english
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Enduro Mondial : Grand Prix Scorpion Exo d’Italie

Les français en tête de toutes les catégories

Les 29 juin et 1er juillet à Castiglion Fiorentino (Italie - Toscane)

Castiglion Fiorentino accueille le GP d'ItalieAprès un mois et demi de repos où les pilotes ont pu se consacrer aux différents championnats nationaux, le Championnat du Monde FIM Maxxis d’Enduro fait son retour à l’occasion du Grand Prix Scorpion Exo d’Italie.

Nous entrons désormais dans la seconde partie du championnat et ce GP Scorpion Exo d’Italie qui prendra place dans la belle cité médiévale de Castiglion Fiorentino en Toscane, se positionne de plus en plus comme une étape charnière de l’EWC 2012.

Castiglion Fiorentino accueille le GP d'Italie

Un Moto Club expérimenté et dynamique

Pour la toute première fois de son histoire, le Moto Club Castiglion Fiorentino « Fabrizio MEONI » a reçu les honneurs, par l’intermédiaire de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM), d’organiser cette manche Transalpine. De son côté, la Federazione Motociclista Italiana (FMI) est une habituée de l’EWC et ne manquera pas de faire de cette étape italienne une grande fête populaire.

Le Moto Club présidé par Angiolo Barbagli a organisé près de 118 manifestations dont de nombreuses manches d’Assoluti d’Italia, une étape du Championnat d’Europe d’Enduro et des courses de Supermotard. Le Moto Club du très regretté Fabrizio Meoni, est très expérimenté et dynamique.

Un parcours de 55 km

Sous les conseils de Gio Sala (Inspecteur de Course), le Moto Club a tracé un parcours de 55 kilomètres que les pilotes devront parcourir 4 fois pendant les deux jours de course avec deux contrôles horaires. Le paddock sera situé en plein cœur de la cité médiévale sur la Piazzale Garibaldi.

L’Enduro Test, d’une longueur de 6 kilomètres, se situera à Fonte Partini où l’on pourra aussi y retrouver la stèle en hommage à Fabrizio Meoni. Pour sa part, l’Xtreme Test (2kms) se localisera à la Foce tandis que le Cross Test se trouvera aux por tes de Todiolo et fera 6 kilomètres. Le KTM Super Test du Vendredi 29 Juin se déroulera au pied de Castiglion Fiorentino. A noter que la nature du terrain dépendra de la météo qui s’annonce fort heureusement ensoleillée.

Un cadre historique pour le Mondial d'Enduro

Castiglion Fiorentino est située dans la province d’Arezzo en Toscane et sépare la Valdichiana de la Valtiberina. Cette magnifique cité médiévale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, compte plus de 13 000 habitants sur une superficie de 113 kms2. Son centre historique n’offre pas moins de 12 églises, dont San Agostino et son cloître du 13ème siècle, mais aussi son Donjon Médiéval et le Palais Prétorial.

D’autre part, Le Castello di Montecchio ne se trouve qu’à quelques kilomètres de la ville. Castiglion Fiorentino se situe à seulement 18 kilomètres d’Arezzo, à 100 kilomètres au sud de Fl orence et à 230 kilomètres au nord de la capitale italienne : Rome. De nombreux festivals médiévaux sont organisés tout au long de l’année sur la Piazzale Garibaldi où siégera le paddock de l’EWC. Enfin, la région est reconnue pour ses vignobles et ses oliviers et Castiglion Fiorentino n’échappe pas à la règle en proposant d’excellents vins dans un décor et une lumière digne de la Toscane.

A quitte ou double !

Enduro 2 : Renet doit confirmer

Oscar BallettiAprès une remarquable tournée Ibérique, Pierre-Alexandre Renet (F – Husaberg) arrivera en Toscane en leader de l’E2 et aura pour seul objectif de confirmer et creuser encore un peu plus l’écart avec ses poursuivants. Son compatriote et ami, Johnny Aubert (F – KTM), de retour au premier plan, s’emploiera à confirmer son regain de forme tout en grappillant de précieux points pour revenir sur les talons de l’officiel Husaberg.

Cristobal Guerrero (E – KTM) et Juha Salminen (SF – HVA) n’ont pas dit leur derniers mots et comptent bien enrayer l’ascension fulgurante du français tout comme Ivan Cervantes (E – Gas Gas), qui après une tournée Espagne-Portugal décevante aura à cœur de remonter sur le podium et de récupérer cette place de leader qui lui a échappé.

Grosse Surprise de ce début de saison, Jérémy Tarroux (F – KTM) devra confirmer les belles promesses (deux podiums) entrevues à Munitibar et Torres Vedras tandis que Fabio Mossini (I – KTM), Deny Philippaerts (I – Beta) et Oscar Balletti (I – Beta) seront poussés par la ferveur du public local et seront donc capables de coups d’éclats. Enfin, Luis Correia (P – Yam) et Jordan Rose (GB – TM) continueront leur apprentissage de la discipline. A noter qu’Alex Salvini (I – HVA) sera absent étant donné qu’il participera aux X-Games.

Enduro 3 : Nambotin, leader incontesté

En Enduro 3, la question principale sera de savoir qui peut arrêter Christophe Nambotin (F – KTM) ? Depuis le début de saison, le français domine de la tête et des épaules la catégorie des « grosses cylindrées » et aura à cœur de continuer sa série d’invincibilité.

