Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Dakar 2012 : Etape 8 - Marc Coma reprend la tête du classement

Despres s'embourbe et offre la victoire au catalan

Copiapo / Antofogasta - Spéciale : 477 km - Liaison : 245 km

Marc Coma s'impose et reprend la tête du classement - Crédit photo : Frédéric Le Floch / DPPIBien qu'ouvrant la piste, Marc Coma a évité le piège boueux dans lequel Cyril Despres est tombé ainsi que d'autres pilotes, engloutis dans un torrent de boue. Les pilotes ont perdu énormément d'énergie et de temps à sortir les motos tombées dans la piste transformée en boue. Conséquences, le Catalan signe sa 20e victoire d'étape sur le Dakar et surtout reprend la tête du général avec désormais 01'26 d'avance.

La 8ème spéciale, longue de 477km entre Copiapo et Antofagasta, avait pourtant mal commencé pour Marc Coma, premier à s'élancer en piste. Victime d'une petite erreur de navigation dès les premiers kilomètres de course, le tenant du titre lâchait d'entrée près d'une minute…

Les malheurs de Despres

Cyril Despres perd 10 minutes dans le piège boueux - Crédit photo : Frédéric Le Floch / DPPIMais c'est au km 11 que la course va basculer. Toujours en tête sur la piste, le Catalan évite un rio boueux et poursuit sa route, tandis que derrière lui, Cyril Despres se fait piéger. Le leader du général y plante sa machine, entrainant avec lui Paulo Gonçalves, blotti dans sa roue…

Les deux hommes perdront près de 10 minutes et beaucoup d'énergie pour en sortir. C'est ainsi un boulevard qui s'ouvre devant Coma et le tenant du titre va largement en profiter !

Informé des malheurs de son rival, le Catalan « ouvre en grand », au risque de faire souffrir sa monture qui le forcera à ralentir le rythme en fin de parcours. Reste, qu'au final, il remporte sa 20e victoire sur le Dakar, la 4ème cette année, avec 7'00 d'avance sur le portugais Ruben Faria et 7'10 devant le portugais Helder Rodrigues.

La direction de course rééquilibre la situation

Une situation qui entraînera cependant une correction à l'arrivée de la part des officiels moto : l'organisateur ayant modifié le parcours du jour, après le passage de la 7ème moto, afin de ne pas bloquer la caravane dans ce rio boueux, la direction de course a décidé de décompter les temps d'arrêts de Coma, Despres, Gonçalves, Rodrigues, Farres Guell, Ullevalseter et Casteu.

Conséquences, au général, Marc Coma s'empare bel et bien du pouvoir au général, 1'26 devant Cyril Despres. Derrière la lutte pour le podium est toujours en cours entre Helder Rodrigues, 3e, 20'51 devant David Casteu, nouveau 4e. Paulo Gonçalves pointe lui désormais au 5e rang, 2'19 derrière le Français.

Vidéo : Cyril Despres et Paulo Gonçalves piégés par la boue

Réactions des pilotes

Marc Coma - n°1 - 1er au classement général

Une spéciale très longue. J'ai été chanceux de ne pas perdre trop de temps dans la partie boueuse. Ensuite j'ai vu que je pouvais creuser un écart, alors j'ai vraiment attaqué. Mais dans la dernière partie j'ai senti que j'avais des problèmes avec mon moteur, alors j'ai calmé un peu le jeu pour être certain d'arriver au bout. C'est ma 20ème victoire de spéciale, alors c'est un beau chiffre. Mais ce qui compte ce n'est pas de gagner des spéciales, c'est de gagner la course. Et je sais qu'il reste encore une longue semaine de course pour y arriver.

Cyril Despres - n°2 - 2ème au classement général

Entre la voiture d'ouverture qui est passée il y a deux jours et aujourd'hui il y a eu un torrent de boue. Ce n'était donc pas signalé par le road-book et j'ai été le premier à me faire piéger. Je ne pouvais pas l'éviter. Je vais attendre la décision de l'organisation, parce qu'après le passage d'Ullevalseter, Goncalves et quelques autres, ils ont contourné la course, sinon il y aurait eu 200 véhicules bloqués dans la boue. Alors je ne vois pas pourquoi je serais le seul à payer avec eux...

Herlder Rodriguez - n°3 - 3ème au classement général

Tout le monde pensait que ce serait une journée tranquille, mais en fait c'était assez difficile. Il y avait beaucoup de navigation et surtout une partie avec de la boue, dans un rio autour du kilomètre 11. Beaucoup de pilotes sont restés dedans, c'était incroyable. Mais je suis toujours 3ème du général et c'est très bien comme cela.

Joan Barreda Bort - n°23 - 22ème au classement général

Le départ de la spéciale a été vraiment rapide. Mais il y a avait beaucoup de poussière et du coup il a fallu parfois freiner. On ne voyait rien par endroit. Ensuite une zone de boue s'est présentée mais on est arrivé après les pilotes qui ont eu des problèmes et on a pu l'éviter et passer à côté. J'espère que demain tout va continuer à bien se passer. On verra alors comment je finis la journée…

Plus d'infos sur le Dakar 2012

Motul