english

WSBK : Carlos Checa en pole position à Salt Lake City, USA

Checa bat de près d'une seconde son ancien record du tour

Max Biaggi et Cal Crutchlow sur la première ligne

Checa en pole position à MillerAprès la pole provisoire de Smrz, c'est avec la manière que Carlos Checa (Althea Racing) signe la deuxième pole position de sa carrière en championnat du monde Superbike qui se déroule à Miller aux USA. L'Espagnol qui avait déjà remporté sa première pole position sur le circuit de Miller Park il y a deux ans, renouvelle l'exploit en battant de près d'une seconde son ancien record du tour. Derrière le pilote de la Ducati privé, on retrouve l'homme à battre du week-end, l'Italien Max Biaggi (Aprilia Alitalia Racing). Rapides et réguliers, les deux hommes animeront à coup sûr la tête de la course demain.

Cal Crutchlow (Yamaha Sterilgarda Team), toujours dans le coup avec la Yamaha R1 au moment de la Superpole, réussit à se hisser sur une première ligne trustée par les machines italiennes. En effet, en quatrième position, on retrouve la Ducati privée de Jakub Smrz (Team PATA B&G Racing).

Piégeuse, la piste a réservé quelques surprises lors de la séance de Superpole puisque les pilotes sont nombreux à avoir chuté. Dans l'ultime séance, Jonathan Rea (HANNspree Ten Kate Honda) a été violemment éjecté de sa Honda CBR 1000 RR ce qui a entrainé l'arrêt de la séance sur drapeau rouge. Relevé sans mal, le jeune pilote britannique réussit toutefois à se qualifier en septième position. Un drapeau rouge qui a surtout pénalisé Leon Haslam (Team Suzuki Alstare). L'officiel Suzuki sur GSX-R 1000 était dans un tour très rapide et pouvait espérer se hisser sur la première ligne. L'interruption de la séance l'en a empêché au dernier moment. Il se qualifie finalement cinquième, juste devant un étonnant Noriyuki Haga (Ducati Xerox Team) que l'on n'attendait pas à pareil fête, surtout sur un circuit qui ne lui a jamais souri. Saluons enfin la très belle performance de Leon Camier (Aprilia Alitalia Racing) qui découvrait ce week-end le circuit de Miller et qui parvient à accrocher une prometteuse huitième place avec son Aprilia RSV4.

Derrière ce fut extrêmement serré. Lors de la deuxième Superpole pas moins de cinq pilotes se tiennent en moins d'un dixième de seconde pour le gain de la huitième place, synonyme de qualification pour l'ultime séance de Superpole. Sylvain Guintoli (Team Suzuki Alstare) est parmi eux. Malgré une très belle qualification et un chrono un dixième moins vite que son coéquipier Haslam, le Français est relégué à la douzième place sur la grille. Il partira derrière Ruben Xaus (BMW Motorrad Motorsport) neuvième et première BMW, Michel Fabrizio (Ducati Xerox Team) dixième et très déçu de sa qualification, et Shane Byrne (Althea Racing) sur sa Ducati privée.

Alors que le jeune Italien Luca Scassa (Supersonic Racing Team) avait brillé dans le top 10 lors des séances d'essais précédentes, il partira depuis la 13e position. Il devance néanmoins un James Toseland (Yamaha Sterilgarda Team) moins conquérant qu'hier et un malheureux Troy Corser (BMW Motorrad Motorsport) victime d'une chute en Superpole avec sa BMW S1000RR alors que l'Australien avait effectué le troisième meilleur temps ce matin lors de la seconde séance qualificative.

Championnat du monde Supersport

Au regard de son excellent début de week-end, on pensait Eugene Laverty (Parkalgar Honda) intouchable aux Etats-Unis. C'était sans compter sur la détermination de Kenan Sofuoglu (HANNspree Ten Kate Honda). Malgré de modestes chronos hier en piste, le pilote officiel Honda a réussi à redresser la barre. Il accroche finalement une très belle pole position, huit centièmes devant son principal rival en piste, l'Irlandais Laverty. Très proche des deux premiers, Joan Lascorz (Kawasaki Motocard.com) se hisse sur la première ligne en troisième position juste devant son coéquipier Katsuaki Fujiwara (Kawasaki Motocard.com) quatrième meilleur temps. Les trois premiers du championnat occupent ainsi les trois premières places sur la grille et on risque fort d'assister à une explication au sommet demain en course. David Salom (ParkinGO BE1 Triumph) cinquième sur la grille est le premier pilote Triumph sur Daytona 675. Alors que Fabien Foret (Team Lorenzini by Leoni) espérait mieux qu'une huitième place sur la grille, Matthieu Lagrive (ParkinGO Triumph BE1) souffrant n'a pas réussi à se qualifier au-delà de la douzième place. Un week-end difficile pour le pilote Triumph qui semblait même fiévreux aujourd'hui et qui va chuter dans les dernières minutes de la séance qualificative en tentant d'améliorer son meilleur chrono.

Plus d'infos sur le Championnat du Monde Superbike

Motoblouz