Mais Joakim Ljunggren (S – Husaberg) et Aigar Leok (EST – TM) auront les dents longues pour aller accrocher une victoire à leur palmarès et être ainsi celui qui aura fait chuter l’officiel KTM. De son côté, David Knight (GB – KTM) après un mois et demi de repos, devrait revenir avec de nouvelles intentions et voudra absolument stopper Nambotin dans sa quête vers le graal.

Oriol Mena (E – Husaberg) cherchera à monter pour la troisième fois de la saison sur le podium tandis que Sébastien Guillaume (F – Gas Gas) voudra confirmer son retour encourageant et que Marko Tarkkala (SF – Beta) doit absolument se reprendre pour offrir à la firme Italienne Beta ce podium tant attendu à quelques kilomètres du siège de l’usine. Il serait aussi inapproprié d’oublier Marcus Kehr (D – KTM) et Christophe Robert (CH – Husaberg) qui réalisent une saison très encourageante. Mention spéciale pour Andrea Belotti (I – KTM) et Manuel Monni (I – KTM) qui évolueront devant leur public et seront plus motivés que jamais.

Enduro 1 : Thain vise une nouvelle victoire

Rodrig Thain vise une nouvelle victoire en E1Malgré sa casse du premier jour au Portugal, Antoine Meo (F – KTM) continue de dominer la catégorie Enduro 1. Avec 31 points d’avance sur son premier poursuivant Rodrig Thain (F – HM Honda), le provençal a suffisamment d’avance et ambitionnera, de prendre encore un peu plus le large. Rodrig Thain, a remporté sa première victoire au Portugal et nul doute qu’il ne compte pas en rester là.

Eero Remes (SF – KTM) a pu profiter des blessures de Simone Albergoni (I – HM Honda) et Marc Bourgeois (F – Yam) pour prendre la 3ème place au classement provisoire mais le finlandais voudra prouver que cette place n’est pas usurpée. Matti Seistola (SF – HVA) aura à cœur de confirmer son regain de forme entrevu au Portugal tandis que le show man Marc Bourgeois devrait être de retour pour pimenter un peu plus cette catégorie.

Le pilote Bordone Ferrari Thomas Oldrati (I – KTM) et Simone Albergoni (HM Honda), de retour de l’infirmerie, seront à domicile et auront un avantage de taille : le public qui n’aura d’yeux que pour ses stars locales.

Enduro Junior : Qui peut arrêter Bellino ?

Jonathan ManziEn Junior, le français Mathias Bellino (F – Husaberg) fort d’une tournée Ibérique parfaite (4 victoires sur 4) arrivera à Castiglion Fiorentino avec comme seul objectif de prouver encore qu’il est bien le meilleur jeune cette saison.

Mais les italiens Jonathan Manzi (KTM), Edoardo D’Ambrosio (KTM) et Rudi Moroni (KTM) qui seront chez eux ne compteront pas se faire voler la vedette aussi facilement tandis que Victor Guerrero (E – KTM), Kevin Benavides (ARG – KTM) et Mario Roman (E – KTM) auront eux aussi leurs mots à dire pour ne pas se laisser distancer par le spectaculaire Bellino.

En FIM Youth Cup 125cc, le local Giacomo Redondi (I – KTM), qui semble se diriger vers le titre, cherchera à domine r la concurrence en Toscane alors que Luis Oliveira (P – Yam) et Guido Conforti (I – Yam) viseront une première victoire.

Féminines : Le duel Puy-Sanz n'en fini pas

Enfin, chez les Féminines, Ludivine Puy (F – Gas Gas), qui fêtera ses 30 ans samedi, ne devrait pas laisser respirer une seule seconde sa rivale Laïa Sanz (E – Gas Gas) si elle veut lui reprendre de précieux points dans la course au titre. Avec seulement 6 points d’écarts entre les deux pilotes, tout reste encore à faire.

Pour la troisième place, nous assisterons à un autre duel intense entre les deux françaises Blandine Dufrene (F – Husaberg) et Audrey Rossat (F – KTM). Les australiennes Jemma Wilson (Honda) et Jessica Gardiner (Yam) continueront leurs progressions tandis que Juliette Berrez (F – TM) a dû renoncer à participer à ce GP à cause d’un poignet douloureux au contraire de Samantha Tichet ( F – HVA) dont ce sera le retour.
 
Ce Grand Prix Scorpion Exo d’Italie, présenté par Acerbis, est très attendu dans une région qui est férue de sport mécanique et qui a déjà connue de nombreuses manifestations Nationales et Européennes. Gageons que l’expérimenté Moto Club Castiglion Fiorentino « Fabrizio MEONI » aura réuni tous les ingrédients pour offrir aux milliers de spectateurs attendus une étape italienne digne d’une grande fête populaire où Enduro rimera avec histoire dans cette charmante cité médiévale.

N’oublions pas aussi que le stunter Slovène Rok Bagoros (KTM) sera présent samedi pour faire le show et qu’une élection de Miss Enduro sera organisée vendredi soir après le KTM Super Test.

Informations pratiques

  • Castiglion Fiorentino (Région de Toscane)
  • A 100 kilomètres au Sud de Florence
  • Vendredi 29 Juin : KTM Super Test : 19h00
  • Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet : Départ 9h00 et Arrivée vers 16h30
  • Organisation : Moto Club Castiglion Fiorentino Fabrizio MEONI
  • Circuit : 55kms – 4 tours
  • Entrée Gratuite
  • Aéroport : Rome (230 kms) et Florence (100 kms).

Plus d'infos sur le Grand Prix d'Italie d'Enduro