english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Dakar 2012 : Etape 7 victoire de Marc Coma

Cyril Despres joue la carte de la stratégie

Copiapo / Copiapo - Spéciale : 419 km - Liaison : 154 km

Dakar 2012 : Etape 7 victoire de Marc Coma - Crédit photo : Eric Vargiolu / DPPILes calculs sont serrés en tête de la course moto : Marc Coma, qui s'impose pour la 3ème fois de sa carrière à Copiapo, reprend 2'03'' à Cyril Despres, toujours leader du général avant la journée de repos.

La guerre des nerfs aura bien lieu. Elle a débuté aujourd'hui entre Marc Coma et Cyril Despres, qui ont passé leur journée à se surveiller à vitesse grand V, d'abord sur des pistes de sable très rapide pour un premier tronçon de la spéciale, puis en s'attaquant aux cordons de dunes qu'ils ont avalé sans frémir ni se quitter des yeux. Alors que de nombreux motards seront certainement condamnés à y passer la nuit !

Quoi qu'il en soit, Cyril Despres a commencé la journée en assurant en tête de course la navigation. En fondant sur lui, Marc Coma a réalisé les meilleurs temps intermédiaires, prenant déjà une option sur l'étape à mi-parcours. Après la neutralisation, c'est le pilote catalan qui est passé devant pour se frayer un chemin entre les dunes. Despres, qui a joué la prudence en restant calé sur le rythme de son rival, lui cède 2'03'' sur la ligne d'arrivée mais conserve la tête du classement général, avec 7'48'' d'avance.

Chaleco manque sa 1ère étape chilienne

Derrière les deux favoris, la poursuite continue entre des prétendants au podium qui pourraient même viser plus haut en cas de grosse défaillance au sommet. C'est du déjà vu ! Paulo Gonçalves, qui prouve que sa victoire l'année dernière à Iquique ne devait rien au hasard, signe le 2ème temps du jour, à 2'49'' de Coma (et seulement 46'' de Despres). Il se rapproche du même coup de son compatriote Helder Rodrigues, qui a toutefois 49'39'' de retard à combler pour commencer à inquiéter Cyril Despres.

La mauvaise opération du jour est pour Francisco « Chaleco » Lopez : pour la première spéciale chilienne du Dakar 2012, le héros local a commencé par une chute qui l'a diminué tout au long de la journée. Il la termine avec une demi-heure supplémentaire de retard sur Coma et a même entrevu aujourd'hui la porte de sortie du Top 10.

Réactions des pilotes

Cyril Despres - n°2 - 1er au classement général

J'ai fait une peu le feignant aujourd'hui car Marc a ouvert depuis le km 200, soit le début de la 2e spéciale, mais je pense que c'est aussi la course. Donc pour ça, je lui dis merci déjà... Il y a toujours un peu de stratégie car on sait que l'on peut jouer avec les deux minutes. cela dit, j'arrive ici avec les mains tétanisées. mais c'était vraiment une belle spéciale avec des belles dunes.... Et puis ça fait du bien d'être en tête à la journée de repos. Je suis content...

Marc Coma - n°1 - 2ème au classement général

On sait bien que la journée avant la journée de repos est toujours difficile et aujourd'hui c'était le cas avec beaucoup de chaleur et du sable assez mou. Mais on a quand même roulé très vite et j'ai pu attaquer. Je reprends 2 minutes à Cyril mais ce n'est pas suffisant évidemment! Mais bon, on connait bien la stratégie et on sait que l'on va sans doute faire un coup 2 minutes pour moi, un coup 2 minutes pour Cyril et c'est difficile de changer ça quand il n'y a qu'une seule route. mais enfin, nous sommes deuxième du général à la journée de repos et tout se passe bien, donc pour l'instant c'est un bon rallye pour nous.

Paulo Goncalves - n°7 - 4ème au classement général

Une très bonne journée pour moi et je suis très content car je fais un bon chrono, mais surtout j'ai pris beaucoup de plaisir dans les dunes, même si c'était difficile avec du sable très mou. je prends pas mal de temps à mes adversaires, hormis Marc et Cyril bien sur, mais c'est donc une bonne journée pour moi. Maintenant, je vais profiter de la journée de repos pour ré-attaquer la 2e semaine sur le même rythme et essayer de faire pareil qu'aujourd'hui, tous les jours, jusqu'à Lima...

Francisco Lopez - n°4 - 9ème au classement général

Je suis tombé dans la première partie de spéciale, pas très fort, mais ça a réveillé des douleurs dans mon genou droit. Et dans la 2e partie de spéciale, je ne pouvais quasiment pas piloter tellement je souffrais dans les dunes. Je ne sais pas, mais je ne vois pas comment je pourrais repartir demain. Bon heureusement c'est la journée de repos et je vais voir les médecins au bivouac et appeler le mien, mais je pense que mon Dakar s'arrête ici. Pour l'instant, je souffre vraiment trop.

Plus d'infos sur le Dakar 2012