risque, un équipement adéquat et une bonne préparation permettent de vivre le sport en toute liberté et en s'amusant.

La troisième section de l'exposition est consacrée aux « combinaisons intelligentes », qui représentent le développement le plus innovant et le plus technologique de l'habillement technique sportif.

Citons notamment le D-air®, l'airbag pour motocyclistes mis au point par, qui en est le meilleur exemple. Alliance d'électronique, d'ergonomie et de design, le D-air® représente l'avant-garde de l'innovation technologique, l'aboutissement d'années d'étude et de recherche approfondies depuis le D-Air circuit.

Aujourd'hui les combinaisons ergonomiques et l'habillement de protection garantissent la sécurité à tous les amateurs de ski, de snowboard, de VTT et de sports nautiques, mais d'autres sports, tels que l'équitation, pourront aussi, prochainement, en bénéficier.

L'exposition s'achève en tournant son regard vers le futur. Les combinaisons des astronautes ont également contribué à développer la technologie appliquée à l'habillement des motocyclistes et vice versa : le savoir-faire de ce secteur, par exemple, a été précieux pour développer le projet de Biosuit en collaboration avec le MIT de Boston : une sous-combinaison pour astronautes qui garantit des mouvements adroits et confortables et une protection optimale en vue de la première mission sur Mars.

Plus d'infos sur l'exposition

Motoblouz